Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2011-10 | Page d'accueil | 2011-12 »

"Gigolo aunt" (Pink Floyd)

23 novembre 2011

Où je suis une mauvaise fille en aiguilles

Les petites annonces, c'est un art à part entière. L'art de dire tout et n'importe quoi en très peu de mots, ce qui n'est pas donné à tout un chacun. C'est souvent payant, d'ailleurs. Mais parfois, entre le tout et le n'importe quoi, la petite annonce balance très franchement pour la seconde solution. "Tout", c'est vite trop. On vend une "jolie maison avec mezzanine lambrissée", et pas avec un robinet qui coule. Pourtant, le robinet fait partie du tout, mais pour vendre sa camelote, c'est plutôt du tout au rien. On cherche "un beau jeune homme drôle et sérieux", mais sans préciser qu'il doit aimer Grey's Anatomy et les virées chez Merci. Merci, beaucoup. Bref, quand on se vend, on ment. Rien de que la qualité, ma bonne dame. Alors moi, aujourd'hui, je ne ferai pas la liste de mes qualités. D'abord, on n'a pas la journée devant nous (on ne sait jamais, si mon hébergeur décide comme hier de nous couper les vivres). Et puis, je ne suis pas comme ça. Alors Galliane, c'est une jeune femme qui ne sait pas : faire des rond avec sa langue. (Il n'y a pas de hiérarchie dans cette liste). Laver les petites gouttes de calcaire sur la paroi de la douche. (Sérieux, il y en a qui arrivent ?) Conduire à Paris. Ne pas faire de shopping à Paris. Partager son pop-corn au cinéma. Coudre. Peindre. Sauter à l'élastique. Tricoter.

IMG_0387.JPG

Lire la suite

"Vendredi, get shorty !" #42

18 novembre 2011

Où le vendredi, c'est 30 millions d'amies

L'ERSATZ

Je ne veux pas reprendre à outrance les philosophes, mais bon, à certains moments, cela s'impose. Et comme j'avais déjà fait référence au sage poète d'Astafort, il ne m'en voudra pas de lui emprunter celle -ci.  "Il y a une heure où va retentir, le signal ; il y a une heure où tu vas te sentir, animal, animal, animal, animal ...". L'heure d'hiver est arrivée, et avec elle le souvenir des fameux pulls chien Balenciaga. Mais si, la pré-collection automne-hiver 2011. Mais si, Heidi Klum. Mais si, Chiara Mastroianni en couv' de Elle.

Heidi+Klum+Balenciaga+2.jpg

couv.jpg

Balenciaga, c'est plus fort que toi. Et plus fort que ton porte-monnaie (oui, sinon, que fais-tu sur mon petit blog ?) Donc tu seras ravie d'apprendre que Zara a enfin sorti son copycat. Et ça ne manque pas de chien.

balenciagastyle1.jpg

Entre chien et loup, personnellement, je n'ai pas encore choisi. Maintenant, tant qu'à passer chez Zara, autant regarder le reste du menu, hein ...

7496462802_1_1_3.jpg

2024713400_1_1_3.jpg

6264245420_1_1_3.jpg

8768004131_1_1_3.jpg

1255203800_1_1_3.jpg

Lire la suite

"J'envoie valser" (Zazie)

16 novembre 2011

Où je me joue des bijoux, c'est fou

Chez moi, le mot "bijou" ne s'accorde jamais au pluriel. Jamais. Parce qu'au pluriel, on l'associe inéluctablement à ses vils congénères de grammaire "pou", "genou", "hibou" et un bijou, ça reste bien au-dessus. A la rigueur, cela peut rimer avec "caillou", quand la pierre est précieuse, mais encore. Ensuite, chez moi, il reste toujours singulier parce que je suis une monomaniaque de la nuque, du doigt, du poignet. A mon oreille, joaillerie rime parfois trop avec quincaillerie, et je préfère 100 fois la simplicité. C'est pourquoi, dans ma vie, le bijou voyage toujours en solitaire. Mieux vaut être seul que mal accompagné, et souvent, la belle compagnie a un prix. Alors, je ne change jamais mes montures. Une bague à chaque main (présent de ma belle-mère et de mon HDMV) (mais je veux bien m'assouplir sur ce point-là, ce n'est pas mon dernier carat) (*diamant, diamant*) (*Mauboussin, Mauboussin*) (*Taille 49, taille 49*), une montre (Zadig & Voltaire en acier brossé), un duo de colliers (Ginette NY & Djula), une paire de boucles d'oreilles. Ne manquait plus que le bracelet qui allait habiller mon poignet. Bracelet trouvé ici, chez Twicy Store, la jolie boutique que je vous avais fait découvrir il y a peu. Quand j'ai vu ce lien Coralie de Seynes, j'ai décidé de ne pas couper le cordon.

IMG_0362.JPG

Lire la suite