Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2011-12 | Page d'accueil | 2012-02 »

"Just a girl" (No Doubt)

30 janvier 2012

Où je ne me trouve pas belle en Chanel ?

"La fille qui n'aimait pas les sacs Chanel". Ca pourrait être un titre de roman de Stieg Larsson, un lointain et moins talentueux dérivé de "L'homme qui n'aimait pas les femmes". Je pourrais, en me creusant la tête, pousser jusqu'à la trilogie, et accepter que Rooney Mara se laisse pousser les cheveux et les jambes pour m'incarner dans cette ode contre-révolutionnaire à la féminité post-moderne. Oui, m'incarner moi, car dans ce cas-là, le roman rejoint ma vie et mes goûts. Je n'ai jamais aimé les sacs Chanel. En quelques mots négligemment lâchés, voilà comment je me singularise du web 2.55. Enfin une pièce hors d'atteinte et de bourse qui ne me plaît pas (joie, enfin une). Même détourné avec le plus savant mix rock ou bohème, je l'associe à un look dadame du XVIe qui ne me sied guère. Et pourtant, dieu sait que j'aime le cuir matelassé. Un principe de mode : j'aime que mes vêtements, dans leur structure, aient de la texture. Voir la vie en relief, pour une adepte du plat, ce n'est absolument pas incompatible.

IMG_0779.JPG

Jupe en cuir Ba&sh (coll. actuelle), veste Purple's, bottes Jonak, sac Sessun

IMG_0783.JPG

Mon cuir matelassé, vous l'avez donc compris, je ne le porte pas au bras, mais bien en jambes. Une jolie minijupe structurée, tellement courte que je n'assume pas (encore ?) de la porter avec des talons, mais qui comble mon envie d'épaisseur en ces heures qu'on nous annonce refroidies. Moins chère, aussi, que celui qui a rendu à cette matière ses lettres de noblesse. Mais comme le proverbe le dit si bien, l'argent ne fait pas le bonheur. En tout cas, sur ce coup-là, il ne m'a pas mise à sac.

PS : baisse de prix sur la Solderie !

01:10 Publié dans My Clothes, My Life | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : ba&sh, chanel, 2.55

"Vendredi, get shorty ! "#49

27 janvier 2012

Où le vendredi, je suis tout bonnement flapie

LA MINUTE DECO

Parce que depuis hier, je n'ai plus de bras droit, sacrifié au rouleau-compresseur qui a redonné un bon coup de blanc à la chambre de notre nouvel appart. Distendu à force de mesurer des lés de papier peint histoire de redonner vie au mur qui abritera notre tête de lit (et les rêves qui s'en échapperont). Parce que je suis officiellement devenue le bureau des plinthes, parce que tout ça, on va commencer par parler déco aujourd'hui. D'autant plus que j'ai compris, via vos derniers commentaires, que vous y êtes réceptives. Alors, je tenais à vous parler de mon coup de coeur pour la ligne de design intérieur Ferm Living. Après le suédois, votre intérieur, multilingue, va se mettre au danois. Epuré et géométrique, scandaleusement scandinave, avec quelques emprunts dans l'imprimé à Robert Delaunay .

ferm1.jpg

fermliving.jpg

ferm2.jpg

ferm3.jpg

ferm4.jpg

(Quelque chose me dit que quand Dame Nature l'aura décidé, on va casquer chez Ferm Living)

captureferm.jpg

L'eshop de la marque

photo(3).JPG

Ma pemière acquisition : ce coussin en soldes (légères, vive la déco) sur Made in design (grosse sélection, quelques pièces soldées). Quelques modèles aussi chez File dans ta chambre. Avec la suspension Habitat, au moins chez moi, tout est au carré.

(Et oui, j'ai commandé la repro du fauteuil Eames. L'appui de ma belle-famille pour faire craquer l'HDMV a été déterminant, merci à vous).

Lire la suite

"Je suis vintage" (Eddy Mitchell)

25 janvier 2012

Où je reviens à mes premières amours

A l'origine, ici, était le verbe. Le verbe haut, le verbe fort. Le look est venu bien après. A l'origine, ici, était aussi le jeune créateur. Si je prenais la plume, grandiloquente, et empruntais les photos, éloquentes, c'était pour rendre hommage / justice / grâce à ceux et celles qui ne mettent pas deux heures le soir à établir ce qu'ils porteront le lendemain. Ceux qui savent anticiper aujourd'hui ce qu'on voudra porter demain. Ceux qui ont grandi devant les défilés Mugler et depuis fait de Lacroix leur bannière. Ceux qui aspirent à devenir l'Isabel Marant / Jérôme Dreyfuss de 2020. Jeunes créateurs, mes amis, mes amours, mes emmerdes (financières). La blogosphère ayant évolué, je me suis parfois éloignée de ce premier objectif. (De la marque, du shopping, de la photo au Reflex sinon rien : voilà la baseline de vos nouvelles stars). Moi, mes stars, elles s'appellent Eple & Melk, Suzie Winkle, Vanina Escoubet, Jancovek, Until July, Untitled Jewels, Eleonoreska ... Et bientôt Gaëlle Constantini. Comprenez-moi : une jeune femme qui baptise sa collection "modern vintage" a tout pour me plaire. Une oxymore ? Give me more.

magazine-15-170.jpg

Shooting L'Exception
(Avec mon obsession du moment, le fauteuil Eames.
Impossible de convaincre l'HDMV d'en acheter un.
Je vais encore le faire dans mon coin, et il va hurler.)

Lire la suite

"Hot & cold" (Katy Perry)

23 janvier 2012

Où je fais monter la température

Le bon sens populaire, notre meilleur ami des moments de solitude en soirée, veut qu'on attrape froid par les pieds. Ca y est, depuis environ 457 jours, j'ai donc compris que je devais arrêter de porter des ballerines en hiver. Il en a fallu du temps pour que ça arrive des pieds à ma tête (1m80, exactement). Maintenant, Houston, Maubeuge et Pontault-Combaut, nous avons un autre problème : je risque désormais  de m'enrhumer par les fesses. J'ai en effet pris la décision que si une robe était courte, elle était courte. Mais elle restait robe. Pas tunique. Ouh, danger. Particulièrement quand je me promène du côté de chez Ba&sh, qui avait outrageusement réussi sa collection automne-hiver je trouve. Assez pour que j'y fournisse en jean (un slim bordeaux), jupe (une tuerie en cuir que j'ai évadée de Franck & Fils samedi), ceinture (merci maman Noël) et robe. RobeS. Dans la cellule création de la marque, ils en ont la définition suivante : "pièce de tissu qui s'enfile par la tête". C'est un peu court, jeunes hommes. (Ce sont forcément des hommes qui dessinent ça, bande de voyeurs).

IMG_0750.JPG

Robe Ba&sh (col. actuelle), duffle-coat La Petite Française (coll. actuelle), bottes Jonak (coll. actuelle)

Lire la suite

03:30 Publié dans My Clothes, My Life | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : ba&sh

"How come you never go there" (Feist)

18 janvier 2012

Où j'ai attendu, attendu, elle n'est jamais venue

Elle nous rattrape le plus souvent, la tendance. Nous saisit au vol, nous agrippe au col, elle est comme ça. Conquérante. Elle le sait très bien qu'on n'en a pas forcément rêvé un jour, d'un gilet imprimé aztèque, de bottes de pluie montantes. Elle le sait, elle s'en fout, elle nous aura. Tel est l'ordre normal des choses, et moi, depuis quelques mois, je vais à rebrousse-poil. Je cours après la tendance, je la cherche, et ne la trouve pas. Pas n'importe laquelle, une tendance bien précise qui, aussitôt esquissée, ne s'est jamais dessinée. Restée au stade brouillon, ma tendance m'a laissée en rade, coincée au stand maroquinerie. La maxi-pochette, annoncée avec tambour et trompette au printemps dernier, j'attends de la voir passer.

La-maxi-pochette-portee-main_portrait_gallery.jpg

Photo empruntée à Grazia

Lire la suite

"French girl" (President of the United States of America)

16 janvier 2012

Où on ne commence pas l'année sur une bonne note

Comme des triples buses, on a perdu notre triple A. Envolée, la bonne note, nous voilà au pied de la lettre. Et tout le monde de se demander, dans nos chers journaux télévisés, comment vont les Français ? Le moral est bon ? Apparemment, oui. Quelques-uns, ceci dit, ont bien le moral dans les chaussettes. Moi, j'ai le moral dans les paillettes.

maje,la petite française

IMG_0735.JPG

IMG_0738.JPG

Duffle-coat La Petite Française (coll. actuelle),
top Vanessa Bruno pour La Redoute (coll. actuelle),

jupe Et Vous, boots Maje (coll. actuelle, soldes), sac Sessun

IMG_0742.JPG

Mes petites boots de ville, mi-cuir mi-daim, avec le talon sparkly pour faire étinceler le bitume gris. Des strass comme remède au stress, rien de bien nouveau sous mon soleil d'hiver. Question confort, ma notation est sans appel : triple A sur toute la ligne, pas une seule ampoule à déplorer. Et pour les inaugurer, j'ai sorti mon caban le plus patriote. Sur l'étiquette y est inscrit "La Petite Française". En voilà une qu'on aura du mal à déclasser.

PS : Du réassort Isabel Marant, Jonak, Les Prairies de Paris sur le vide-dressing ...

PS2 : Je me suis fait reprendre sur Twitter par une demoiselle qui s'est insurgée parce que je vous ai traitées de feignasses, les fâchées du clavier et du commentaire. J'espère que vous, vous me connaissez mieux que ça. Sans commentaire ;-)

"Vendredi, get shorty" #48

13 janvier 2012

Où le vendredi, on change de crémerie

SOLDEE

Des nouvelles des soldes ? Alors, 20%, 30%, 40%, 100% de réussite par chez vous ? Pour ma part, je suis sortie de mon sentier battu, et rabattu ici depuis quelques semaines. Rien ne s'est vraiment passé comme cela devait se passer, mais je n'ai pas cédé à l'achat au rabais. Bref, on a refait le casting des nouveaux arrivants dans ma penderie, et j'en suis plutôt ravie. Avec, par ordre d'apparition :

montageshoes.jpg

montagesoldesbash.jpg

montagesoldesshoes.jpg

montajejupe.png

Lire la suite

"Marche ou rêve" (MC Solaar)

11 janvier 2012

Où le jour J est arrivé

jeveux.png

(Gilet Les Prairies de Paris, jupe Suzie Winkle, sac Petite Mendigote,
escarpins Karine Arabian, sac Charlotte Sometime)

J'ai reçu un email de Place des Tendances. Il me dit : "Préparez votre dressing avant les soldes". J'ai supprimé le mail. J'ai regardé l'heure, et c'était pas encore le moment de partir aux courses. C'était pas le moment non plus de passer l'aspirateur. J'ai récupéré le mail dans ma poubelle, et je me suis dit "Ca coûte rien". Puis je me suis dit "Si ça coûte". Je me suis servie un jus d'orange pressé. J'ai regardé l'aspirateur, j'ai regardé mon ordi. J'ai re-regardé l'ordi. Je suis allée sur mon dressing virtuel. Je me suis dit qu'il était drôlement grand et bien rangé. J'ai définitivement oublié l'aspirateur. J'ai commencé par une paire de chaussures, des escarpins. Je me suis dit qu'il fallait une robe pour aller avec ces escarpins. Je me suis dit qu'il fallait un sac pour aller avec cette robe et ces escarpins. Je me suis dit qu'avec tout ça, je serais belle pour aller faire les courses. J'ai regardé par terre, c'était sale. J'ai cherché sur le site une tenue pour passer l'aspirateur. J'ai validé, dévalidé, validé, dévalidé mon panier. J'ai regardé l'horloge du micro-ondes. C'était l'heure de partir aux courses. J'ai fermé mon dressing. Il y a 34 pièces dedans. Mais il est propre et bien rangé. Bref, je vais faire les soldes.

PS : C'est les soldes aussi sur le vide-dressing !

02:31 Publié dans My Life | Lien permanent | Commentaires (12)

"I keep mine hidden" (The Smiths)

09 janvier 2012

Où je suis en plein âge ingrat

On dit souvent que la mode n'a pas d'âge, et ma penderie ne ferait pas mentir cet adage. Bien malin celui qui, devant mes étagères, ira deviner à l'aveugle l'âge de leur propriétaire. Des pyramides de pulls, chemises, jeans, des jupes (toujours courtes) et pléthore de manteaux (beaux et chauds), voilà pour les preuves matérielles. Mais à moins de dater l'ensemble au carbone 14, l'expert du vestiaire ferait chou blanc. Le cachemire bonne maman y voisine avec le polyester Jennifer, la tunique floue frôle la veste structurée, l'imprimé fleuri bataille avec des pois en pagaille, quand mes Veja montantes draguent lourdement des escarpins vernis. Alors, vous me donnez combien, sérieusement ?

sessun,bel air

Lire la suite

03:23 Publié dans My Clothes, My Life | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : sessun, bel air

"Vendredi, get shorty" #47

06 janvier 2012

Où le vendredi, c'est carrément le fouillis

REPERE

Depuis que j'ai quitté les sphères du Lumpenproletariat pour me pavaner dans celles des prétendants à l'ISF (prétendants, hein, j'ai acheté un appart) (à crédit), mes modes de lecture ont changé. Je vous avais parlé de ma passion pour les magazines de décoration dans la salle d'attente du gynéco, et il était temps que je vous fasse part de ma passion pour les pages "cuisine" et "linge de maison" des catalogues de VPC. Je sais, en ce vendredi de pré-soldes, je vends du rêve. La Redoute, elle, me vend des taies d'oreiller à pois et des étendoirs de baignoire. Mais bon, pour cet été, j'ai quand même vu ...

laredouteete2.jpg

Les nouveaux produits Vanessa Bruno, parmi lesquels ce joli gilet et ce short ...

redouteete1.jpg

Ou cette robe-pull ...

Lire la suite