Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2013-01 | Page d'accueil | 2013-03 »

"Soon we'll be found" (Sia)

27 février 2013

Où je suis totalement de la jacket 

Je pourrais vous parler de sandales nu-pieds, à brides abattues, mais en ces heures d'hiver, cela vous ferait une belle jambe. Je pourrais vous causer de microshorts imprimés, so long my friends, mais cela risquerait de vous prendre de court. De robes à fines bretelles, mais vous en hausseriez les épaules, des "mouais mouais" sous vos pulls en mohair. Alors, pour parler de demain tout en restant bien ancrée dans aujourd'hui, il ne reste qu'une pièce susceptible de vous intéresser : la veste de mi-saison, celle qu'on mettra bientôt, allez, en mars, sur nos chemises. Et ça tombe bien, les vestes, c'est ma vraie paire de manches (avec les minijupes et les boots, remember). Depuis des semaines, je repère et j'opère. 

parfaiteveste.jpg
Sincerely, Jules a déniché la sienne chez Mango en soldes, petite maligne. 
Mais je crois avoir trouvé un ersatz (vous verrez plus bas....) 

manteau1.jpg
Ca se voit que j'aime une certaine coupe de manteaux, non ? 
(Veste Aude Isabel Marant Etoile, coll. actuelle, 
et veste Isabel Marant aussi, achetée il y a peu sur Vestiaire Collective) 

manteau2.jpg


Lire la suite

"Shiny happy people" (REM)

25 février 2013

Où tout ce qui brille 

Pas du genre à jeter de la poudre aux yeux, je préfère parsemer des paillettes aux pieds. Ma façon à moi de faire de l'esbroufe, en ce lundi poudreux un peu partout en France. Non, parce que ces boots Minelli sont censées être de la nouvelle collection printemps-été, évidemment. Qu'on a essayé de me les vendre "parfaites pour mettre avec une petite jupe sur des jambes bronzées, cet été, surtout vu les étés pourris ici à Paris", oui oui jolie vendeuse, mais moi, je les vois idéales pour mes slims d'hiver. Dans le gris de février, faut qu'ça brille. Et maintenant, ça reste encore plus fort que demain, si je dois te ré-écrire ton argument de vente. Pas conquise par le verbiage, je l'ai donc davantage été par le ramage. J'ai vite eu envie de prendre la poudre d'escampette avec et depuis, elles et moi, on se dore la pilule. 

doreouv.jpg

doreterre.jpg

dorelegende.jpg

Lire la suite

"Vendredi, get shorty" #98

22 février 2013

LE SNAPSHOT

Le nom évoque les plaines russes. Maison Olga. Il flotte dans son sillage l'image d'une datcha tranquille, le fumet épicé qui s'exhale d'un samovar, le son de chants doux et colorés. Une marque venue du froid et dont, cet hiver, la collection m'avait laissée de glace. Cet été, je fonds carrément. Regardez-moi ces imprimés géométriques et vous comprendrez. La griffe commence à se faire un nom aussi cher que celui de Roseanna dans le coeur des fashionistas. Cher, dans tous les sens du terme, malheureusement.

olga1.jpg

olga2.jpg

olga3.jpg

olga4.jpg

olga5.jpg

olga6.jpg

Lire la suite

"Teeth" (Lady Gaga)

20 février 2013

Où je n'ai aucune dent contre vous (bien au contraire)

De toutes mes dents, je souris. D'abord, j'ai toutes les raisons de sourire, ici, dans la vie, et puis on l'a payé cher, ce sourire. Mon émail vaut du diamant. Trois années à me traîner avec une corde le mercredi après-midi chez l'orthodontiste, la séance de torture, le casque Terminator en ferraille la nuit, l'arrachage de molaires, la bouche cousue sur les photos de classe de collège. Alors maintenant, appelez-moi soeur sourire. Et une bonne soeur, même, parce que je fais tout pour entretenir l'ensemble qui, il faut le reconnaître, change tout sur un visage. Sur les conseils de mon dentiste, je suis passée il y a deux mois à la brosse à dents électrique et c'est donc tout naturellement que j'ai acceptée la proposition d'Oral-B (la marque de ma brosse) : tester leur nouveau soin révolutionnaire Pro-expert, et parallèlement me créer un look "self-confident". Parce que leur dernier dentifrice, qui soigne en vraie profondeur tout en rendant les dents plus blanches (donc plus jolies, hein, white is the color), doit vous permettre de vous sentir sûr de vous parce qu'irréprochable au niveau hygiène & apparence dentaire. Bref, bien dans sa bouche, bien dans ses baskets

dentsbross.jpg

dentsouvOK.jpg

dentsprofil.jpg

Lire la suite

"My same" (Adele)

18 février 2013

Où ça va être bis repetita 

Le style, c'est la répétition de soi. Enfin, pour moi. Pas forcément couplé avec l'élégance, il relève plutôt de l'identité profonde, d'une quête parfois un peu longue et sinueuse (ah, feu mon obsession pour les chaussures Chie Mihara) et donc, de l'éternel recommencement. Quand on s'est trouvée, pourquoi se quitter ? J'ai bravement décidé, à trente ans, de me rester fidèle pour la vie. Fidèle à ce que j'aime, je mets, je mire et j'admire. Les mini-jupes. Les boots. Les jolis manteaux. Les slims. Les sweats. Les sneakers. Et dans cette short-list, qui compose 99% de ma penderie (il y a toujours un empêcheur de tourner en rond, évidemment), les deux derniers éléments ont été particulièrement sollicités ces dernières semaines, rapport à mon état. Un état désormais bien plus proche du Texas que de l'Ohio, question superficie, si vous voyez ce que je veux dire. Et en regardant les photos de looks dont je dispose pour faire vivre cette semaine sur le blog, je me suis rendu compte qu'il y aurait constamment du sweat et de la sneaker. Mince, et si le style, c'était l'ennui, aussi ? 

grisouv.jpg

grispied.jpg

Lire la suite

"Love me tender" (Elvis Presley) (Concours inside)

14 février 2013

Où attention mesdames et messieurs ... 

Parce que c'était lui, parce que c'était vous, chabadabada, le beau roman, la belle histoire, la romance qu'on fête tout spécialement aujourd'hui. En ce 14 février, vous allez donc sans doute coller un post-it d'amour sur le frigo ("Je t'aime Loulou. PS : n'oublie pas que c'est ton tour les courses cette semaine") ou vous fendre d'une e-carte bien humiliante sur Dromadaire pour que le chéri rougisse (aussi fort que les roses que vous attendez de pied ferme) quand son patron passera derrière lui dans l'open-space. Maintenant, parce que c'était vous, parce que c'était moi, vous allez être gâtées aujourd'hui grâce à la gentillesse des deux bonnes fées de chez Milligram. Cette belle marque de joaillerie est sur le point de sortir ses nouveaux modèles, dont un qui doit particulièrement vous parler, puisque c'est vous qui l'avez suggéré : un tandem de bagues "Monsieur - Madame" en or, incarné avec une belle moustache (motif proposé par la gagnante du concours de Noël) et une bouche glamour. Et elle se propose d'offrir en avant-première le modèle de son choix à l'une d'entre vous ... 

essai1.jpg

Lire la suite

"Il va y avoir du sport" (Silmarils)

13 février 2013

Où on est bien dans ses baskets

Quelque chose me dit, et vous dit aussi, tant que vous êtes là, que les prochains mois, vous allez voir de la sneaker par ici. Un peu, beaucoup, à la folie, tant c'est la chaussure mummy-friendly par excellence. Une vraie chance pour moi d'ailleurs que les talons de 12 n'aient pas fait une OPA aggressive sur les rayons des multimarques, parce que là, j'aurais fermé les yeux, le porte-monnaie, ce blog, et toute l'industrie de la mode se serait effondrée d'un coup. (Je ne parle pas des dépressions en série parmi vous.) (Et mince, la Sécurité sociale, il ne manquait plus que ça. Et la dette extérieure, alors.) Là, pas de souci de longueur ou de hauteur : le sporty chic, définitivement, me parle, encore plus depuis que j'ai un ballon tout rond 24h/24 avec moi. Mais ne vous y trompez pas : ces photos datent de trois semaines. Depuis, le ballon de foot a plutôt pris des allures de ballon de basket, et il brigue le haut du panier. Prions pour qu'il n'atteigne pas le format montgolfière. 

skets1.jpg

skets2.jpg

Baskets Comptoir des Cotonniers (coll. printemps-été 2013, via Place des tendances), veste Kate Moss X Mango, pull Maje (sur le vide-dressing), jean H&M Mama, sac Margiela X H&M

skets3.jpg

sneakers comptoir des cotonniers

L'autre avantage: quoi de mieux pour monter avec allégresse les escaliers, ultime créneau sportif qu'il nous restera quand la 8e merveille du monde et la 1re du nôtre aura fait son apparition ? Quoi de mieux encore pour garder cette allure juvénile qui a fait craquer l'HDMV, alors que le gros sac à langer et la frise de rides aux coins de nos yeux plaident plutôt pour une retraite avancée et un séjour prolongé sur le canapé ? On dit volontiers dans nos bibles hebdomadaires que devenir mère, c'est du sport. Alors, autant attaquer cette compétition de haut vol du bon (et beau) pied. 

PS : Ce n'est pas parce que je ne fête pas la St-Valentin que VOUS n'allez pas être gâtées ! Je vous conseille de repasser ici demain, du beau beau cadeau précieux en perspective ... 

"Long long long" (The Beatles)

11 février 2013

Où quand c'est bien haut, c'est perfecto

Il y a des obsessions qui vous retournent tellement l'esprit qu'elles méritent que vous braviez le réveil un dimanche, le froid, le quai du tram (où vous avez froid), le centre commercial de la Défense (où c'est toujours dimanche, donc vous imaginez l'affluence moyenne per minute) et votre conscience (tout ça pour une fringue, franchement, pauvre de toi). (Surtout que tu entraînes ta fille innocente et gigotante dans ce périple dominical). Oui, mais pas n'importe quelle fringue : le perfecto pour grandes. Cette considération vous passe sûrement par dessus de la tête, notamment si vous mesurez moins d'1m75, mais permettez-moi de lui accorder une certaine hauteur ici. Le perfecto, une des pièces les plus indétrônables de nos garde-robes depuis plusieurs saisons. Et depuis plusieurs saisons, un vrai casse-tête pour votre serviteuse, qui a allègrement rebaptisé ce blouson "brassière en cuir", tant trouver un modèle qui ne lui titille pas les aisselles s'est avéré problématique. Un modèle H&M Trend, il y a deux hivers, m'était déjà passé sous le nez, que je porte pourtant haut. Pas question que ce Zara, qui a brutalement disparu de l'eshop la semaine dernière alors que je le contemplais quotidiennement, avec amour, comme une rassurante photo de famille, en fasse autant. C'est pourquoi le réveil, le froid, le tram, le dimanche... Et Défense de se moquer. 

longouv.jpg

longprofil.jpg

Lire la suite

"Vendredi, get shorty" #97

08 février 2013

#LES BELLES CHOSES

Et si on allait faire un tour au Cabanon, du nom de cette charmante nouvelle collection printemps-été de Suzie Winkle ? Bon, il ne fait pas hyper beau en ce moment pour aller déguster le rosé et la panisse sous la tonnelle, mais je trouve que cette collection est justement parfaite pour la "mi-saison" qui s'annonce bientôt. (Pour info, la créatrice s'est inspirée du cabanon de le Corbusier à Roquebrune-Cap-Martin. C'était la minute intelligente du jour). (Vous avez wikipédia, hein, vous n'avez pas besoin de moi pour comprendre comment une bâtisse en bois a inspiré une charmante veste boyfriend.)

suzie1.jpg

suzie2.jpg

suzie3.jpg

suzie4.jpg

suzie5.jpg

(Et j'ai vu que certaines pièces commençaient à arriver chez Centre Commercial ...)

Lire la suite

"Believe, achieve" (CSS)

06 février 2013

Où je bêle, bêle, bêle 

Hier, alors que je m'asseyais pleine d'assurance aux places prioritaires dans le bus, une dame s'est levée et est venue vers moi, sourire aux lèvres. Elle a regardé mon ventre, puis a planté ses yeux dans les miens, et m'a dit : "Madame, il est top votre tee-shirt. Il dit la vérité : vous avez rêvé, vous y avez cru, et vous avez eu". Bien vu. J'ai souri moi aussi, et l'ai remercié pour sa perspicacité. En effet, il est top, ce sweat-shirt Sincerely JulesPas seulement parce que c'est un sweat et que j'ai ce vêtement inscrit dans mon ADN vestimentaire, mais aussi par le message qu'il véhicule. Un message qui me parle, forcément, vu mon parcours. Il a fallu du temps, mais aussi une vraie foi, pour que le rêve se réalise, et qu'une petite gigoteuse me donne des coups pas très sweet sous ce joli sweat. 

DBAouv1.jpg

DBAouv.jpg

Lire la suite