Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2012-03 | Page d'accueil | 2012-05 »

"Best thing I never had" (Beyoncé)

30 avril 2012

Où nobody's perfecto

Vous m'avez vue porter de la ballerine, du grand sac en cuir, de la parka moumoutée et de la veste cintrée. Vous m'avez bien vue, même, impossible de me manquer. Vous m'avez revue porter, en long et en large, toutes les jupes courtes possibles et imaginables. Pas de doute, c'était bien moi. En revanche, vous ne m'aviez pas encore vue porter de perfecto. Normal, à ce niveau-là, je me suis longtemps cherchée, difficile pour vous de me trouver. Trop masculin, trop court, trop rock, c'était toujours "trop" et jamais "assez" pour me faire craquer. Jusqu'à celui-là : le modèle Ruby de chez Brooklyn Bridge Factory, un vrai bijou comme son nom l'indique. Couleur camel tendre, doux et dur à cuir à la fois.

DSCN0452.JPG

Perfecto Brooklyn Bridge Factory, jean Comptoir, ballerines Repetto,
gilet American Vintage, sac Vuitton, top Zara (collection actuelle)

DSCN0454.JPG

Lire la suite

"Vendredi, get shorty!" #62 (cadeau inside)

27 avril 2012

Où le vendredi, je fais de l'esprit

LA BONNE BLAGUE

Si vous lisez les mêmes magazines que moi, à savoir Le Monde Diplo, Courrier International, Esprit et Biba, vous avez dû doucement ricaner à la vue de cette campagne de pub Esprit. Au départ, vous avez badé. Normal, c’est Gisèle, «Giseuuule», au naturel, belle, "Giseuule". Puis, vous avez regardé les vêtements qu’elle porte. Vous avez re-regardé Giseuule. Belle avec une veste de tailleur rayée trop courte. Sublime avec un débardeur cotonneux rentré dans un sarouel sans coupe. Et vous vous êtes imaginé dans ces mêmes fringues. Comme moi. Et vous avez ricané. C’est ce qu’on appelle de la campagne mensongère, parce que PERSONNE ne peut être canon dans ces fringues. Hormis Gisèle. Beau trait d’Esprit, vraiment.

gisele1.jpg

Non, on ressemblera à rien dans cette chemise-là. Et sans maquillage.

gisele2.jpg

Et sans soutif, le débardeur. Bien sûr. Giseeule.

gisele3.jpg

Oh, que c'est joli, le tailleur-short, j'y avais pas pensé.
Pourquoi pas le sac de jute avec deux trous pour les bras ? Quand on est Giseuuule ...

Lire la suite

"I went to the market" (Gilles Vignault)

25 avril 2012

Où je vais vous faire mettre la main au panier

Quand l'été arrivera, je saurai quoi pendre à mon bras. Quand l'été arrivera, notez bien cette date sur votre calendrier, non pas le 21 juin, mais la Saint-Glinglin. Vous ne savez pas quand tombe la Saint-Glinglin ? Mais si, la semaine des quatre jeudis. Cette fameuse période de l'année où les poules ont des dents. (C'est bon, on la sent suffisamment l'ironie grinçante de la fille frustrée d'enfiler ses collants et ses gants un 25 avril ?) Sinon, quand le printemps sera là, je saurai aussi quoi mettre à mon bras : un joli cabas. A défaut de rhododendrons, on en voit fleurir de partout pour nous accompagner dans nos emplettes de pipelettes. Il suffit juste de faire son choix, trouver son style, ou pourquoi pas ses styles, si on a les moyens de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier.

5.jpg

Le cabas Sailor des Composantes, clairement un coup de coeur.
Disponible mercredi prochain lors de la prochaine vente dans ces couleurs de cuir ...

2.jpg

4.jpg

3.jpg

Sinon, dans la même famille ...

Lire la suite

"A mouse like me" (Ringo Starr)

23 avril 2012

Où je me fais toute petite (et ce n'est pas aisé)

Il est des matins où je n'aime plus la couleur marine. Des lundis matin de mai, plus particulièrement. Des jours où la grande fille que je suis se ferait toute petite, comme une souris. Allez, un peu de tenue, Galliane. Oui, de la tenue, donc, totalement navy, permettez-moi d'utiliser ce terme, puisque je suis fâchée avec la marchande. Les hasards de la programmation des billets ont fait que je vous propose du bleu aujourd'hui. Remarquez, ça va bien avec le blues. Mais plus que la couleur, regardez d'abord ce qui me fait les pieds.

DSCN0405.JPG

DSCN0409.JPG

Lire la suite

"Bonne bonne humeur ce matin" (Tristan) (concours inside)

18 avril 2012

Où vous allez changer fissa changer d'humeur

Il y a finalement très peu de chances que, ce matin, vous soyiez de bonne humeur en lisant ces lignes. D'abord, c'est le matin, et le matin, ce n'est jamais bien (Jean-Jacques G se plaignait ainsi fort justement qu"un matin, ça ne sert à rien", et ma foi, la philosophie de Top 50 se défend quelquefois). Ensuite il pleut, il fait froid, et vous savez aussi que demain, après-demain, et apparemment jusqu'à la Saint-Glinglin, il pleuvra et il fera froid. Jean-Jacques G. n'a peut être rien chanté contre cela, mais la pluie non plus, ça ne "sert à rien". Ensuite, il y a ce rendez-vous dominical, une autre forme de grand-messe, et vous avez oublié de faire votre procuration, donc vous devez annuler le week-end dans la Meuse pour aller effectuer votre devoir civique (n'oubliez toutefois pas qu'il pleuvra et qu'il faudra se lever, donc encore un matin. Bref.) Sans en référer à IPSOS, BVA et leur copain CSA, je peux donc parier que vous êtes mal lunée. Ca tombe bien, j'ai ce qu'il faut pour mettre un peu de soleil dans votre vie. Blune est passée par ici.

capblune.jpg

Lire la suite

"Hallelujah" (Jeff Buckley)

16 avril 2012

Où ca se passe de commentaire

Des mois de traque, des heures perdues sur Ebay, des tonnes de mails, des aller-retours à l'autre bout de Paris, des arrachages de cheveux... Tout ça pour un gilet. Il n'y a pas à dire, à certains moments, je me fais peur. Un gilet de prix, d'accord, de belle qualité, OK, mais un gilet. Voilà pour l'examen de conscience. L'examen de la pièce, lui, se veut nettement plus enthousiaste : le Betty d'Heimstone de mes rêves, il valait bien tant de persévérance. Son navajo me met en joie.

012.JPG

016.JPG

Gilet Heimstone, blouse Ba&sh (coll. actuelle), sac Jérôme Dreyfuss, boots Sessun

017.JPG

018.JPG

Vous me direz, je n'ai pas tout perdu dans ces heures indues. Outre ce gilet, j'ai pu mettre la main sur ce sac Jérôme Dreyfuss Larry, couleur bubble-gum, pour quelques paquets de chewing-gums (95 euros). Voilà, parenthèse fermée sur l'épisode gilet. Une obsession rayée de ma liste. Le problème ? Une de perdue, une de retrouvée. Me voilà en quête d'un perfecto noir Maje d'une ancienne collection, évidemment. Est-ce que je ne fonctionnerai qu'à l'inaccessible, alors ? Est-ce grave, docteur ? Si je ne le trouve pas, c'est promis, je n'en ferai pas une maladie.

PS : Mercredi, c'est concours ici !

"Vendredi, get shorty !"#61

13 avril 2012

Où le vendredi, c'est idée fixe sans astérisque

LA BELLE COLLECTION

On ne dirait pas avec ces nuages menaçants, mais la saison des mariages avance à grands pas. Pas du mien, non pas encore, et la délicieuse collection Delphine Manivet pour La Redoute n'a semble t-il pas décidé l'HDMV à sauter le pas. Donc, nous allons nous contenter de sourire aux mariages des plus chanceuses que nous, à commencer par le 25 mai prochain. Il faudra bien entendu vêtir le corps qui porte ce sourire d'apparat, d'où mes prospections dans les nouvelles collections. Et comme d'hab' depuis 2-3 ans, Ba&sh tape fort.

silhouettesbash.jpg

bari-shirt---roseau-skirt_1.jpg

brest-top---rslack-pants---minos-belt---marcel-headband.jpg

flip-blouson---castrie-dress---lee-boots_1.jpg

mexico-jacket---tdskinny-jeans---marcel-headband.jpg

quebec-pull---memphis-pants---loki-belt---cathy-headband.jpg

Lire la suite

"Down the drain" (Lily Wood and the Prick)

11 avril 2012

Où avril file un très mauvais coton

A force de semer mes envies de tenues couleur grenadine, corail, fraise, pastèque, j'ai récolté les raisins de la colère. Le printemps m'a punie pour mon impatience, en nous rebalançant un bon coup d'automne. Résultat : de la pluie, du froid et le moral dans les chaussettes. Car oui, on reporte des chaussettes. On n'est pas folle, on a compris que si on se balade encore pieds nus, ce n'est pas que l'automne qu'on va retrouver, c'est aussi l'angine de cet hiver. Bref, les feuilles mortes se ramassent à la pelle, et pour ne pas totalement abdiquer au caprices du seigneur météo, j'ai l'astuce qu'il vous faut : la parka de mi-saison.

DSCN0383.JPG

DSCN0375.JPG

Parka The Kooples (été 2011), gilet Oysho, sac Zadig & Voltaire, boots Pieces

DSCN0381.JPG

Lire la suite

"The mood" (Kid Cudi)

09 avril 2012

Où on va porter notre humeur en bandoulière

Une blonde et une brune, qui décident de ne plus faire qu'une ? Ca fait Blune. Et ça fait surtout rudement plaisir, tant leur belle amitié a débouché sur une aussi belle idée. Blune, c'est une gamme de tee-shirts en coton flammé pour dire comment vous vous sentez. Une déclinaison fashion du mooding, soit ce concept de s'habiller en fonction de son humeur du jour. Poétique, et romantique, et ludique, je tique et je clique. 

blune1.jpg

blune3.jpg

blune2.jpg

blune7.jpg

Déjà, c'est joli. En plus, c'est malin, puisque les deux graphistes appuient sur la fibre maternelle des amoureuses de leurs dessins en déclinant les mêmes modèles pour les tout-petits. Après le mères-filles de Comptoir des Cotonniers, voici le mère-baby de Blune : 

blune5.jpg

blune8.jpg

Oui, "c'est trop mignon", je vous entends le dire du fond de votre caboche pas très bien réveillée. Et en plus, ce n'est pas trop cher (entre 55 et 70 euros pour les modèles femmes, 30 euros pour les modèles enfant), ce qui ne peut que vous convaincre encore plus. L'argent, ça vous réveille, tout de suite. A savoir tout de même que la collection automne-hiver sera plus étoffée que ce premier jet, qu'un e-shop débarquera aussi à la rentrée et que même nos moitiés pourront afficher leurs moods sur leurs torses bombés. Je crois que je vous ai tout dit. Je vous laisse, je vais réfléchir à un prochain post pour mon blode*. 

Liste des points de vente (dont web !)

* Blode = blog de mode

PS : Réassort sur le vide-dressing, à base de canonneries Sandro, Sessun, Bel Air, etc ... FDP groupés, et un cadeau pour deux pièces achetées ! 

"Vendredi, get shorty !" #60

06 avril 2012

Où le vendredi, c'est communication sans fil

NOBODY'S PERFECT(O)

Les filles cool portent un perfecto. La vérité m'est apparue cette semaine, et la vérité crue, car moi, je n'en n'ai pas. Oui, je sais, c'est un peu la lacune qui fait tache dans une penderie qui se respecte. On peut très bien fonctionner sans sneakers Isabel Marant ou sac Balenciaga, mais un perf' noir, souple et épais à la fois, ça vous sauve la mise. Toujours. Surtout s'il est bien coupé. Et pas cher. Et long. Et rock. Et pas trop rock. Bref, la perfection faite perfecto, je me suis mise à la chercher.

coool4.jpg

Zara, collection actuelle

cools.jpg

Zara, collection actuelle

coolgirls.jpg

Un vieux modèle Maje

bluse.JPG

Photo empruntée à Angie

Il faut bien reconnaître qu'en matière de perfectos, Maje se pose là. Leur prix aussi, mais comme un perfecto se patine et vieillit bien, je suis en train de mettre la main sur le modèle ci-dessus, millésimé 2009. Toujours aussi dure à cuir, la Galliane.

Lire la suite