Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2007-06 | Page d'accueil | 2007-09 »

"Auteuil, Neuilly, Passy" (Les Inconnus)

13 juillet 2007

Deux fois par an, mon horloge shoppingique (ouais, la même que la biologique, sauf qu'elle me coûte drôlement cher celle-là) se met en mode "alerte fin de soldes". A ce moment-là, une seule chose pour la calmer : la virée chez Franck & Fils. Oui, mesdames, demoiselles, bibiches, ce post sera un peu parisiano-centré mais merde, c'est quand même du bon plan.

Franck & Fils, c'est certes le Lafayette de Marie-Charlotte, mais ça peut aussi devenir le vôtre en période de soldes. Pourquoi ? Parce que Marie-Charlotte et sa copine de rally Clotilde, elles n'achètent rien en soldes, elles paient plein pot dès le début de la saison. Et donc, si vous voulez du stock, si vous voulez de la blouse Cotonnade dans votre taille ou de la Marantise dans toutes les couleurs, il n'y a pas le choix : ligne 9, métro La Muette, rue de Passy.

C'est donc ce que j'ai fait, un mercredi matin de juillet tout automnal, ma coupe Chantal Goya au meilleur de sa forme (un élément important de ma vie actuelle et donc de ce blog, vous l'aurez constaté) et mon Gala dans le sac, une vraie Cotélac Lady en somme. L'hiver dernier, c'était chez ce bon vieux Francky que j'avais déniché ma paire d'Erotokritos épuisée en 41.

eroto

Francky est un homme fidèle. Cet été, le Tonton a encore du Erotokritos, mais en compensé, soit ce musthavissime modèle de l'égérie Caroline Daily :

erotokritos

Le rayon Comptoir des Cotonniers chez Tonton dispose même encore de la chicky blouse bleu nuit désormais Balibulienne, et ne parlons pas du stand Vanessa Bruno, des portants pleins, de la taille, des couleurs et du 40% (oui, faut pas rêver non plus, on reste dans le XVIe) ! C'est d'ailleurs ma future meilleure cop's Vanessa (après Stella, hein, autrement cette petite conne d'English va encore faire du boudin) qui m'a sauvé la mise ce jour-là. Depuis ma sortie du métro, je ne comprenais pas, tous les regards passystes se tournaient vers moi. Un classique, certes, mais là, je sentais une insistance non dissimulée limite étouffante. Et c'est en essayant une Vanessa Brunerie verte dans ma cabine parfaitement glacée que je me suis rendu compte de l'horreur : mon cher Gala avait déteint sur ma gueule de vulgaire fille de l'Est parisien. J'étais charbonneuse sur une bonne moitié du visage.

Et dans toute cette noirceur, tilt, une lumière. C'est sans doute pour ça que le fils du patron, là, Francky Junior, bah il m'a pas draguée.

PS : un avis fashion aux nanas qui passent là avant ce soir : ce sac Comptoir en cuir gris,  je craque ou pas ?

sacco

"Skull and bones" (Cypress Hill)

11 juillet 2007

Donc, je disais ... Que j'avais énormément cogité, retourné la question dans tous les sens (fraise ou tête de mort ? tête de mort ou fraise ? tête de fraise ou mort ? Bijoux ou Sophie ? 105 euros, 75 euros ou la tête à Toto? ), écouté les sages (oui, c'est vous, ça frappe pas l'esprit à première vue étant donné ce que vous faites endurer à votre CB, mais bon) et donc, je m'étais décidée... à aller voir la chose de plus près. Shine (rue de Poitou) ne proposant que des sautoirs en métal et pas du tout le modèle punkybien, je m'étais résolue à ENFIN découvrir le petit royaume de Fig Venom.

On bave toute l'année, hors soldes de presse, sur ses pièces au prix tout doux, celles qu'en bonnes bécasses on a laissé filer et dont on se rappelle, aigries, quand on voit une Lolita Pille bis les porter sous notre nez au café Charbon. Après une prise de contact virtuelle et une négociation éventuelle sur le prix de ladite tête de mort avec Madame Fig Venom, me voilà partie, le trench et la frange Goyastyle au vent, à Courbevoie. On ne vous l'avait sans doute pas dit, mais c'est LE spot mode de l'année, Courbevoie. Sortir Pont de Levallois ligne 3, et apprécier ses immeubles outranciers, son bar-tabac camel pouah, ses rues à caniches, sa boutique "Ginette ma mode".

Je sonne donc chez Nelly, l'une des Figvenomiennes, et je tombe sur une charmante mère de famille, qui me montre aussitôt les portants où sont entreposés ses dernières acquisitions. Je rêvais d'une immense pièce où farfouiner (notez le néologisme digne d'André Breton) et je suis donc un peu déçue du voyage. MAIS, la tête de mort Les Bijoux de Sophie saumon tient toutes ses promesses photogéniques. Pour la féliciter, et parce que je ne suis pas venue à Courbevoie pour rien non plus, je lui offre comme compagnon de métro un joli top tunique boule Paul & Joe Sister. Après validation de monsieur Fig Venom ("Ah oui, ça va très bien vous aller" - me voilà 100% convaincue, Bernard), je chèque et je salue.

Ca vous a plu, mon histoire?

Ah ben merde, vous voulez voir les trouvailles, évidemment. Toutes les mêmes. Je vous préviens, celle qui dit que la tête de mort est altmodisch de chez modisch, je la bannis de mon univers.

t_tedemort

(Collier Les Bijoux de Sophie, 85 euros, blouse Lolita Lempicka pour Etam non repassée, photo Helmut Niouton-John)

pjoesista_

(Top Paul&Joe Sister gris et écru)

Demain, je suis censée vous donner le bon plan pour trouver les blouses balibullesques ou les compensées carolinedaylites, alors attention à vos commentaires. Non mais ...

"Ruby Tuesday" (The Rolling Stones)

10 juillet 2007

Ou comment je vous donne un petit cours de tentation en 30 lignes

On est toutes pareilles, je l'ai bien compris et cela, malgré ma minuscule ancienneté blogesque. On est toutes pareilles, on se précipite dès que l'une d'entre nous a posté quelques photos de ses dernières trouvailles, on frémit, on aime, on aime pas (cf ce ravissant message de Ludmila chez Caroline) et on le dit, et on salive. Et le lendemain, on va acheter la même chose (soit ce doux gilet déniché par Punky B), et on s'en veut, un peu, après.

Je suis donc ravie de vous dire que le grand débat "Bijoux de Sophie - Tête de mort ou pas" n'aura plus lieu d'être car j'ai tranché hier après une petite virée dans la tanière de Fig Venom. Il serait bien trop facile que je blablate aujourd'hui sur ce thème, photos à l'appui. De la mode oui, mais pas tous les jours, ça se mérite, ça se laisse désirer. Reportage à suivre en eeeeeeeeeeessssssssssclusivité mercredi.

Et puis aujourd'hui, c'est mardi, et le mardi mérite un post à lui tout seul. Le mardi est mon jour préféré depuis mes 8 ans environ. Le mardi est la veille du mercredi, soit la veille d'une grasse matinée pour l'écolière, ainsi que de sa virée shopping au Printemps avec Maman. Maintenant que j'ai passé l'âge de dépenser mes 25 francs d'argent de poche en porte-monnaie Benetton (ma fashion-addiction quand je portais la jupe-culotte), je me suis trouvé une autre raison d'aimer le mardi : ma télé !

mamourglamour

Je ne sors plus le mardi à cause de Grey's Anatomy, évidemment. Je Mamourise et Glamourise à mort un Cornetto fruits rouges dans la main droite, un kleenex dans l'autre (je pleure toutes les 0,5 morts environ et toutes les deux amputations), je Meredithe un peu, je Cristinate beaucoup (je ne me referais jamais, j'aime les méchantes). Vous me direz : mais oui, c'est classique, ça fait deux ans qu'on suit l'affaire. Et là, je rétorque, je m'insurge, j'annonce haut et fort : mais à partir de ce soir, après Mamour et Glamour, on aura droit à ça :

tentation

Soit peu ou prou, la soirée parfaite. Mieux qu'une nuit au Baron à asticoter un Guillaume Canet trop dispo pour être réglo, mieux qu'un concert des Plasticine (ah bon, elles font des concerts ces chosettes?), l'émission qui marque l'été chaque année revient à 22H30 sur TF1. Il y a bien trop à écrire sur le sujet, du générique à la directrice de casting responsable de ce chef-d'oeuvre télévisuel. Voilà pourquoi je me contenterais de citer un grand théoricien de l'émission, François de La Saisontrois:

"La brique c'est la construction de la vie de couple, et le ciment, c'est le sexe qui fait maintenir la masse. Et quand le ciment s'effrite et la toierie est percée, on répare."

On médite, les filles, on médite.

PS : Pour finir dans la tentation, je mets des trucs sur Ebay, au cas où il vous resterait du fric après les soldes. Le lien, c'est dans la colonne de gauche.