Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2010-09 | Page d'accueil | 2010-11 »

"Get shorty !" #4

08 octobre 2010

Où le vendredi, je vous ravis (au lit )

POUR VOUS

Les soupirs de la semaine passée, devant la jolie collection d'Eple & Melk, ne se sont pas perdus dans les méandres du web. Ils sont arrivés jusqu'à Boulogne-Billancourt, ma joyeuse contrée pleine de Minelli et de Massimo Dutti (hum). Oui, Eple & Melk c'est vachement beau, oui c'est pas donné, oui on ne le trouve qu'à Paris (la frustrée perd toute rationalité, elle schématise, si si). D'ailleurs, ce soir, dans sa boutique (45, rue Charlot), il y a même des nénettes qui vont essayer ses jolies créations en buvant de l'alcool et en amusant leurs gueules. Olive sur la vodka martini, tout ça avec une réduction sur la collection en cours et sur les accessoires (Malababa, Shourouk, Jancovek ...) Là, ce ne sont plus des soupirs, ce sont des cris de désespoir.

heroic.jpg

Allez, on range les couteaux à beurre et les plaquettes d'Euphytose parce que ...

Lire la suite

"She" (Charles Aznavour)

06 octobre 2010

Où je ne me prendrai plus jamais une veste

Vous allez me faire remarquer qu'en anglais, un objet se désigne par l'impersonnel "it". Permettez que je renvoie, fuck l'orthographe, la "gran'mère" anglaise à la confection de ses puddings. Pour moi, cette veste, ce sera "She". "She", car la perfection personnifiée.  Et une personne, c'est "She", chababadada, il était une fois cette veste et moi. Je suis la première à renâcler à lire les déclarations d'amour vestimentaires qui fleurissent bon sur les blogs mode. Inspiration, quand on te retient ... Mais là, je n'ai pas le choix. C'est LA veste, celle que vous ne verrez jamais, au grand jamais, sur mon vide-dressing. Celle que je suis sûre de garder plus longtemps que mon appart actuel (ah ah, la serial déménageuse a une nouvelle échéance), plus longtemps que l'ordi sur lequel je tape, plus longtemps que mon humour et ma taille de sylphide. Isabel Marant, tes vestes, je les aime et je les aime.

03102010539.jpg

Veste Etoile Isabel Marant (automne-hiver 2010), sac Vanessa Bruno

Lire la suite

02:56 Publié dans Mustave | Lien permanent | Commentaires (20) | Tags : isabel marant

"She's expensive" (The Virgins)

04 octobre 2010

Où l'argent ne fait pas (forcément) le shopper

D'abord, le loyer, et tiens, le ravalement de façade, mais je t'en ficherais, moi, du crépi noisette sur les balcons. Ensuite, l'essence, j'ai beau être super, avoir des idées mais pas de pétrole, c'est quand même mon tour le plein cette semaine. Et l'assurance, et la mutuelle, et la facture de téléphone, et l'Internet. Canal +, 30 euros pour m'aliéner à Jour de Foot tous les samedis soirs et l'Equipe du dimanche quand je suis vraiment méchante. Je t'en footerais, moi, du ballon en Germanie avec les cicatrices de Ribéry, le dimanche soir, comme si c'était déjà pas assez le cafard. Puis, le téléphone mobile, et les textos hors forfait (c'est ça d'essayer chaque semaine de gagner l'it-bag de Grazia avec le charity SMS). Et après ça, enfin, vous vous souvenez que vous êtes une fille et que vous aimez la mode. Mais après ça, votre compte en banque, il se contente de deux décimales. Alors, pour continuer de shopper, bref, pour continuer d'être une fille normale (la même qui veut l'it-bag de Grazia), je vous conseille de jeter un oeil sur The Outnet.

outnet1.jpg

Sandales et ballerines Vanessa Bruno,
bottes et escarpins et spartiates Sigerson Morrison,
bottes frangées Iro,
sandales Lanvin

Lire la suite