Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Page d'accueil | 2007-05 »

"Take it or leave it" (The Strokes)

19 décembre 2006

Aujourd'hui, marre du rose saumon et du gris souris, va y'avoir du sang sur ce blog. "Va y avoir du sport, mais moi, j'reste tranquille" sur mon petit siège de bureau, à regarder le combat que je lance sous vos yeux ébaubis.
Quand, à 9h36, le facteur a sonné pour me remettre un colis, j'ai su, les paupières encore collées, qu'un habitant de ma penderie n'allait pas passer la journée. Vous allez me dire, "mais comment tu savais ce qu'on t'apportait?" (Vous êtes drôlement spirituelles, ce matin, ça change). Je vous réponds que d'une, je commande pas 36 merdailles à la Blanche Porte, moi, et de deux, que si tu dois recevoir un truc pareil, tu l'oublies pas. D'abord, parce que le truc en question t'a à moitié bousillé ta soirée de vendredi soir car l'enchère Ebay se finissait à 22h05. Ensuite, parce que ce colis de 30 cm sur 20 cm doit rendre ta vie plus Marante. 
Vous voyez ce que je veux dire, maintenant?

boitemarantmarantsol
Bottes Isabel Marant neuves vendues par Absolutely Fashion Boutique sur Ebay, 199 euros, mi-cuir, mi-toile brune (il en reste une paire en 37, j'balance pas, j'renseigne)

Je les aime déjà, beaucoup, à la folie, passionnément. Mais que faire, mes très chères damoiselles, quand on a déjà craqué pour les bottes Zara de Punky B? C'est là que vous intervenez : une "bottle battle".
Lesquelles garde-je ? (Sachant que j'ai encore le ticket des Zara, jamais portées) ? Lesquelles vont quitter le château de la Star Academy Penderie Academy?

zaranoiresmarantdeux

Et puisqu'on est dans la botte, restons-y, hop, voilà ces beautés Zara fauve qui ont mobilisé toute la blogosphère fin août :

zarafauvesport_eszarafauvesport_es2

J'vous demande pas votre avis sur celles-là, manquerait plus que mon blog devienne le café du Commerce (JE LES GARDE je précise!). J'vous offre juste quelques secondes de plaisir en ce frileux matin midi d'automne.
Mais sinon, pour les noires, vous m'aidez? Parce que j'suis bien embottée*, là.

* Florence Foresti ne l'aurait pas faite, je sais, mais "Ce qui ne tue pas te rend plus fort" (Eve Angeli).

"Petit Papa Zara" (Tino Rassis)

18 décembre 2006

Paris, le 18 août 2007, 17h21, humeur un peu de chien

Cher Monsieur Zara,

Apprentie modeuse devant l'éternel et cliente occasionnelle de votre enseigne, je voulais vous faire part de mon mécontentement quant à votre stratégie commerciale. Bon, laissons tomber les formules circonvolutoires, Monsieur Zara, je vais te dire clairement de quoi il en retourne (la veste, mouhaha).

Dans les grandes lignes (automne-hiver), tu as complètement foiré ton coup. Tu as voulu venir en aide à toutes les filles très Marantes mais pas très riches (ou très raisonnables, c'est selon) qui lorgnaient, chaque saison, sur ces FAMEUSES-bottes-plates-en-cuir-à-390 euros. Tu as donc sorti un modèle camel campagnard de classe APCienne dans la même veine, plutôt honnête (en dépit de la couture sur le pied façon André), disponible pour la modique somme de 79 euros. Jusque-là, tu avais tout bon.

botteszara

(Photo prise au péril de ma vie alors qu'une vendeuse fonçait sur moi pour m'arracher mon matériel de paparazzette)

Mais QUAND l'as-tu sorti, hein? Début août. Si tu voulais faire pire, t'aurais pas fait mieux. Car à cette période, la fille très Marante mais pas très riche part se faire dorer les pommettes en vacances. Et qui donc achète tes bottes? Les touristes japonaises. Soit des filles qui auraient dix fois dix centimètres  plus besoin de talon que la fille Marante, accessoirement grande (et belle, ça fait pas de mal de temps en temps). Et quand ladite grande et belle (et gentille, aussi) fille rentre, il lui reste quoi? Un 38 échoué parfait pour le Minipouce qu'elle n'est pas. Une course dans tous les Zara du coin envahis de Ricaines aux Polydents. La moue d'une de tes vendeuses qui répète machinalement "Ah ça, elles sont parties en une semaine, dans toutes les boutiques, une vraie razzia".

Vraiment monsieur Zara, t'as rien compris à l'histoire. Et c'est pas parce que tu promets du réassort de ce désormais must-have LA SEMAINE PROCHAINE que je vais te pardonner comme ça. Non mais.

PS : les fifilles qui passent dans des Zara autres que ceux d'Haussmann, si vous voyez ces boots en 41, vous me mailez en urgence?

17:43 Publié dans My Wishes | Lien permanent | Commentaires (42)

"Divinidylle" (Vanessa Paradis)

Où comment je vais obéir à vos ordres et ma CB aussi

MODEstement causant, le "Je t'aime moi non plus", divin va-et-vient gainsbourien, ça me connaît. Dernier épisode en date : le Grec et moi. Erotokritos et moi, pour être plus précise (et pour toutes celles qui se figurent ma gueule frangée en train de regarder amoureusement un kebab). On s'est encore ratés, façon Casablanca, le ferry qui part, les larmes d'Ingrid Bergman et tout le tintouin. Une commande annulée sur Urban Outfitters, et l'espoir de porter un jour une de leur délicates robes, pfui, envolé, stock épuisé, larmes ruisselantes sur mon clavier.
La collection Eros, distrivuée Rue d'Argout? Là encore, la crise conjugale, "je t'aimais, je t'aime, tu me rejetteras". Une question d'argent, évidemment, mais aussi d'image ("Non, on ne prend pas la vitrine en photo mademoiselle, sinon Eros il est pas content"). Si je n'étais pas moi-même "hellénique", je l'aurais aussitôt invitée à aller se faire voir chez les Grecs, la vendeuse. J'ai préféré "buder", vous commencez à me connaître.

Mais quand ça va mal, dans un couple, trêve de blablas n'est-ce-pas, des belles choses il ne faut que se souvenir.

erotokritos1erotokritos2
erotokritos3erotokritos4

Photos Le Bazar Parisien

Marre des histoires d'amour qui finissent mal en général, je veux du happy end et de la carte bleue qui frétille, le Grec et moi allons surmonter cette épreuve. Le premier pas, je le ferai donc en craquant pour une de ces pièces, c'est décidé, et je dédramatise cette tragédie bazarparisienne sous forme de jeu : parmi ces 4 pièces,  pour laquelle vais-je craquer? Mais surtout, pour laquelle dois-je craquer? 

00:00 Publié dans My Wishes | Lien permanent | Commentaires (39)