Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2009-05 | Page d'accueil | 2009-07 »

"Butterflies instead" (K's Choice)

09 juin 2009

Où on reprend les Perdus de vue, Avis de recherche, et que tourne La roue de la fortune

Comme d'autres ont fait de la charlotte aux poires ou du poke sur Facebook leurs spécialités, je me suis habituée à désirer des chaussures un an après leur sortie. Les ballerines Chloé, vous vous rappelez, un de mes plus brillants faits de gloire après mes tuniques lamées rose et argent - très Sheila "Spacer" featuring  Magloire - Erotokritos. Bref. Devant cette réussite sur toute la ligne, je me devais de récidiver, diva, avec ces sandales papillon Maloles. Que je possède en grises, mais que je veux en noir, ou en beige, ou en fushia, je ne suis pas contrariante. J'ai déjà une saison de retard, je ne vais pas en plus faire ma desperate fashionista. Vous l'avez constaté, ces derniers, je papillonne.

sandales-papillon-maloles-898708.jpg
sandalesmalolesbis.jpg
Sandales "Butterfly" Maloles

L'effet papillon, vous l'aurez compris. Si vous possédez ce modèle en 41 et que, comme toute bonne cigirl qui les aura portées tout un été, s'en est lassée quand la bise fût arrivée, vous me prévenez ?

Pour tous vos avis de recherche mode, c'est dans les commentaires que ça se passe !

11:42 Publié dans My Wishes | Lien permanent | Commentaires (22) | Tags : maloles

"The sea" (Morcheeba)

04 juin 2009

Où avis de tempête au château des oliviers

Jamais le titre d'un billet n'aura été aussi approprié. C'était hier, "Elle panique, à l'idée d'être de trop, de s'ennuyer un instant. Elle flippe qu'on ne l'aime plus, elle balise de s'aimer un jour, ça pressure, ça la tue, ça lessive dans son tambour." (Olivia Ruiz, Elle panique). Elle, c'est moi. Avis de tempête dans ma p'tite tête ces derniers temps, d'où mes infidélittérraires. Y'a d'la rumba dans l'air, le smoking de travers, les grandes marées, les grandes questions, et non, pas le naufrage. Je surnage.

017.JPG
Jupe et marinière Dedikate, ma bouée mode de sauvetage
018.JPG
La mer est basse, mais je garde la tête la tête haute. J'aimerais bien être aussi forte que Popeye. Pour l'instant, je ne suis qu'Olive.

14:54 Publié dans My Life | Lien permanent | Commentaires (25)