Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2012-04 | Page d'accueil | 2012-06 »

"Gimme shelter" (The Rolling Stones)

21 mai 2012

Où le lundi, tu viens par ici

Rue Charlot, à Paris, c'est un peu la ruée vers l'or. Normal, puisque des marques telles que Surface to Air, Valentine Gauthier et Eple & Melk y ont élu domicile. Le seul défaut de cette rue-reine ? Trop loin de mon Saint-Cloud d'attache, ce qui fait que j'y passe très peu souvent. Mais quand j'y passe, il y a une boutique que je ne manque jamais de visiter. Et quand j'y passe, je vous emmène...

DSCN0486.JPG

eple &melk

DSCN0485.JPG

On continue ?

Lire la suite

01:49 Publié dans Shopping-photo | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : eple &melk

"Vendredi, get shorty" #65

18 mai 2012

Où le vendredi, c'est quand même toujours frizzy

LA NOUVELLE PASSION

Ne me dites pas que je ne vous avais pas prévenues. Le perfecto a fait une incursion expresso subito staccato soprano dans ma penderie, et le voilà proclamé mon meilleur ami. Il va falloir voir à ne pas commencer une collection, car quand j'aime, malheureusement pour mon banquier, et mon armoire somme toute limitée, je ne compte pas. Moderato cantabile, connais pas.

019.JPG

017.JPG

Perfecto Maje (Ebay petites annonces), escarpins Repetto, jean Zara,
tunique Les Composantes, sac Les Composantes.

Et si elle devait craquer pour un nouveau modèle, la grande fille modèle irait sans doute le chercher chez Les Petites ...

blouson.jpg


Lire la suite

"Baby, it's cold outside" (Zooey Deschanel & Leon Redbone)

16 mai 2012

Où il n'y a que la maille qui m'aille

On y a cru, et on est tombées de haut, comme notre gentil thermomètre. Au moment même où j'écris ces lignes du bout de mes doigts résignés, mon Celsius affiche éhontément 12,5°. Un 16 mai. La provocation n'a plus de limite. Alors, je m'adapte. Comme nos ancêtres les sapiens, erectus et néanderthal à chaque glaciation, je vends chèrement ma peau. Pour ma part, voilà ma ruse : la maille d'été. Parce que la maille d'hiver, ce serait un peu renoncer. La maille d'été, elle est claire et légère, mais elle reste maille et mienne en ces heures de mai. La maille de mai, quoi, mi coton mi laine. 

mailleete.jpg

Disponibles ici

004.JPG

Pull Bella Jones (coll. actuelle), sac Zara (coll. actuelle),
ballerines Anniel, trench Comptoir des Cotonniers

012.JPG

010.JPG

Après la "parka de mi-saison", voici ma deuxième tentative pour essayer de printaniser un peu les heures actuelles, trop fraîches pour nos envies de fashion show. En mai, on devrait faire ce qui nous plait, et non pas constamment ce dont on se plaint. Pas de doute, pour l'instant, entre le joli mois et moi, c'est la guerre froide.

PS : Le concours Krapoutchic est ouvert jusqu'à jeudi soir minuit !