Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2012-08 | Page d'accueil | 2012-10 »

"Vendredi, get shorty!" #80

28 septembre 2012

LE MOT D'EXCUSES

"M. Et Mme Grandefillemodèle tiennent à excuser l'absence de leur fille Galliane, mercredi 25 septembre, clouée au lit par une méchante angine. Une angine contractée dès la semaine dernière parce que leur écervelée enfant s'est baladée en bras de chemise alors que les températures se sont mises à baisser. Salutations respectueuses."

PS : Ci-joint, les photos du délit, la malheureuse ayant été immortalisée lors de son jour d'égarement vestimentaire. 

the sartorialist,zadig & voltaire,by bvl,exquises indécises,bolia,princesse tam tam,yuko,american vintage

the sartorialist,zadig & voltaire,by bvl,exquises indécises,bolia,princesse tam tam,yuko,american vintage

the sartorialist,zadig & voltaire,by bvl,exquises indécises,bolia,princesse tam tam,yuko,american vintage

Lire la suite

"That thing" (Lauryn Hill)

24 septembre 2012

Où je me la joue comme Kate (avec le concept de mannequin en moins)

Mais si, regardez bien ? Dans la moue ? Dans la pose nonchalante et le bras émacié ? Dans le minois de chat ? Non, toujours pas ? Bon, tant pis. J'ai failli dans ma quête de la Kate. Pourtant, c'est bien le manteau boyfriend que Kate Moss a dessiné et joliment porté pour Mango que je vous montre aujourd'hui. Une photo postée sur Twitter par Jane, avec un prix aussi, clignotant car tellement inhabituel pour une pièce pareille (*39,99 euros*), m'a poussée vers cette enseigne que je ne fréquente plus depuis des lustres. Et je ne le regrette pas : je vous le montre aujourd'hui, mais je l'ai porté hier, et je le porterai demain. Simple et évident, parce qu'il va avec tout, en fait. Bon, je n'ai pas tenté avec une robe / jupe, car j'ai encore des scrupules à sortir les collants (le retour de la voix intérieure : "Nonnn malheureuse ! Pas avant le 1er octobre, les collants"). Avec le slim, c'est l'entente parfaite. Merci Kate : ton boyfriend coat, il a la côte. 

mango1.jpg

mango2.jpg

mangolegende.jpg

Lire la suite

"Vendredi, get shorty!" #79

21 septembre 2012

LE BON LOOK

fashion.jpg

(Ne parlons pas de la fille... Notre Fashion Guitar immortalisée par le Sartorialist). 

LE COUP DE COEUR

manteaubash.jpg

LES STARS DE LA BLOGO

edelman.jpg

Après Punky et Aurore, qui va les adopter ?
(Surtout qu'elles sont à prix correct, avoisinant les 110 euros)

LA SELECTION DE LA SEMAINE

zaklandosurface.jpg

Pull Surface to Air (Zalando)

gat.jpg

Jupe Gat Rimon (Zalando)

MK111A005-802@1.1.jpg

Baskets Michael Kors

Une petite tenue réalisée en shopping chez Zalando.
Cliquez ici si vous voulez en voir plus (le plus : livraison gratuite !)

LE MYSTERE

daphne.jpg

Qui saura dire d'où vient la chemise de Daphné Burki ? 

SALUT, BEAUTE !

chubby.jpg

Le Chubby stick de Clinique, pour les lèvres, je ne le quitte pas.
(Jolie couleur, pratique, ne colle pas.
Entre le rouge à lèvre et le baume à lèvres en crayon mou).
Et après le colori figue, je vais me lancer dans le tomato ! 

LA MINUTE DECO

PRUNE14.jpg

PRUNE03.jpg

PRUNE11.jpg

PRUNE10.jpg

Chez l'architecte d'intérieur Sophie Hanniet, à Paris. 
Via le blog Au coin du monde 

LA DANSE DU VENDREDI

Exceptionnellement cette semaine, il n'y pas de chanson du vendredi mais une danse du vendredi, en hommage à ma meilleure amie qui s'ignore (encore) (ça date !), Florence Foresti, que je vais aller applaudir / siffler / baver / arracher les vêtements samedi soir à Bercy. Sachez que j'imite aussi bien qu'elle Shakira, mais je me dis que finalement, cette info risque d'avoir peu d'intérêt dans votre journée. Soit. Mais est ce que l'info que vous avez gagné une coque d'Iphone 5, vous, Lullaby 76 / Aurélie / Calou / Bulka et Bichique, ne mérite pas un peu plus d'attention ? Votre adresse dans ma boîte mail, avec la couleur choisie. Bon week-end, et mangez des pommes. 

"Cherry lips" (Garbage)

19 septembre 2012

Où je prends mes quartiers d'automne

Allez-y, on s'extasie. On applaudit, on pousse des cris d'orfraie, on se rue sur Internet pour savoir où on peut se procurer dare-dare la merveille (je parle de la veste, l'HDMV ne m'a pas encore mise en vente avec frais de ports gratuits sur Ebay). Non, parce que vu ce que j'ai lutté pour la trouver et où j'ai dû mettre les pieds pour la débusquer en ma taille hors nomenclature, ça vaut bien ça. Ca vaut bien un commentaire extatique, un RT sur Twitter, un "j'aime" sur Instagram, un "poke" sur Facebook. D'autant plus que c'est l'effet que provoque habituellement la moindre pièce Isabel Marant portée sur la blogosphère. Je le sais, je crie aussi, je jalouse, je "like", je "hate", je "bitche". Elle est forte, la baronne de Charonne, pour provoquer ces glapissements envieux. Elle a sa recette : proposer peu de pièces, dans très peu d'endroits, histoire de créer le manque. Et le manque, ça se comble, dans la collection d'après, dans un autre modèle, dans une chaîne consumériste infinie. Je sais de quoi je parle : Monty, je m'en étais fait toute une montagne, et je suis allée l'acheter sur une île. 

vestegene.jpg

vestemarantlegende.jpg

Lire la suite

"Down the road" (C2C)

17 septembre 2012

Où je ne risque pas de vous lâcher les baskets 

Des centaines, qu'écris-je, des milliers de filles croisées dans la rue, avec leur démarche claudicante mais néanmoins altière, ne m'ont pas fait changer d'avis. Des dizaines de fashionistas d'Isabel Marant de la tête aux pieds équipées n'ont pas fait poindre chez moi le moindre doute. Pieds au plancher, la Galliane, et fidèle à ses sneakers ras des paquerettes (dans deux mois, ce sera ras la moquette, mais laissez-moi encore croire qu'il y a des fleurs au sol et du soleil au ciel). Maintenant, qui a interdit d'aller piocher, dans la grande famille des sneakers de ville, parmi les modèles les moins évidents ? Les plus orthopédiques ? Certainement pas moi. Histoire de ne pas me fondre totalement dans le bitume, et de compenser à ma façon, j'ai quand même été chercher vers l'orthopédique. Vous me connaissez : dès que j'ai l'opportunité d'animer un peu l'open-space en remarques super éclairées ("ah, tu pars en randonnée?"), je me pose là. J'assume. Pas question de me mettre dans mes petits souliers. 

baskets1.jpg

baskets4.jpg

baskets3.jpg

Lire la suite

"Vendredi, get shorty !" # 78

14 septembre 2012

LA BONNE NOUVELLE ...

... C'est que Morgane Sézalory, qui se cache derrière la griffe Les Composantes, n'a pas perdu son talent cet été. Elle aurait pu le laisser sur la plage en quittant son lieu de villégiature, mais non, elle est revenue pour cette rentrée avec un nouveau  format de sac tout beau (Sézane, qu'il s'appelle), et des modèles Patricia Blanchet parfaits pour nos pieds de sandales privés. Allez-en juger par vous-même, il reste quelques pièces à adopter !

composantesbag.jpg

composantesshoes.jpg

compoporto.jpg

composilhouette.jpg

composantessac.jpg

booties.jpg

Lire la suite

"Feeling good" (Nina Simone)

12 septembre 2012

Où je me fais prendre comme une bleue 

Il y a celles qui se lèvent à pas de loup, presque en avance sur leur réveil, elles jettent un oeil à leur penderie, et, longuement, méticuleusement, passionnément, vont choisir ce qui les habillera des pieds à la tête, presque une science, il y a celles-là. Elles tiennent parfois des blogs, on les lit en se disant tout bas ou en leur écrivant tout haut "bon sang, mais tu aurais dû faire styliste", on se regarde avec notre sweat et notre paire de sneakers, on re-regarde leur blog, on part s'envoyer une crème dessert saveur nougat pour oublier. Sinon, il y a moi. L'arnaque sur pattes (ou plutôt, sur cannes, vu la longueur de mes compas). Qui, en prenant de l'âge, vais au plus simple, au plus vite, au plus complet. C'est de cette flemmardise / incapacité qu'est née, il y a plusieurs mois, ma passion pour "les blouses toutes faites". On les pose sur soi, et on ne fait plus rien. Marche aussi avec les chemises et tuniques imprimées. Un bon slim, et c'est fini. Puisque je n'ai pas le don pour accessoiriser les basiques, je me tourne vers le chic. Un peu ennuyeux tout de même, cette paresse... Parce que le chic, c'est fric. 

blouse2.jpg

blouse.jpg

Blouse disponible ici chez Place des Tendances

Lire la suite

"We used to vacation" (Cold War Kids)

10 septembre 2012

Où j'ai remis mon tablier, et taillé mes crayons 

Devant mon miroir, avant de partir au boulot. Il se passe quelque chose, là. Il se passe que j'ai laissé les sandales nu-pieds à paillettes au placard, la petite jupette tournoyante aussi, le sourire au saut du lit qu'on dirait (ou alors, devant mon bol de Chocapic, dernier moment d'extase répertorié depuis 30 minutes), et me voilà, droite comme un I. Au pied de ma lettre, une grande fille modèle avec son blazer marine, ses souliers vernis et son nouveau cartable qui sent fort le cuir. Ne manque que la tresse, ou le petit chignon serré bas sur la nuque. Pas le temps, pas le jour pour un retard. La clé dans la porte, je suis sortie. C'est la rentrée. 

rentree1.jpg

rentree2.jpg

Lire la suite

"Vendredi, get shorty !"#78

07 septembre 2012

LA IT-PIECE

Si vous devez vous prendre une veste cet hiver, mesdemoiselles et mesdames (mais si, mais si, on aime toutes se prendre une veste), il y en a une qui s'impose du bout de son col monté : le manteau perfecto. Quand on y réfléchit, c'était évident qu'elle allait nous arriver sur le dos, cette histoire, petite dernière dans la grande famille des "croisements" entre vêtements (dont le représentant le plus honteux restera à vie pour moi la jupe-culotte.) Rassurez-vous, le manteau perfecto s'avère plus aisé à l'adoption. Regardez-moi ça :

lafile.jpg

manteaumangoOK.jpg

manteauisandroOK.jpg

zaramanteau.jpg

Lire la suite

"Most girls" (Pink)

05 septembre 2012

Où je me connais du bout des doigts

Dans la vie, j'ai toujours été plutôt vernie. La fille qui gagne des concours, du type un voyage en Australie pour monter sur scène avec les Red Hot Chili Peppers, ou une Playstation en boîte de nuit qui m'attira subitement un essaim de mâles intéressés. La fille qui réussit ses concours, Sciences-Po, le bon sujet au grand O, l'école de journalisme, la bourse pour mon premier CDD dans le fabuleux monde de la presse, qui m'ouvrit le droit d'interviewer Flavie Flament et autres obscurs gagnants de la Starac' (en vrai, j'ai passé un aprèm' très sympa avec Julien Doré, aussi). La fille qui ne court plus à trente ans, parce qu'elle a trouvé l'homme de sa vie. Voilà, vernie. VerniE, mais pas vernis. Tout ça pour en arriver là, à cette particularité si rare dans le beau monde bien polishé de la blogueuse mode. Au bout de mes doigts, il y a le clavier et la plume. Sur mes doigts, une ou deux bagues. Cela s'arrête là. Plus par flemmardise que par dégoût. J'en veux pour preuve ma chiche collection de vernis à ongles, péniblement amassée depuis plusieurs années. Non, je ne suis pas un garçon manqué. Je m'en défends bec et ongles. 

suze.jpg

Ceci dit, je ne sais pas ce qu'il m'a pris l'autre jour en tombant sur ce vernis Chanel aux couleurs abysses. Blue Rebel, qu'il s'appelle, presque une chanson de Bryan Ferry quand j'y pense. Je n'avais jamais mis autant d'argent dans un vernis, mais étant en pleine période bleue (une veste Zara bleue, un cabas Vanessa Bruno bleu, et des sneakers APC / Nike à venir... bleues), je me suis sentie couleur locale. (Bleu) canard laquée. 

suzie1.jpg

Lire la suite