Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2014-01 | Page d'accueil | 2014-03 »

"Baby when the light" (David Guetta)

17 février 2014

Où la lumière fut  

Parmi mes lectures favorites, entre les sept tomes d'A la recherche du temps perdu ou De l'inconvénient d'être né, il y a le catalogue AM PM. De la grande littérature pour les murs, de la philosophie de boudoir, des pages remplies d'images, de métaphores de tous les métaux, de figures de style. Un classique parmi les classiques qui, pour sa collection printemps-été 2014, n'a pas dérogé à la règle : du noir, du blanc, de l'épuré, du scandinave. Soudain, au fil de ma lecture attentive, entre peignoirs éponge et bocaux de cuisine, page 42, le flash. Et la lumière fut. Le lampadaire de mes rêves, bois et blanc, alliance que je cherche depuis si longtemps. Pas de doute, avec un code promo, il était bon pour la commande.   

deco2bis.jpg

deco1.jpg

deco3.jpg

deco5.jpg

deco2.jpg

deco4.jpg

Cette petite digression lumineuse ne m'empêchera pas de vous livrer tout bientôt ma sélection très perso. Car ma AM-PMania ne s'est pas arrêtée là. Depuis, j'ai remisé le catalogue dans le porte-revue. Pas d'autre choix : mon porte-monnaie le redoute. 

23:56 Publié dans Ma ration de déco | Lien permanent | Commentaires (16) | Tags : am pm

"Vendredi, get shorty!" #134

14 février 2014

# JUSTE UNE TOUCHE

A croire que ma théorie du rappel s'étend même jusque dans ma déco. Pour tenir compagnie aux pieds en bouleau de la table basse et aux piètements chêne du fauteuil à bascule, j'ai fait comprendre aux pieds métal du canapé d'angle de quel bois je me chauffais. La conversion n'a pas été trop difficile : deux coups de ciseaux dans de l'adhésif  clair, et hop, le sofa rejoignait la famille Dubois. Du bon bouleau, en somme. Et sans engagement aucun, si un jour je me mets assidûment au métal. 

scotch1.jpg

scotch2.jpg

scotch3.jpg

scotchi4.jpg

Coussins AM PM et 3 Suisses, tapis Ikea, et super revue Centre Commercial 

Lire la suite

"En t'attendant" (Mélanie Laurent)

11 février 2014

Où je me satisfais de presque peu

Le génie du shopping sortirait, là, d'une lampe scandinave (le génie a forcément du goût en déco), et me demanderait de sa voix criarde : "Mais ma chairiiiiie, jé t'offré lé sac dé tes raives, tu choisis et tu seras magnifaïk, tu verras", je serais bien embêtée. D'une, parce que je me dirais que c'est une bien triste fin pour Cristina Cordula, de deux parce que je ne saurais pas choisir. Bayswater de chez Mulberry, Muse de chez Saint Laurent ? Même forme, même contenance, même façon de le porter dadame poignet cassé, même chic, je tique. Mais comme Cristina a l'air très bien dans ses escarpins de présentatrice télé, m'est avis que ce jour béni des génies n'est pas prêt d'arriver.

dream.jpg

Du coup, j'ai opté pour un ersatz en cuir acheté avec un zéro de moins (90 euros contre 900, si vous voulez tout savoir en ces heures de transparence totale) sur Vestiaire Collective, et je m'en satisfais pleinement. Mais on ne sait jamais, des jours meilleurs pour moi et moins bons pour les audiences de Cristina arriveront peut-être. 

mul1.jpg

mulegende.jpg

mul2.jpg

Et non, vous ne rêvez pas : la robe Ba&sh dans cet imprimé ayant été définitivement jugée trop courte pour la bienséance, un réassort soldé impromptu de la jupe en ma taille a comblé cette difficile perte. Bordeaux, noir, camel : rien de très nouveau sous mon soleil. Mais depuis près de sept ans que vous passez ici, vous avez très bien compris que je manque un peu de génie. 

PS : Le tirage au sort de l'HDMV a parlé, et c'est le commentaire n° 56 soit manon61, qui remporte le panier Bloomingville. J'attends ton adresse postale dans ma boîte mail avant mercredi minuit. :)