Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2010-07 | Page d'accueil | 2010-09 »

"Femme de Moyen-Age" (Les Rita Mitsouko)

20 août 2010

Où fashion rime avec faon, contre toute attente

"Il y a une heure", Francis Cabrel nous avaient prévenues, "où doit retentir le signal", une heure où on doit se sentir "animales". C'est écrit (dans les paroles de ses chansons, et moi, depuis ma première platine CD, je fais toujours confiance à Francis Cabrel). Animales, donc allons-y gaiement, et même chronologiquement, de la petite puce à la langue de vipère, en passant par les yeux de biche et la crinière de lionne. Arrive ensuite la période "cougar", n'est-ce pas Demi, qui n'a pas fait les choses à moitié en mariant le bel Ashton, tête de bois. Voilà pour les choses de la vie, mais pour les choses de la mode, en est-il de même ?

17.jpg

Jean-Charles de Castelbajac, collection automne-hiver 2010

Pourquoi ai-je repensé à cette collection ? En tombant par mégarde sur ce que Sophie Albou nous avait réservé pour Paul & Joe Sister cet hiver :

pauljoe.jpg
J'achète Grazia ce jeudi, et qu'y-vois-je ? Encore ça :
20082010370.jpg
Du Bambi, hi hi, par ci, du Bambi par là, bref du mignon, attendrissant, tendance macaron-nuage-noeudnoeud. D'où ma question : y a t-il un âge pour porter ces créations ? Une date de péremption à la cui-cui Candy Miu Miu attitude ? Bref, peut-on encore parader avec une telle robe trente ans passés ? On dit souvent que quand on aime, on ne compte pas. Mais dans cette histoire digne de Walt Disney, j'ai comme l'impression d'avoir pris un sacré coup de vieux.

"Undress me now" (Morcheeba)

18 août 2010

Où rien ne sera plus sans dessus dessous

Il y a l'achat compensatoire post-rupture, post-licenciement, post-et-rieur (mon préféré), et il y a, tout en haut de la colonne, l'achat compensatoire post-vacances. Reconnaissable entre mille, forcément, le premier de votre retour de congés, en général le surlendemain, le temps d'avoir rangé les bagages, puis fait les courses de bouffe pour garnir le frigo où se desséchait, désespérément, un citron vert, vestige de vos mojitos apéritifs pré-estivaux. L'époque où vous réfléchissiez à quel maillot de bain emporter, ne pas oublier la caméra, vive les barbecues, la belle époque quoi.  Bref, à J+2, il est temps d'honorer les dernières heures de votre bronzage dans les allées commerçantes. Par politesse, hein, et par politesse du désespoir, vous sortez la carte bleue. Moi, je l'ai dégainée chez Princesse Tam-Tam. Tambour battant.

princesse.jpg

Modèle Pearl, collection automne-hiver 2010

Lire la suite

"Smoke on the water" (Deep Purple)

16 août 2010

Où j'ai pris l'eau pour soigner mes (vieux) os

Je ne suis pas rentrée de vacances. Je ne reviendrai pas, je plaque tout, le boulot (mais pas mon salaire), Boulogne-Billancourt (mais pas le rayon pâtes fraîches de Monoprix), les nuages, la circulation, les horaires, les doutes. Pffff. La vérité, je suis rentrée, na. Avec zéro photo de looks de vacances, je n'ai pas réussi à honorer mes devoirs. La mauvaise élève était trop occupée à se balader en peignoir et tongs plastique lors de son premier week-end en thalassothérapie.

123.JPG

Mais avant d'enfiler mes tongs, je suis quand même arrivée avec mon premier (et dernier ?) Vuitton. Voilà, c'était le seul détail mode de l'histoire, vous pouvez arrêter là la lecture.

Lire la suite