Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2014-03 | Page d'accueil | 2014-05 »

"I'm not the one" (The Black Keys)

29 avril 2014

Où j'ai mis les bras dans l'plat

Il arrive toujours un moment, à la caisse d'un magasin, où la vendeuse va vous demander si vous avez la carte de fidélité de l'enseigne. Pire, si vous la voulez. Et là, par on ne sait quel réflexe de faiblesse à son encontre, alors que vous savez qu'il vaudrait mieux agripper votre portefeuille et filer fissa, vous marmonnez un petit "oui". Vous savez, pourtant, que vous ne remettrez jamais les pieds dans ce magasin, que ça va prendre cinq minutes, voire 10 si vous voulez aussi recevoir la newsletter, que votre enfant attend dans la cour de l'école sa mère indigne, que cette carte va misérablement se corner des mois durant dans votre portefeuille. Vous savez. Mais vous flanchez. Ce top Ba&sh, là, c'est exactement ça. Depuis 13 mois désormais, je sais que tous mes vêtements écrus sont voués à se transformer en Kandinsky alimentaire. Que ma gigoteuse use de sa cuillère comme d'un pinceau, et que je fais souvent sa toile. Je savais, mais j'ai flanché. 

bashouv.jpg

bash2.jpg

bashlegende.jpg

bash1.jpg

Le noir aurait pu, aurait dû suffire. Mais prise par ce syndrome du récurrent de "Tu aimes, tu doubles", j'ai donc fait fi de cette considération pratique. Bien évidemment, les jours où je le porte, ma fille n'a droit qu'au biberon (et pas à la régurgitation). Et le malheur dans tout ça, c'est que Ba&sh n'a toujours pas mis en place de système de carte de fidélité. 

PS : après tirage au sort du Random, c'est le commentaire n°7 soit lili qui remporte l'eau de toilette Durance. Ton adresse dans ma boîte postale, miss ! 

01:27 Publié dans My Clothes | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : ba&sh, tedna top

"Vendredi, get shorty !" #142 (cadeau inside)

25 avril 2014

# VITE, UN LOOK

Entre deux averses, j'ai chaussé mes bottes de pluie et agrippé le chéri pour une séance-photos express. Tendance marine, forcément, pour passer entre les gouttes. 

lookouv.jpg

look.jpg

looklegende.jpg

Lire la suite

"Vendredi, get shorty!" #141

18 avril 2014

# INSTAFAN

Du côté de l'Allemagne, on aime aussi le noir et blanc, le bois et les espaces géométriquement trop bien rangés. Anja n'a pas de mérite, elle est designer d'intérieur. Le bon goût, c'est son métier, et de ce côté-là encore, nos charmants voisins germains méritent un triple A. 

butpa.jpg

butouv.jpg

but3.jpg

but2.jpg

butik5.jpg

butik4.jpg

butik6.jpg

Lire la suite

"Born to be wild" (Steppenwolf)

15 avril 2014

Où je suis hors-saison

A l'heure où nos orteils ne demandent qu'à être libérés de leurs prisons d'hiver, j'ai décidé de continuer à jouer les geôliers. Désolée les knackis, mais je n'y peux rien s'il m'a fallu des mois pour mettre la main sur les reines de mes pieds, des motardes dignes de vous. Pas trop imposantes, pas cloutées, pas cheap, pas hautes mais very hot, des bottes qui me bottent, vous comprenez, des bottes qui me transportent, en sept lieux et en mille. Sur ma route, j'en ai croisé, mais aucune n'arrivait à la cheville de celles-ci. 

bikerouv.jpg

biker2.jpg

bikerlegende.jpg

Lire la suite

"Vendredi, get shorty!" #140

11 avril 2014

# LA MINUTE LOOK

Des baskets comme des bonbons, confortables comme des chaussons, et dans du bio coton ... Forcément, Veja se cache derrière ça ! 

veja1.jpg

vejaouv.jpg

veja2.jpg

veja5.jpg

veja3.jpg

Baskets Veja modèle Félicité, sac Heimstone, veste Roseanna, sweat Sud Express

Lire la suite

"Spice up your life" (The Spice Girls) (CONCOURS)

07 avril 2014

Où vous allez me pendre à votre cou 

Comme un enfant qui a fait une grosse bêtise, j'ai tourné et retourné la question dans ma petite tête de grande fille pour me faire pardonner. Pardonner mon relâchement de ces deux dernières semaines, entre vacances et absences. J'ai tourné et retourné ma chambre, j'ai coiffé deux fois mon petit poney en réfléchissant très fort, et j'en suis venue à cette conclusion : il fallait vous gâter. Comme dans mon placard, il n'y avait plus assez de Barilla pour vous confectionner un superbe collier de pâtes, j'ai sollicité une très très chouette marque que vous connaissez sans doute déjà : Epice. La joaillerie du foulard, si vous voulez. Des pièces pensées par un tandem danois qui mixe imprimés riches et belles matières pour un résultat que vous ne verrez pas au cou de votre voisine de RER B. 

epicegate.jpg

epice_array_ps1419a-i_1.jpg

epice_array_ps1422-d_1.jpg

epice_array_ps1422-b_1.jpg

Pour remporter le foulard / étole de votre choix, il vous suffit de me laisser en commentaire le lien du modèle que vous choisiriez sur l'eshop, ainsi que de mettre le mail avec lequel vous vous êtes inscrites à la newsletter Epice. Tirage au sort jeudi minuit. Allez-y les filles, juste un petit commentaire pour être dans le vent, pour être dans le cou

"Everyday now" (Texas)

01 avril 2014

Où vous empruntez mon autoroutine

Elle a des manies, la nana*. La nana qui vous cause, là, elle en a des manies, des petites marottes quotidiennes, des réflexes un peu complexes. Bien à moi, mes manies, mes amies. La première, vous la connaissez déjà quelque peu, c'est ce besoin de doubler les pièces que j'adore dans une autre couleur. Comme le Kady, chéri en navy, adopté depuis en noir pour de jolis jours et de jolis soirs. ca, c'est la "manie-fique", vu le prix de la bête. Et puis il y a la "mini-manie", plus pratique, moins terrifique : le besoin de transvaser tout mon vade-mecum dans des petites pochettes que je balade de sac en sac. Intelligent, n'est-ce-pas ? Toute personne normalement constituée pratique sûrement déjà la chose depuis des années, mais je ne suis pas Mac Lesggy, ni Super Mario les bons tuyaux. Oui, j'ai beau easy-citer le Patrick Timsit* a volo, là haut, ça vole souvent bas. 

ouv.jpg

pocket1.jpg

pocket2.jpg

pockertlegende.jpg

Lire la suite