Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2009-09 | Page d'accueil | 2009-11 »

"Bubble toes" (Jack Johnson)

20 octobre 2009

Où le plancher des vaches de Boulogne-Billancourt en bottes Zara, y'a que ça de vrai

Depuis des années, ma vie est d'une platitude désarmante. Le pire, c'est que j'aime ça. La platitude est une attitude, attention, concept : la plattitude*. Alors, je vous en bouche un coin, je sais, il est 19h09, Radio Nova s'égosille dans ma chaîne, il pleuviotte, des moules marinière Picard m'attendent et moi, je conceptualise, je fillosophe et ça me botte. Les bottes plates, donc, vous le savez, ça a commencé avec des bottes de pluie caoutchouc enfant (syndrome Mimi Cracra, l'eau elle aime ça, et plotch, à pieds joints dans la flaque, hihihi hohoho), ça a continué deux SMIC plus tard avec les merveilles d'Isabel Marant et depuis, ça cherche des ersatz. Pour faire simple, tout ce qui peut me permettre de ne pas prendre de la hauteur.

 

bottesconty.jpg

Les bottes Delphine Conty, classieusement classiques, et chères, ça va avec

bottespetitemendigote.jpg

Les bottes Petite Mendigote, pas pour une mendiante non plus celles-là

bottesnarde.jpg

Les bottes André, à 59 euros celles-ci, donc bien plus amicales

bottestatoosh.jpg

Les bottes Tatoosh, pour les Koh-Lanta filles

 

bottesplatesbluewax.jpg

Les bottes Blue Wax chez les 3 Suisses

darelbottes2.jpg

Les fameuses Pablo de Gérard Darel sur Monshowroom, tellement belles qu'en rupture de stock

Normalement, tout cela doit vous faire une belle jambe. Et moi, j'espère que ça va aussi m'en faire, et deux tant qu'on y est, puisque je ne sais pas résister quand on me fait du plat du pied. Il faut dire que je culmine à la même hauteur que l'HDMV, donc j'essaie de cacher mes incroyables talons le plus possible. Mais entre ces merveilles, j'ai évidemment trouvé chaussure à mon pied. Saurez-vous, vous aussi, la deviner ? Réponse en photo tout bientôt. Vous aviez une haute estime de moi? Pfff. Je suis basse et fille, c'est bien connu.

* Déposé à l'INPI depuis 12 minutes

"This modern love" (Bloc Party)

16 octobre 2009

Où je foule en bottes bleues mes préjugés de dandy modeuse

Sur le même trottoir que Gérard Darel, que Monoprix, que Kookaï, dans mon cher Boulogne-Billancourt, il y a un Pimkie. Enseigne que, disons-le tout net, je ne fréquente plus depuis mon dernier agenda Creeks, soit mes 14 ans et 3 mois. Mais un jour d'averse, sans parapluie, et une paire de bottes bleues en vitrine plus tard, je refoulais le sol de cette boutique associée dans mon petit esprit de grande modeuse  à "Kevina, la fan du legging et de Secret Story". L'heure est grave, checkez vos poignets-écrans angéliques Zadig & Voltaire, dodelinez de la tête devant vos Mac Book : Pimkie a changé. Une fille de 27 ans, 7 mois, et un compte en banque pas extensible peut y trouver son bonheur. Si, si. Quelques preuves ?

pimkie1.jpg

Pimkie, collection automne-hiver 2009-2010

Pimkietour.jpg

Tour de cou, disponible ici

Pimkiesac.jpg

Sac simili-cuir très Vanessa Bruno, disponible ici

Pimkieboots.jpg

Low - boots type Santiag disponibles ici

N'allez pas me dire que ces pièces ne me ressemblent pas, je n'en ferai rien. Du gris, du noir, du doux, du clouté, bref pile dans la tendance pour toutes les poulettes un peu déplumées en ces premiers frimas. Surtout que la marque organise une happy hour spéciale, le 20 octobre prochain, entre 19h et minuit, où elle offre 50% de réduction sur TOUT le site. Rien que ça. Il suffit juste de s'inscrire ici, et le tour est joué, les oeufs sont dans le panier. Rira bien qui Pimkie-ra la première, ladies.

*Ceci est un billet sponsorisé consenti.

"Carnival Girl" (Texas)

13 octobre 2009

Où la Boulonnaise se met à lorgner vers la Suisse, via son premier billet sponsorisé

Quand on habite à Boulogne-Billancourt, trois boutiques pour trentenaires mamans et un Monop', on fait du shopping en ligne. C'est inscrit dans les gênes des habitantes de la bourgade, dans une case de l'acte de vente de leurs quatre-pièces, sur le fronton de l'église où elles emmènent les triplés le dimanche. "J'habite à Boulogne-Billancourt donc je shoppe en ligne", aurait sûrement dit mon pote Descartes s'il n'avait rien d'autre à faire que philosopher sur la mode. On devient même "la reine" du online shopping, si vous voulez mon avis d'apprentie-princesse qui se défend bien. Genre, je débarque maintenant sur des sites que je ne fréquentais pas avant, type La Redoute, Alinea ou ... Les 3 Suisses qui proposent cet hiver une sélection plutôt sympathique. Et comme ils ont décidé d'être aussi sympas sur les prix, telle une fête d'accueil en mon honneur, hop, ils organisent des soldes flottants à partir de ce mardi jusqu'au 19 octobre prochain. En gros, des réductions jusqu'à -70%. Forcément, à la vue de tels chiffres, mon oeil n'a pas fait qu'un tour, mais plusieurs. Zieutez plutôt :

trois1.jpg

Le perfecto taupe en cuir, à 44,97 euros ...

trois2.jpg

La robe tunique babydoll à 11,97 euros ...

trois_3.jpg

La liquette bûcheron, à 22,42 euros ...

trois-4.jpg

La veste officier à 44,95 euros ...

J'arrête là ma sélection, et j'attends aussi la vôtre en commentaire, tiens ! Alors, ces petits Suisses, ils ont du goût ou pas?

PS : Je ne publie de billet sponsorisé que si l'émetteur me laisse ma liberté dans l'affaire, déjà d'accepter, ensuite de choisir ce dont j'ai envie de parler. C'est pour cela que vous n'en avez jamais vu encore, et que vous n'en verrez pas des masses non plus à l'avenir.