Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 juillet 2017

"White Linen" (Mansionz)

 Où je joue les tentatrices

Quand il y a du lin, je ne réponds plus de rien. Quand il y a du lin qui ne coûte pas un rein, autant vous dire que j'applaudis des deux mains. Au détour des mes pérégrinations Internet, je suis tombée sur la ligne Communauté de biens lancée par l'eshop Smallable. C'est jeune, frais, beau, parisien et vraiment accessible. Regardez-moi comme ces taies d'oreiller sauge se marient à la perfection avec mon mur Farrow & Ball ? 

small.jpg

Taies d'oreiller en lin Communauté de biens - Lampe Smallable Home

J'en profite pour vous réaliser une petite sélection soldes déco sur le site que je trouve, personnellement, irrésistible : 

cabane-de-lit-90x200-cm.jpg

Lit cabane Childwood

Capture d’écran 2017-07-11 à 20.24.53.png

Bol Alix Dreynis

 

Capture d’écran 2017-07-11 à 20.26.37.png

Miroir Honoré 

fauteuil-condesa.jpg

Fauteuil Sentou

doudou-monsieur-lapin-musical.jpg
Doudou musical Les Juliettes

Capture d’écran 2017-07-11 à 22.47.57.png

Plaid en lin Bed & Philosophy 

rangement-mural-archal-en-metal.jpg

Rangement mural Smallable Home 

Evidemment, je ne suis pas très sympathique de vous mettre tellement de jolies choses à portée de souris. Que voulez-vous, j'ai toujours aimé emmener du monde dans ma chute...

30 juin 2017

"Little doll" (The Stooges)

Où je vis ma vie par procuration

Evidemment, d'aussi loin que je me souvienne, soit à peu près le milieu des années 80, j'ai toujours voulu avoir une fille un jour. Pour regarder La Petite Sirène avec elle sur un canapé moelleux en mangeant de la barbe à papa, pour lui faire des coiffures que même mes Barbie n'auraient pas voulu porter, pour tout ce qui est si bon d'être fille. Pas pour qu'elle gagne deux fois moins qu'un homme à poste égal, en gros, à l'époque j'étais loin de me douter que la société mettrait si longtemps à évoluer. Au final, je ne fais aucun tirlibibi capillaire à ma fille (frisée comme l'enfant naturelle de Julien Clerc), et je suis parfois obligée de me farcir les pompiers de la Paw Patrol. Mais je peux jouer à la maison de poupée. Oui, à la maison de poupée, avec une vraie cuisine et même un mini-aspirateur rose, une armoire avec des cintres et un rouleau de papier toilette pendu où il se doit. Merci l'univers ravissant (mais encombrant) des Sylvanians, désormais entreposé dans la plus jolie maison de poupée que j'ai jamais vu, signée Petite Amélie

amelie1.jpg

amelie2.jpg

Derrière cette marque de meubles, créée à Lyon, se cache une volonté de proposer des meubles et des jouets durables, fabriqués en Europe, au design intemporel : des lits enfants, des poussettes en bois ou encore de jolis parcs. Et donc, des maisons de poupées sobres, en bois naturel et blanc, idéales pour concilier les envies immobilières de votre chère tête blonde (il y a un ascenseur intérieur, veillez bien à lui expliquer que cela reste très rare) et vos exigences décoratives de sobriété. 

amelie4.jpg

amelie3.jpg

Bien évidemment, quand je regarde ces photos, je vois plus loin que cette maman sylvanian sûre de son bonheur ménager dans son lodge avec ascenseur. Je me dis que je suis si heureuse, dans ma maison, de pouvoir jouer avec cette poupée grandeur nature. Même si elle préfère regarder Cars en jouant avec sa boîte à outils. Surtout si elle préfère regarder Cars en jouant avec sa boîte à outils. 

02 mai 2017

"Do it right" (Martin Solveig)

Où je prends un virage à droite (ohlala)

C'est encore une histoire de femmes, et une belle histoire, que je vais raconter aujourd'hui. Au commencement était une amitié de banc d'école de commerce entre trois nanas, puis la vie, puis les boulots, puis un jour l'envie d'autre chose et l'envie d'ailleurs. L'envie de se lancer dans quelque chose de bon et beau, plus responsable, pensé et abouti, et d'y associer le Maroc cher au coeur de deux d'entre elles. Ainsi est né Rive Droite Paris, projet parisien de souche et marocain d'esprit, une marque lifestyle qui a décliné son "upstyling" : l'envie d'un art de vivre éco-responsable. Soit, pour être plus claire, une gamme d'accessoires élaborée dans le respect de l'environnement et de ceux qui les portent, à partir de chutes de tissus repensées en objets à vivre. Autant vous le dire, avec Romy, on est tombées pour elles. 

P5013812.jpg

rivedroiteduo.jpg

rivedroite7.jpg

On est tellement tombées pour elles qu'on a posé quelques questions à l'âme créative du trio, Sofia, qui fouine du côté de Casablanca pour dénicher les matériaux les plus nobles et s'assurer par exemple que les délavages se fassent sans produit chimique... 

Comment et quand définissez-vous vos collections ? A quel rythme, qui a le final cut, est ce qu'elles dépendent de la matière première que vous récupérez ou vous avez une idée précise avant ? 


On définit nos collections plusieurs mois à l’avance.  On a une collection permanente composée de couleurs intemporelles (denim, noir, gris, kaki par exemple) mais toujours avec un petit twist (des taches de peinture sur le denim, un effet marbré sur les couleurs de l’hiver…) puis deux collections saisonnières automne/ hiver et printemps/été + deux capsules pour la plage et les fêtes de fin d’année.On a une structure en interne qui nous permet une énorme flexibilité dans la mesure où on travaille avec une coopérative de couturières, ce qui nous permet d’avoir des nouveautés régulièrement, pour surprendre nos clients. On prend un peu la fast fashion à son propre jeu, sauf que chez nous c’est fait de manière responsable, et en quantités limitées. Pour définir une nouvelle collection je m’inspire des matières disponibles et des possibilités de traitement (le cahier des charges en matière d’éco-conception est assez strict), mais aussi bien sûr de ses envies, des tendances du moment. Tout est source d’inspiration chez elle : Pinterest, une expo, un lieu… Je présente mes idées à Yasmine et Aurélie. Elles réagissent en fonction de ce qu’elles aiment, leurs propres envies.  On avance comme ça. On valide toutes les 3.

rivedroite6.jpg

Comment définiriez-vous l'univers stylistique de Rive Droite ? En 2 mots : Trendy Cool !

rivedroite8.jpg

Que préférez-vous dans votre job et qu'aimez-vous le moins ? 


J'aime les moments de créations, aller fouiner dans les usines à la recherche de nouvelles matières, dans les marchés pour trouver des tissus, faire mes essais de traitements à l'atelier et enfin sortir les prototypes. C'est très excitant ! Ce que j’aime le moins : les difficultés que l'on peut rencontrer lors des approvisionnements, les défauts parfois dans les matières qui m’obligent à tout changer, les traitements qui ne prennent pas comme on le voudrait... A la fois, ce sont les aléas de l’éco-conception ! On n’a pas choisi la facilité, et on le savait !

P4173620.jpg

Quelles envies de développement et envies stylistiques pour les prochains mois ? Plus d'imprimés, de nouvelles lignes ?


Ha ha surprise! Une nouvelle ligne pour l’hiver prochain et de jolies collaborations qui arrivent à la rentrée dans des univers assez variés ! Je n'en dis pas plus pour le moment, mais on a hâte de vous montrer ! Ce qu’on peut vous dire dans le très court terme, c’est qu’on lance mi-mai notre collection Summer « Beach Life in Comporta ». Avec cette capsule, on avait envie de s’évader vers une destination qui nous a fait vibrer Comporta. Ce repaire des Lisboètes bohêmes chics est d’une beauté époustouflante, avec sa lumière aveuglante et ses plages de sable blanc bordées de forêts de pin. La presqu’ile a résolument fait le choix du tourisme durable et de la préservation de son patrimoine naturel. Alors, ça nous a donné des idées, forcément... On avait envie de Denim Beach (très très clair mais sans produit chimique évidemment !), de couleurs lumineuses et de broderies. Résultat : des pochettes et cabas de plage avec des broderies fleuries et un joli bestiaire estival… Vivement les vacances !

_DSC1582.jpg

_DSC1555.jpg

La collection parfaite pour les beaux week-ends où on rejoindra le sable en deux-trois coups de volant. Un coup de coeur que j'ai été ravie de partager, Rive Droite Paris essayant résolument de voir la vie du bon côté. D'ailleurs, si vous êtes vous aussi de ce bord-là, passez sur mon Instagram tout bientôt, il se pourrait que vous soyiez gâtées ...