Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2010-11 | Page d'accueil | 2011-01 »

"Sweet dreams" (Eurythmics)

13 décembre 2010

Où on va y aller tout doux, tout doux, tout doucement

En ces heures hivernales, cotonneuses, douces par les températures, j'ai envie de moelleux. De moelleux au chocolat, mais ça, ce n'est guère nouveau, c'est valable tout l'année, vous m'en vendrez même l'été par 30°, du moelleux au chocolat. Non, du moelleux cocoon-cotoon, confortable et reposant, pas du pull qui gratte et du sous-pull qui sous-gratte. Quelques grammes de finesse dans ce monde de brut, je veux du sweat. Et malgré tous ces défauts, malgré ses répétitions chaque saison, malgré le fait qu'elle n'ai pas encore ouvert de boutique à Boulogne-Billancourt (mais à Los Angeles, ça, pas de problème), Vanessa Bruno reste ma reine en la matière. Vous avez vu sa collection hiver ? Elle a chouchouté ses sweeties dans sa ligne Athé, et je lui en donnerai le bon dieu sans confession.

FIN2.JPG

FIN1.JPG

sweats.JPG

Photos piquées à Urban Outfitters et Place des Tendances

Lire la suite

02:06 Publié dans Mustave | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : vanessa bruno

"Get shorty" # 12

10 décembre 2010

Où le vendredi, c'est fast and funny ! (et concours aussi)

EXCUSEE

Pardonnez mon absence depuis lundi, j'étais partie à Marseille voir si, effectivement, plus belle la vie. Verdict : plus chaude, la vie, ajoutez 10° et enlevez votre parka en arrivant. Plus hot, plus foot, plus cool à la fois, dans ma ville le bleu est roi. Pendant ces deux jours, j'ai vécu dans le grand bleu, et je vais vous en montrer le pire et le meilleur. Comme les meilleures choses ont une fin, on va commencer par elles, avec cette jolie séance photo de Madame Figaro consacrée à la famille de Caunes. For me, formidableu, pas prise de tête et allons-y gaiement : épatée, elle m'a, l'Emma, par son naturel et son petit look denim. Emma, dis-moi, elle sort d'où ta cape ? Elle me ferait presque aimer le genre.

09122010837.jpg

Madame Figaro, décembre 2010

Le pire, je l'ai croisé, ça ne s'invente pas, rue Paradis. Avec son truc en plumes, ma cocotte d'amour m'a fait lever les yeux au ciel. L'azur marseillais, face à elle, pouvait aller se rhabiller.

08122010835.jpg

Lire la suite

"I used to be a sailor" (Tracy Chapman)

06 décembre 2010

Où il ne fait pas bon sortir du même moule

Code rouge, code rouge : marinière à l'horizon. C'est l'pompon. Même Elle a cru bon de s'interroger deux pages durant, le mois dernier, sur le port de cette it-fashionerie déclinée à toutes les sauces. La marinière, portée aux nues et désormais non grata dans nos penderies striées sur le volet. On raye la rayure, sans autre forme de procès. Trop vue pour être honnête, mais pas encore  has-been pour certains créateurs, qui l'avaient quand même sauvée in extremis dans leurs collections hiver. Ouf, l'espèce marine a bien failli être en voie de disparition.

mari3.JPG

Sessun

mari1.JPG

Sandro

mari2.jpg

Bérangère Claire

mari4.JPG

Paul & Joe Sister

5229176476_eb16116b18_z.jpg

Et la "Presque Marinière" (son vrai nom!) de Coconut Wool (bravo Marie)

Lire la suite