Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2014-05 | Page d'accueil | 2014-07 »

"Dream catcher" (Green Day)

13 juin 2014

Où vous ne rêvez pas, on vous gâte encore

Quelques minutes, avant de dormir, vite vite. Quelques minutes ici, que je ne vous lâche pas encore ce vendredi, mais pas le temps, vite vite, tant pis je dormirai plus tard ce soir. Alors pour me faire pardonner l'absence du "get shorty", un gentil concours, proposé par la chouette Charlotte, qui se cache derrière l'e-boutique Grace & Rose. Une jeune et jolie maman d'une bien jolie poupée, qui a des doigts de fée (encore une !) et de belles idées. Couturière, brodeuse, décomaniac, Charlotte imagine des accessoires plein de poésie pour les chambres de nos bambins. 

grace & rose,attrape rêves,déco chambre enfant

Dreamcatcher signé Grace & Rose

cadre.jpg

Cadre brodé signé Grace & Rose
(Peluche Zara Home, bougie Monoprix, livres Fifi Mandirac & Le Petit Prince)

 Et ce qui vous attend ...

grace1.jpg

grace3.jpg

grace2.jpg

Un attrape-rêves à gagner ici et maintenant, merci Charlotte : il vous suffit de me laisser en commentaire le lien du modèle que vous voulez, et de suivre le compte Instagram de la marque SI vous avez un compte IG. Concours ouvert jusqu'à dimanche soir minuit. Et d'ici demain, joignez vos pensées à mon souhait du week-end : qu'il ne pleuve pas samedi, jour du baptême de la gigoteuse. Que les nuages restent uniquement en déco sur son banquet. Allez, on croise les doigts pour mon rêve bleu.

"Vintage clothes" (Paul MC Cartney)

10 juin 2014

 Où j'aime bien faire partie des meubles

Quand les créateurs de jouets pour enfant auront fait les Beaux-Arts, les Arts Appliqués, et auront appris à lire en parcourant Ideat / Elle Déco, on n'aura plus ce genre de problème. Mais oui, le problème qui se pose à tous les jeunes parents, un jour, quand Bébé quitte son tapis d'éveil / son parc / SA PRISON BIEN DELIMITEE et part vivre sa vie partout, ses jouets plastique orange fluo à la main, qu'il sème négligemment dans votre appart' si chèrement décoré. En datation au carbone 14, on appelle ça "l'âge de la mort de ta déco", et cette ère totalement préhistorique dure à peu près une douzaine d'années (Après, c'est "l'âge de la mort de ton portefeuille", car ton petit vélociraptor veut les derniers gadgets numériques qui coûtent la corne du mammouth). Chez nous, le parc a fermé ses portes, le tapis d'éveil est allé se faire toiletter, et il faut camoufler autant que possible les superbes anneaux Fisher Price. D'où ma quête il y a quelques semaines d'un coffre à jouets adapté aux appartements de région parisienne (aux cages à rats, en somme), quête à laquelle ma mère a glorieusement mis fin en tapant "coffre à jouet vintage pieds compas" sur Google. 

charlot3bis.jpg

romy.jpg

charklotouv.jpg

Lire la suite

"Ma cabane au Canada" (Line Renaud)

03 juin 2014

Où c'est encore vous la star

Elle est là, la belle excuse. L'excuse en or, pardon, dorée à l'or fin, pour faire tourner votre homme en bourrique, pour n'en faire qu'à sa tête, pour le rendre fou, fou à tous les cous, et surtout le vôtre. Pendu à votre cou, bientôt, le petit "Diva" de Clémence Cabanes. Le modèle culte de la jeune créatrice parisienne, vendue dans les plus trendy coins de Paris (notamment chez Fleux), qui bichonne de ses jolies mains ces petits bijoux tout de cuir vêtus. A votre cou de jolie fille, bientôt, ce bleu électrique pas si courant que ça, non, vous ne divaguez pas. 

collier-diva-bleu-clemence-cabanes.jpg

ouvcabanes.jpg

bleubleu.jpg

clem3.jpg

clem2.jpg

Pour participer rien de plus simple : vous inscrire à la newsletter de Clémence et me dire en commentaire quel est votre modèle favori dans la nouvelle collection. Je tirerai vingt gagnantes au sort : la première repartira avec le collier Diva bleu que je porte, et les dix-neuf suivantes avec un bon de réduction de 10 euros sur l'e-boutique. Vous avez jusqu'à jeudi soir 20h00 pour jouer. Allez, ne faites pas (encore) vos stars, et laissez faire votre bonne étoile.