Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2011-05 | Page d'accueil | 2011-07 »

"Bijou, bijou" (Alain Bashung)

15 juin 2011

Où on joue pour du bijou (CONCOURS INSIDE)

Comment dit-on à quelqu'un qu'il compte, et pas qu'un peu, plutôt beaucoup, tant, et si bien ? Que sans lui, on n'existerait pas ? Qu'on ne serait pas là, à lui servir tout ce blabla ? Quand on est un homme qui aime, on offre souvent, parfois, passionnément une bague (petite précision à l'assemblée : oui, je vis toujours sans Mauboussin, mais ça va, on s'y fait). (Oui, ça peut aussi vous arriver, ça vous arrive même sûrement, et vous n'en faites pas un post de blog, vous. Vous êtes des chics filles.) Quand on est une blogueuse qui tient à ses lectrices, ses pierres précieuses qui ne roulent pas de côté quand leur entertaineuse s'offre un week-end prolongé, on peut aussi leur offrir un bijou. Quand la jolie boutique Jollia m'a récemment contactée pour un partenariat, j'ai donc sauté de joie, et aussitôt cherché un joyau. Votre joyau.

moonstruck.jpg

Sur cet e-shop au goût très sûr, que des créatrices qu'on aime. Les manchettes rock de Moonstruck, (ci-dessus), les médailles d'Atelier de Famille, les colliers babydoll de Caroline Najman, les broches rigolotes des Parisian Sisters, les fameux camées de Julie Sion ... Du genre, ça : 

jolliabijoux.jpg

De très jolis modèles, soigneusement sélectionnés, soigneusement emballés, et mis en valeur par des photos triées sur le volet. Bref, il n'y a que peu de chances de se tromper sur cette pépite d'e-shop, notamment parmi la sélection de la créatrice Louise Hendricks :

BOhendricks.jpg

Un modèle très art déco en laiton émaillé gris, notamment vu aussi chez les très pointus Matières à Réflexion. Alors, comment faire pour gagner ces merveilles ? Il suffit d'aller s'inscrire à la newsletter Jollia sur la page d'accueil du site, puis revenir ici me donner votre modèle préféré sur l'eshop. Je tirerai au sort parmi vos commentaires, et l'administrateur de la boutique vérifiera que vous êtes bien inscrite. Concours ouvert jusqu'à vendredi 17 juin, minuit. Je suis prête à parier que vous n'allez pas faire la sourde oreille.

"Vendredi, get shorty!"#30

10 juin 2011

Où le vendredi, c'est news en série

LA NOUVELLE DE LA SEMAINE

Le nom de Tara a toujours été lié, dans mon coeur, dans ma tête, dans mes souvenirs, à Autant en emporte le vent. C'est comme ça, taratata, la chère terre de Scarlett O'Hara, a place called home, en quelque sorte. Et cette référence, forcément, m'est revenue en tête quand j'ai reçu l'annonce du lancement de la ligne bis de Tara Jarmon, baptisée Miss Tara. Une sorte de little Parisienne chic et choc, à l'allure irréprochable comme sa grande soeur mais avec un peu d'astuce, d'espièglerie (comme au Pays de Candie). (Générique, maestro). Bref, tagada tsoin tsoin, pardonnez-moi ce grand écart entre les matinales eighties de la 5 et la Louisiane. Avec Miss Tara, on est bien loin de l'atmosphère lourde et mélodramatique de la terre battue de Tara O'Hara, comme des pincettes des robes cocktail de la grande Tara Jarmon. Surtout quand on voit les grimaces de l'égérie de cette campagne : Irina Lazareanu, à mille lieues de ses postures rock, en train de faire le pitre sous les arches du Palais-Royal. La muse s'amuse, et moi je dis chapeau

mad1.jpg

mad2.jpg

mad3.jpg

Collection automne-hiver 2011-2012

Photos Sofia Sanchez & Mauro Mongellio

A ce propos, à force de voir des chemises en jean de partout, (comme dans ce short camel, plus haut) me revoilà en quête d'un modèle pour la grande fille modèle. Que pensez-vous de celui-là, je prends ou pas ?

3012346066825principalenormal.jpg

Lire la suite

"Nico Teen Love" (BB Brunes)

07 juin 2011

Où l'habit ne fait pas le moi

Mes parents ont fait de moi une fille droite, mais m'ont élevée clopin-clopant. Qui une Benson & Hedges au bec, qui une Marlboro light entre l'annulaire et le majeur, et voilà leur petite dernière à deux doigts de tousser tout ça. Alors non, je ne dirai jamais I love you, Philipp Morris, et malgré mes faux-airs de Gitane du sud, j'ai réussi à ne pas me faire enfumer. Ma seule concession, on ne va pas mégoter ici : ma passion pour le camel, mais uniquement en cuir (et pas de chameau). Voyez ce sac, d'ailleurs, dont on reparlera très bientôt. Mais quand je regarde ce tee-shirt Sandro, je me dis qu'il n'y a pas de fumée sans feu. Tournicotine, tournis 100% coton.

240520111520.jpg

Tee-shirt Sandro (2010), jupe Suzie Winkle (2011), ceinture Zara (2011), sac ...

240520111523.jpg

240520111516.jpg

240520111521.jpg

Comme cette jupe-là. Elle est tangerine, non ? Pas orange, pas la couleur que je déteste par-dessus tout ? Elle est abricot, n'est-ce-pas, ce n'est pas le fruit de mon imagination ? Ce qui est sûr, c'est qu'avec sa couleur brugnon, et sa coupe parfaite, elle me file une sacrée pêche. Suffisant pour revoir tous mes principes de non-fumeuse vaccinée à la vitamine C. Et pour arrêter de vous bassiner avec ma salade matinale.

PS : avec le code VP30, 30% de réduction sur l'eshop Warmi, et les frais de port sont gratuits !