Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« "Velvet" (Chris Jamison) | Page d'accueil | "Easter" (Marillion) »

07 mars 2017

"Hello" (Adèle)

Où je porte la cocarde 

Derrière les bonnes adresses que je distille ici et leurs merveilles se cachent souvent des personnes de bonne volonté. C'est encore le cas aujourd'hui puisqu'il est question de vous faire connaître Helo, une boutique de déco made in France bien sympathique, mais encore plus Héloïse. Celle qui a donné ses lettres de joliesse à cet eshop mais aussi son enthousiasme, son sourire et ses idées ensoleillées. Héloïse vit à Paris mais elle n'a pas perdu son petit brin d'accent qui ensoleille une pièce. On s'est rencontrées autour d'une assiette de salade près de mon boulot, parce que son homme y travaille aussi. Héloïse m'a filé sa salade parce qu'elle avait l'air très bonne, alors forcément, je me suis dit que cette jeune Marseillaise, ancienne fleuriste et blogueuse DIY émérite, méritait le détour. Plus sérieusement, j'ai mieux compris sa façon de fonctionner avec cette petite bulle déco qu'elle porte seule à bout de bras : l'humain du début à la fin. Les créateurs qu'elle choisit, elle le fait avec coeur et après mûre réflexion, en adhérant 100% à leur mode de création, respectueux des matières et des gens. 

helookouv.jpg

helo1.jpg

helo2.jpg

Parmi ces créateurs, Aurélia Wolff qui se cache derrière Whole, une collection de linge écologique pensée pour toute la famille dans des teintes douces et naturelles. J'aime d'ailleurs penser que ce coussin tie and dye que vous voyez, là, est unique. 

HELO3.jpg

Parmi ses autres créateurs coups de coeur, la papeterie délicate de Season Paper, les accessoires rétro de Lolita Picco ou encore la céramique humoristique de Pied de Poule. Allez-y jeter un coup d'oeil, vous ne devriez pas être déçues. Et revenez ensuite par Instagram, on ne sait jamais ce qui vous y sera proposé ... Je vous l'assure, je ne vous raconte pas des salades. 

Écrire un commentaire