Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2009-10 | Page d'accueil | 2009-12 »

"Avril en octobre" (Autour de Lucie)

23 novembre 2009

Où est ce que j'avais besoin de ça en ce moment, non, vraiment pas

Souvent femme varie, bien fol qui s'y fie, dit le proverbe. Et quand femme vieillit, alors, n'en parlons pas, ai-je envie de balancer, du haut de mes 27 ans, 27 printemps, 27 automnes même (vous comprendrez pourquoi plus loin) (Non ! N'allez pas déjà lire la suite, j'halllucine les curieuses!). Non parce que bon, quand on prend de l'âge, on prend aussi de l'assurance, des ennuis, des vergétures, des réductions senior (et non plus jeunesse), des "vous" dans notre gueule, des stagiaires de 19 ans qui nous remettent à notre place de vieille qui porte plus de Converse. Et des goûts de luxe. On s'en passerait bien, de cette dernière catégorie (et des vergétures aussi, parce que les stagiaires on sait les gérer, on est belles, drôles et intelligentes pour rappel).

Donc, les goûts de luxe. On va faire simple et imagé pour toutes les furies fashion qui ne calculent plus en chiffres mais uniquement en pointures : à 14 ans, je portais le baluchon Chevignon sur le dos, je pensais que j'étais au sommet de la branchitude et que Dolores O'Riordan, elle pouvait aller se déchausser avec ses Doc Martens. A 20 ans, j'ai acquis mon premier sac Comptoir des Cotonniers en toile poilue (à pois, l'image, on suit un peu) et je m'imaginais avec ma mère en quatre par trois sur toutes les colonnes Morris de Paris. A 23 ans, je demandais conseil aux journalistes de Madame Figaro, où j'étais en stage, sur la couleur de mon futur Charlotte de Gérard Darel, et je crânais  conséquemment comme une belle tête de morue. A 27 ans, à force de circuler dans Boulogne-Billancourt on Seine, et d'y croiser des Midday du même Gérard Darel, je rêve logiquement d'un ... Balenciaga Motorcycle camel. Vous notez que ma courbe de désir, calculée sur une pyramide de Maslow, suit proportionnellement ma progression géo-perso-professionnelle dans l'upper-west-side de l'Ile de France. Premier point rassurant.

autumnbalenciaga.jpg

Sac Balenciaga, coloris Autumn

La couleur de ce sac à (1500) patates se nomme Automne, et je prends ça, avec la plus grande objectivité qui me caractérise (si, si), pour un signe du destin. Deuxième point rassurant. Bon, le troisième point rassurant, on va y venir tout de suite avant que  vous ne partiez surfer sur le site de Carla Bruni-Sarkozy : je ne suis pas capable de sortir une telle somme pour un sac, et vais sagement me rabattre sur une belle occasion Balenciaga, merci les dépôts-vente. Du type de celle-ci, moins chère qu'un Dreyfuss (320 euros) par exemple :

giantcutycamel.jpg

Sac Balenciaga Giant Day camel

Ne vous en faites pas, je vous tiens très très vite au courant de mes pérégrinations. Et surtout, on se donne rendez-vous dans quatre ans. Je vous conterai alors ma passion pour les besaces Cotélac et les sac à langer Vert Baudet. Hmmmmm.

00:03 Publié dans My Wishes | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : balenciaga

"Give me one reason" (Tracy Chapman)

16 novembre 2009

Où quatre raisons d'avoir perdu ma raison chez Isabel Marant (volume 1)

La saison des ventes presse est revenue, comme les feuilles mortes, se rappeler à nos souvenirs. Sur mon compte en banque, aussi, c'est l'automne, Waterloo morne plaine, le calme plat. Avant la tempête, déclenchée vendredi 6 novembre vers Bastille, chez Isabel Marant. Isabel Marant, en temps normal, c'est à dire 364 jours par an (année non bissextile), je n'y entre jamais. Jamais. Une femme faible qui ne s'ignore pas est une femme forte, croyez-moi. Le 365e jour, la forteresse se fissure en vente presse. Un tiers du prix habituel, en moyenne, des tailles, de la couleur ... Comment ça, c'est pas une raison ? Et l'exceptionnelle Karin Viard, pas bégueule pour deux sous en culotte noire à essayer ses pantalons en flanelle, c'est pas une raison? J'ai toujours aimé Isabel Marant, j'ai toujours aimé +1 Karin Viard comme comédienne, donc je suis passée à la caisse à la vente presse. Quatre pièces, et voici la première. Un ersatz du fameux boléro Goldorak tant convoité, trouvé sur un portant abandonné :

020.JPG
giletmarant1.jpg
023.JPG

Gilet Isabel Marant (bleu), tunique Zara, slim Comptoir des Cotonniers

Il me reste trois pièces à vous montrer. Mais j'ai fait exactement une heure et trois minutes de queue pour les payer, alors vous pourrez bien patienter quelques jours. Y'a plus d'saison, y'a pas d'raison mes bonnes dames.

PS : -10% sur mon vide-dressing aujourd'hui ...

"The Waiting" (Tom Petty)

11 novembre 2009

Parce que je n'ai qu'une parole, et je prêche toujours la bonne

Il y a de cela un mois et quelques minutes, peu ou prou, j'ai eu du piapia miaulant en commentaires quand j'ai parlé de Suzie Winkle. Du "Mais y'en a marre, Galliane, on n'est pas parisiennes nous, la vie est trop injuste, j'ai envie de me petit-suicider au Yop fraise-banane". Sensible, je ne le fus pas, habituée que je suis à ces récriminations naturelles. Les jérémiades, je connais, je pardonne, et je soigne. Parce que bon, si vous étiez passées sur le site de la miss Suzie ces dernier temps, vous auriez constaté que ...

... La fille Suzie Winkle, romanticorock, a des allures de Camélia Jordana de la Nouvelle Star, c'est quand même un signe de bon goût (femme à lunettes, femme super chouette).

illustesuiz.jpg

Illustration Héloïse Condroyer (Alors, la Blonde qui n'aime pas le foot, on en dit quoi?)

... qu'une partie de la collection automne-hiver 2009-2010 était enfin disponible online ! Même cette magnifique petite jupe Myosotis, coordonnée au top Lilas, que je porte en ce moment-même, pour écrire ce post dégoulinant de bons sentiments et de super bon plans.

001.JPG
005.JPG
Top et jupe Suzie Winkle, sac Vanessa Bruno, bottes Maloles

Et Laury (la jeune demoiselle au visage de chat qui se cache derrière cette marque), et moi, on est des femmes de parole. Donc, à partir de tout de suite moins cinq minutes, si vous voulez -20% sur la collection hiver de Suzie Winkle, vous utilisez "Galliane" comme code réduc sur le e-shop. Désormais, je veux bien entendre tous les piapias du monde en commentaire, j'en piaffe même d'impatience. Vous avez gagné. (Suzie won).