Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil | 2007-05 »

"Le soldat rose" (M)

23 décembre 2006

Là, j'vais faire fort. Je me sens l'âme créative, audacieuse, limite soyons folle en ce matin - euh - en cette mi-journée. Sous vos yeux ébaubis (oui, ça existe), je vais inventer le post mode "2 en 1". C'est à dire que je règle deux questions tendance de cette rentrée en un temps, un mouvement, un coup de brosse à dent.

La première? La quête de l'éternel gilet, IN-DIS-PEN-SABLE par ce temps de merde, lâchons-nous un peu, y'a pas de raison que seule la météo parte en vrille. J'en suis venue à croire que les créateurs avaient passé un contrat avec elle pour qu'on achète leurs foutues collections déjà en magasins le 15 juin. Donc, le gilet, tout le monde cherche sa veste, de Marie Sue à Punky, en passant par celle qui l'a déjà trouvé, TokyoBibi.

La seconde, elle nous envahit, elle nous submerge, elle nous rend vertes et elle m'écoeure, je veux parler de la déferlante ROSE. Sur tous les blogs, dans tous les magazines, on y va de sa pinkerie avec plus ou moins de bonheur. Exemple?

millerosebalenciaga

A gauche, le moins inspiré : le sous-pull Marion Mille au Shopping Parisien
A droite, le plus inspiré : la veste Balenciaga (quoi j'obsesse? Nico!) chouchou de Bénétie.

Je ne suis pas un soldat Rose (et là, on chantonne sous la pluie, youpi). Dans ma penderie, il n'y aura donc pas de rose fuschia, il y aura du framboise écrasée (cf la veste Balenciaga, plutôt vieux rose). Même que j'avais anticipé la tendance en dénichant en mai une perle sur Ebay, un gilet justement (d'où le 2 en 1, y'en a qui suivent pas derrière), tout neuf tout beau tout constellé de pois or tout décolleté carré ample, dessiné par les Laetitiaivanesques Prairies de Paris.

giletroseprairies

Dessous, un petit bateau couleur crumble, c'estpasmoiqu'inventec'estmarquésurlecarton. Crumble et framboise écrasée étaient faits pour se rencontrer, non?

Et vous, le bon plan gilet, la touche de rose, ça ressemblera à quoi?

"Charlotte forever" (Serge Gainsbourg)

22 décembre 2006

L'air de rien, elle a tout. La classe, sans la prétention qui va souvent avec. L'oeil. L'originalité. La timidité, bien plus moderne que l'outrance. Ca pourrait agacer, mais non, tout le monde l'aime. Elle s'appelle Charlotte Gainsbourg, 36 ans à l'état civil, 10 de moins à l'état brut, des tee-shirts blancs loose sous un trench noué à la va-vite et l'allure qui ne va pas forcément avec. Ceci explique en quelques mots pourquoi le très collet monté jury de Vanity Fair l'a élue début août femme la plus élégante du monde. Fallait sans douter, au fond : si Nicolas Ghesquière (hein Punky, hein Géraldine, moi aussi je suis nicoladdict) l'a choisie comme meilleure amie, y'avait sans doute une raison.

charl3charlo2

Je suis une grosse menteuse. J'vous avais dit, , que les icônes de mode vendues par nos magazines, je les déboulonnais fissa de leurs socles. La Charlotte, elle m'a eue. Faut dire qu'elle use de vilains stratagèmes parce que récemment, elle s'est mise au vert.

charl5charveste

(desolée pour la taille des photos, le site viewimages est pas gentil)

Que celle qui ne craquerait pas pour cette veste militaire manches ballons signée Nicolas G. me jette le premier troll.

Si vous faisiez partie de ce so chicky jury, vous auriez voté pour qui?

"Everyday now" (Texas)

Normalement, je ne devrais pas être là. On se voit trop, vous et moi, mon Brun commence à "buder". Mais la douce Melle E m'a fait culpabiliser, hier, avec son altruiste "dommage que seules les Parisiennes puissent profiter de ton bon plan".
Pff. La provinciale en moi a dégluti, la mine effrontée comme, et aussitôt réagi : "Mais quelle boutique peut-on trouver partout en France?", et aussi sûr que M. Pokora est un chanteur, elle a pensé suédois (comme d'autres mâchent suédois, "krichprollches", ou meublent suédois, "Iquéa").
Et comment ne pas penser suédois quand on voit ça partout?

dariauniquedarianuique2

Il s'appelle "Every day", il existe en noir, gris et moutarde, il est LA pièce de la collection Automne (couv' du catalogue professionnel), il est d'excellente qualité, il est bien coupé, il est froncé de l'épaule, il est poché comme il faut, il est confortable, je l'aime.
Et il est modeste avec ça. 29,90 euros, vous vous rendez compte? "Mais c'est quoi l'embrouille?", vous dites. "Mais il n'y en a pas", j'réponds, urbaine. Tout en sachant pertinemment que Monsieur est très demandé, trop demandé, et déjà sold out dans de nombreuses boutiques.
Donc qu'est ce que vous faites encore devant cet écran? Surtout qu'un vendeur m'a confirmé qu'Every Day allait vite prendre de la valeur et s'afficher à son prix réel, soit 49,90 euros.
Et moi, qu'est ce que je fiche encore devant l'écran ?
Mais vous m'prenez pour qui, je pensais qu'avec le temps vous me connaîtriez mieux.

everydayfronces

everydaytjrseverydaymoi

Elle fait sa Daria, elle fait sa Carla, et elle veut plus vous voir là.

00:10 Publié dans Mustave | Lien permanent | Commentaires (64)