Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2009-09 | Page d'accueil | 2009-11 »

"I was definitely made for this ... " (Hello Saferide)

29 octobre 2009

Où il n'est pas besoin de faire long quand on a le souffle court

Qu'est-ce-qu'il me prend de traîner sur la blogosphère féminine un samedi soir, en rentrant du Marais, deux kirs Chablis dans le pif et ma souris qui dévie sur le site de Marie ? Je vois ça, je vis ça, je ne veux que ça, je divague :

vestebis.jpg

Veste Isabel Marant, collection automne-hiver 2009-2010

vestemarant.jpg

Et dans la famille parfaite, je demande aussi le top et la jupe, pour qu'on soit tous au complet autour de la table le soir du réveillon.

Marant4.jpg
Maranttrois.jpg

C'est là que je me félicite mentalement de ne pas avoir craqué pour une veste courte en tweed Avant Première très Bernadette Chirac. Ca aurait fait double emploi. Parce que cette veste, là, par-dessus, qui m'a mise sans dessus mais coûte pas deux sous, elle a déjà son petit cintre qui l'attend dans ma penderie. Et j'trouve pas ça très Marant. Bon, pour que ce post ne serve pas tout à fait à rien, la bonne nouvelle du jour, qui devrait vous réchauffer le coeur et le cou :

warm.jpg

Je vous intime, sur ce carnet, de vous y rendre parce que Warmi, c'est vraiment trop cool.

01:35 Publié dans My Wishes | Lien permanent | Commentaires (25) | Tags : isabel marant

"On my shoulders" (The Do)

26 octobre 2009

Où "une nuit sur mon épaule", bientôt, ce ne sera plus possible

Passons en revue les tendances de l'hiver, si vous le voulez bien. Crayons HB, petites cases à cocher, façon test d'été Biba, les questions cons en moins. Les sequins ? C'est bon. La veste officier ? Et oui, et même en cuir, parce qu'un officier il a la peau dure (vous notez ma logique sans faille au moment de justifier un blouson à plus de 200 boules). Les cuissardes ? Euh, non, définitivement pas. Les épaulettes ? Ahhhh, les épaulettes. Dilemme. C'est là que je voulais en venir, je ne vais pas vous la faire. Et c'est aussi là que je place ma petite référence à Tata Yoyo, hop, ni vu ni connu : "J'voudrais bien... Oin Oin Oin... Mais j'peux point ... Oin Oin Oin" (Annie Cordy, La Bonne du Curé). Sérieusement, ladies, on gère comment le renforcement d'épaules quand on mesure 1m80 et, qu'accessoirement, on ne veut pas ressembler à Alain Bernard en combinaison non homologuée ?

018.JPG

Top Sandro nouvelle collection, jupe Sandro en soie sauvage dénichée sur Ebay

Parce que je ne m'avoue jamais battue, et parce que je pense être de taille à relever le défi, j'ai commencé petit, avec ce top à ma carrure qui m'a permis de contrecarrer le problème. Mais c'est comme pour tout : on me donne ça, je veux ça² et en plus l'écharpe de Philippe. En cachemire afghan. Donc, me voilà à lorgner sur des pièces plus audacieuses :

epaulettes1.jpg

Collection automne-hiver 2010 Athé de Vanessa Bruno

epaulettes2.jpg

Collection Vanessa Bruno

epaulettes3.jpg

Collection automne-hiver 2009-2010 Isabel Marant (photos Madame Figaro)

epaulettes4.jpg

Idem !

Alors, à vous, mes chères modeuses modèles, dites-moi tout sur les coussinets de clavicule. La pièce absolue, le "petit prix maxi envie", le ras-le-bol ou ras-le-cou ? Je suis un peu perdue, là. Epaulez-moi !

"Ice on the wing" (Nada Surf)

23 octobre 2009

Où "Envole-moi", ça veut vraiment dire quelque chose (pas comme chez Jean-Jacques Goldman)

Valentine Gauthier m'a donné des ailes un samedi après-midi, comme ça. Sans le savoir, car Valentine, fille de l'air, c'est tout un art, avait mis les voiles de sa boutique le jour de sa vente privée. Alors, c'est sans elle, mais avec d'autres ailes aux épaules, que j'ai découvert sa collection automne-hiver 2009. Une collection nette, précise, sans bavure, inspirée des Vikings, belle à en porter du casque à corne et à boire dans des crânes. C'est simple, je voulais tout.

valentine gauthier

valentine gauthier

valentine gauthier

valentine gauthier

Des couleurs poudrées, des touches givrées, des coupes "Ragnar ascendant Ivanhoé" avec des épaulettes et des clous, de la laine volantée en tunique, du cuir féminin, des ceintures imposantes et souples ... Ma petite sélection parmi sa vraiment grande collection :

val3.jpg
val4.jpg
val5.jpg
val6.jpg

Un parcours sans faute, d'autant que la Marseillaise (deux "l" dans le nom, ceci explique sans doute cela) culmine quasiment à ma hauteur, et propose donc des robes courtes pour les grandes comme moi. Un vrai bonheur, qui provoquera sûrement la faillite de plusieurs créateurs de leggings, treggings, yoggings et autres guignolades :

016.JPG

Et puis, elle est drôle, encore ce "l", la Valentine, le mot de passe pour sa braderie c'était "Baleine". C'est bien simple, ma grande, à la prochaine vente privée, j'enbotte mes fourrées, j'entête mon casque corné et je dévalise tout. Baleine bleue, Drakkar noir, ma chère, on va bientôt se (re)voir.

Valentine Gauthier
58, rue Charlot, 75003 Paris
Ouvert du lundi au samedi

"Bubble toes" (Jack Johnson)

20 octobre 2009

Où le plancher des vaches de Boulogne-Billancourt en bottes Zara, y'a que ça de vrai

Depuis des années, ma vie est d'une platitude désarmante. Le pire, c'est que j'aime ça. La platitude est une attitude, attention, concept : la plattitude*. Alors, je vous en bouche un coin, je sais, il est 19h09, Radio Nova s'égosille dans ma chaîne, il pleuviotte, des moules marinière Picard m'attendent et moi, je conceptualise, je fillosophe et ça me botte. Les bottes plates, donc, vous le savez, ça a commencé avec des bottes de pluie caoutchouc enfant (syndrome Mimi Cracra, l'eau elle aime ça, et plotch, à pieds joints dans la flaque, hihihi hohoho), ça a continué deux SMIC plus tard avec les merveilles d'Isabel Marant et depuis, ça cherche des ersatz. Pour faire simple, tout ce qui peut me permettre de ne pas prendre de la hauteur.

 

bottesconty.jpg

Les bottes Delphine Conty, classieusement classiques, et chères, ça va avec

bottespetitemendigote.jpg

Les bottes Petite Mendigote, pas pour une mendiante non plus celles-là

bottesnarde.jpg

Les bottes André, à 59 euros celles-ci, donc bien plus amicales

bottestatoosh.jpg

Les bottes Tatoosh, pour les Koh-Lanta filles

 

bottesplatesbluewax.jpg

Les bottes Blue Wax chez les 3 Suisses

darelbottes2.jpg

Les fameuses Pablo de Gérard Darel sur Monshowroom, tellement belles qu'en rupture de stock

Normalement, tout cela doit vous faire une belle jambe. Et moi, j'espère que ça va aussi m'en faire, et deux tant qu'on y est, puisque je ne sais pas résister quand on me fait du plat du pied. Il faut dire que je culmine à la même hauteur que l'HDMV, donc j'essaie de cacher mes incroyables talons le plus possible. Mais entre ces merveilles, j'ai évidemment trouvé chaussure à mon pied. Saurez-vous, vous aussi, la deviner ? Réponse en photo tout bientôt. Vous aviez une haute estime de moi? Pfff. Je suis basse et fille, c'est bien connu.

* Déposé à l'INPI depuis 12 minutes

"This modern love" (Bloc Party)

16 octobre 2009

Où je foule en bottes bleues mes préjugés de dandy modeuse

Sur le même trottoir que Gérard Darel, que Monoprix, que Kookaï, dans mon cher Boulogne-Billancourt, il y a un Pimkie. Enseigne que, disons-le tout net, je ne fréquente plus depuis mon dernier agenda Creeks, soit mes 14 ans et 3 mois. Mais un jour d'averse, sans parapluie, et une paire de bottes bleues en vitrine plus tard, je refoulais le sol de cette boutique associée dans mon petit esprit de grande modeuse  à "Kevina, la fan du legging et de Secret Story". L'heure est grave, checkez vos poignets-écrans angéliques Zadig & Voltaire, dodelinez de la tête devant vos Mac Book : Pimkie a changé. Une fille de 27 ans, 7 mois, et un compte en banque pas extensible peut y trouver son bonheur. Si, si. Quelques preuves ?

pimkie1.jpg

Pimkie, collection automne-hiver 2009-2010

Pimkietour.jpg

Tour de cou, disponible ici

Pimkiesac.jpg

Sac simili-cuir très Vanessa Bruno, disponible ici

Pimkieboots.jpg

Low - boots type Santiag disponibles ici

N'allez pas me dire que ces pièces ne me ressemblent pas, je n'en ferai rien. Du gris, du noir, du doux, du clouté, bref pile dans la tendance pour toutes les poulettes un peu déplumées en ces premiers frimas. Surtout que la marque organise une happy hour spéciale, le 20 octobre prochain, entre 19h et minuit, où elle offre 50% de réduction sur TOUT le site. Rien que ça. Il suffit juste de s'inscrire ici, et le tour est joué, les oeufs sont dans le panier. Rira bien qui Pimkie-ra la première, ladies.

*Ceci est un billet sponsorisé consenti.

"Carnival Girl" (Texas)

13 octobre 2009

Où la Boulonnaise se met à lorgner vers la Suisse, via son premier billet sponsorisé

Quand on habite à Boulogne-Billancourt, trois boutiques pour trentenaires mamans et un Monop', on fait du shopping en ligne. C'est inscrit dans les gênes des habitantes de la bourgade, dans une case de l'acte de vente de leurs quatre-pièces, sur le fronton de l'église où elles emmènent les triplés le dimanche. "J'habite à Boulogne-Billancourt donc je shoppe en ligne", aurait sûrement dit mon pote Descartes s'il n'avait rien d'autre à faire que philosopher sur la mode. On devient même "la reine" du online shopping, si vous voulez mon avis d'apprentie-princesse qui se défend bien. Genre, je débarque maintenant sur des sites que je ne fréquentais pas avant, type La Redoute, Alinea ou ... Les 3 Suisses qui proposent cet hiver une sélection plutôt sympathique. Et comme ils ont décidé d'être aussi sympas sur les prix, telle une fête d'accueil en mon honneur, hop, ils organisent des soldes flottants à partir de ce mardi jusqu'au 19 octobre prochain. En gros, des réductions jusqu'à -70%. Forcément, à la vue de tels chiffres, mon oeil n'a pas fait qu'un tour, mais plusieurs. Zieutez plutôt :

trois1.jpg

Le perfecto taupe en cuir, à 44,97 euros ...

trois2.jpg

La robe tunique babydoll à 11,97 euros ...

trois_3.jpg

La liquette bûcheron, à 22,42 euros ...

trois-4.jpg

La veste officier à 44,95 euros ...

J'arrête là ma sélection, et j'attends aussi la vôtre en commentaire, tiens ! Alors, ces petits Suisses, ils ont du goût ou pas?

PS : Je ne publie de billet sponsorisé que si l'émetteur me laisse ma liberté dans l'affaire, déjà d'accepter, ensuite de choisir ce dont j'ai envie de parler. C'est pour cela que vous n'en avez jamais vu encore, et que vous n'en verrez pas des masses non plus à l'avenir.

"I didn't really" (El Presidente)

12 octobre 2009

Où j'ai été prise au piège par une vendeuse menthe à l'eau

Ne jamais croire une vendeuse. Vendeuse rime avec menteuse, c'est bien connu. La vendeuse est l'ennemie de la fashionista, la fameuse faible femme, la vendeuse est le diable qui, ce jour-là, s'habillait en Comptoir des Cotonniers. Diabolo menteuse qui m'a minaudé, toute angélique, quand je lui ai demandé d'essayer le fameux blouson officier en cuir acier de la nouvelle collection "comme ça, juste pour voir": "Mais il est épuisé, enfin, Mademoiselle! Vous devriez vous dépêcher de le chercher dans les boutiques de Paris !"

blousoncompt.jpg

Comptoir des Cotonniers, collection automne-hiver 2009-2010

Tout de suite, vous situez mieux la scène. Moi, déjà bien échaudée l'hiver dernier par l'épisode précédent ("Celui où Galliane cherche une parka Comptoir sold out en mars", un des meilleurs de la série), je me dis qu'il faut faire confiance à cette dame respectable de Boulogne-Billancourt (Oui, j'ai décidé de faire du B&B l'âme de fond de ce blog, un peu à la manière de Carrie Bradshaw et New York, les taxis jaunes en moins vous voyez?) et donc se ruer dans le Comptoir le plus proche pour acquérir la bête. Chose faite un soir d'octobre, au détour de la rue Etienne Marcel, un blouson doux comme un agneau, couleur acier qui me sied :

002.JPG

004_copie.jpg
Blouson Comptoir des Cotonniers, robe Sandro nouvelle collection, bottes Maloles

Evidemment, trois boutiques plus loin, je me rends compte, blousée, que ledit blouson est aussi disponible qu'un abonné de Meetic. Deux fois cette semaine que Comptoir des Cotonniers a ma peau, après mon absence au cocktail de lancement de la nouvelle formule du blog de la marque, le (chouette, reconnaissons-le) Brèves de Style, où on distribuait aux invitées le tour de cou en laine de cet hiver (ça m'apprendra à travailler un soir de semaine, vraiment Galliane quelle idée). Blog où j'ai tout de même appris, gratuitement, que le type de fermeture de ma nouvelle merveille s'appelle un brandebourg. Ca ne me tiendra pas chaud au cou cet hiver, cette histoire, mais ça m'a consolé. De toute façon, vu la richesse boutiquière de mon cher B&B, je n'ai plus le choix : il va bien falloir que je devienne un pilier de Comptoir.

"Sugar Sugar" (Diving with Andy)

08 octobre 2009

Où plus belle la vie, c'est forcément en gris

Il n'y a pas de saison pour les jolies choses, il n'y a que des occasions, des envies, des amies. Mode et amitié font assurément bon ménage, presque amoureux, le partage, quand le talent est au rendez-vous. Alors, Suzie Winkle, cette si parisienne créatrice, m'a gâtée cet hiver en mettant du gris et du romantisme et de la robe de partout. Elle  sait soigner ses Bobos, la suave Suzie. Rock, dandy diva, vanessa paradisiaque, je craque. Egoïste, moi toujours, et moi, jamais, puisque je vous fais partager ses inspirations hivernales presque berlinoises. Mes coups de coeur :

suzie1.jpg
Suzie Winkle, automne-hiver 2009-2010

(Top Lilas et jupe Myosotis)

suzie2.jpg

(Robe Lavande et gilet Iris en cuir agneau noir, grrrr)

D'ailleurs, si vous pouviez m'aider, entre ces deux évidences, pourtant mon coeur balance (en commentaires, votre choix!) L'ensemble de son oeuvre, on peut l'admirer ici, et bonne nouvelle, désormais l'acquérir . Un top e-shop avec des prix tout doux sur sa fin de collection été 2009 en prime, comme sur ce top Taylor pour lequel j'ai les beaux yeux d'Elisabeth, pardon, de Chimène :

 

suzie3.jpg
(Top Taylor, disponible ici)

De l'été 2009 à l'été 2010, il n'y a qu'un pas. Pas de faux-pas avec la miss, qui a encore tout bon question coupes, matières et ambiance swimming-poolienne :

suziepreview.jpg

Collection printemps-été 2010

Alors, sinon, en vrac : la collection automne-hiver débarque sur le e-shop le 25 octobre au plus tard. La miss organise une vente privée le week-end du 17 octobre sur Paris, avec -50% sur sa collection été et -20% sur sa collection hiver actuelle. Je crois qu'on a tout vu, qu'on s'est tout dit, et qu'on a écouté ce qui se fait mieux en ce moment. (Diving with Andy) (On suit SVP, sinon, Julien Doré a chanté en duo avec Cindy Sanders pour celles qui n'ont pas la chance d'aller chez le dentiste se faire fraiser la poire pour lire la presse funny). Et oui, quand j'aime une fois, comme dirait Francis, j'aime pour toujours. Donc on a parlé de Suzie hier, on en parle aujourd'hui, on en reparlera demain. Ne vous faites pas le moindre Suzie. Pardon, souci.

PS : Diving with Andy, vous connaissez forcément, parce que vous avez super bon goût (vous lisez ce blog. CQFD) Mais si vous avez oublié, c'est par que ça s'écoute.


INFOS VENTE PRIVEE : Samedi 17 et dimanche 18 octobre, de 12h à 19h, 15 rue du Louvre (75001), code 2689, bât 4, escalier A, interphone : ORELIS.

"Say yes" (Wax Taylor)

06 octobre 2009

Où un petit coup de vent, avant une jolie bourrasque en fin de semaine

Ah, l'attente ... Le clic rageur, et cette page de fichu blog qui ne s'actualise pas. Vous êtes deux catégories, cette semaine, à m'avoir maudite. La première, ce sont les participantes au concours Crazy Libellulle and the Poppies. "Mais quand est-ce-qu'elle annonce les gagnantes, la Galliane, là, elle n'a que ça à faire, elle vit en couple à Boulogne-Billancourt maintenant, fini le shopping, finis les apéros en terrasse, finie sa vie dissolue et welcome la desperate houseblogueuse". Ouais, bon, elles n'ont pas tort. Alors, on dit que Blandine, Sarah (babille) et Clémentine, on envoie un gentil petit email avec son adresse (lesgrandesfillesmodeles@gmail.com) et on va devenir fantastick du parfum. Les autres, on ne désespère pas, on est tout aussi fantastiques et il y aura un autre concours bientôt.

La deuxième catégorie, elles ont encore des paillettes plein les yeux à l'évocation de ma robe Shyde au col "sequins-coquin". Elles ont raison, qu'elles les gardent, ces étoiles : une fois déballée, essayée, portée une journée, cette pièce est pleinement validée et approuvée. Allez-y donc les yeux fermés (elle risquerait de vous éblouir).

essais.JPG

Robe Shyde, collection automne-hiver 2008-2009

Une fois ces mises au point établies, on repart du bon pied d'ici vendredi, avec de la mode à vous faire pâlir d'envie. Oui, parce qu'après vous avoir voulues brillantes, je vais vous conseiller d'attraper grise mine. On va se gris-mer, les filles, et pas qu'un peu. En attendant, on regarde "Un Dîner presque parfait" en comptant les jours où on a échappé à la grippe A, et ça va passer très vite, vous verrez. Foi de Stéphane Rotenberg.

PS : Stéphane Rotenberg, il cherche un code réduc sur Modetrotter, si vous avez ça ... ;-)

00:02 Publié dans My Life | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : shyde, crazy libellule

"All that glitters" (OMD)

01 octobre 2009

Où un jour, un garçon m'a dit, pour me draguer, "tu brilles de mille-feuilles" (et il passe à la postérité)

Marre de briller par ma beauté (Hum). Marre de briller par mon intelligence (hum hum), par mon humour (hum hum hum). Envie de briller tout court, tiens, comme un sapin de Noël, deux mois en avance. La tendance "sequins", cet été, je l'ai vue passer comme une étoile filante. Des paillettes, que dis-je, de la poudre aux yeux, et je ne suis pas fille à s'éblouir facilement. Mais l'automne arrivant, les nuages  et le gris avec lui, moi je veux de la lumière, du soleil, du happy face sans Mya Frye. J'ai donc décidé, non sans stress, de me convertir au strass. Shiny happy people, me voilà !

sesuinqshyde.jpg

Shyde, collection automne-hiver 2009-2010

Avant d'arrêter mon choix, forcément brillant, sur la pièce qui illuminerait l'open-space dans lequel je travaille mais aussi notre 45m2, le bus 123 et Boulogne-Billancourt City tout entière, j'ai forcément suivi la piste aux étoiles direction les common fashion spots.

sequinsandro.jpg
Sandro, automne-hiver 2009

sequinssandro.jpg
Pull Sandro, disponible ici

sequinsnjo.jpg
Top N'Jo, disponible ici

Et puis finalement, mon amour des robes fut le plus fort. C'est donc vers Shyde que je me suis tournée, pour un modèle tri-matière sequins coquin, manches courtes, idées longues :

sesuqinsfinal.jpg
Robe Shyde, disponible ici
.Astuce : Utiliser le code promo RENTREE20 pour obtenir 20 euros de réduction

Dès que je l'ai reçue, je me dévoue, je la passe et j'illumine vos vies, j'imagine déjà vos mines ébaubies. Dites-moi tout de même ce que vous en pensez. So, girls, I've got you under my s(e)quins?

Et vous, une pièce pailletée dans votre garde-robe hivernale?

01:30 Publié dans My Wishes | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : shyde