Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« 2015-01 | Page d'accueil | 2015-03 »

"Dirrty" (Christina Aguilera)

03 février 2015

Où je lave mon linge en public

Evidemment qu'on ne parle que des trains qui arrivent en retard. Evidemment qu'on ne regrette que les histoires d'amour qui se sont mal finies, qu'on ne chérit que les pulls qui ont rétréci aux lavages, et qu'on ne retient facilement que les défaites de Napoléon. La victoire manque parfois cruellement de panache. Là, par exemple : pour une fois, ces photos ne sont pas si floues que ça, la tenue ne choque ni par son élégance absolue ni par son mauvais goût extrême, et les poses ne rivalisent pas en ridicule. Moi, je ne vois qu'une chose, pourtant : les chaussures. La grosse prise de pluie, le daim humide, pas très mimi et very cracra, quoi. Le détail qui tue, et que j'aurais peut-être dû taire. 

caro2.jpg

caroouv.jpg

carogro.jpg

caropieds.jpg

Non parce que c'est vrai, si ça se trouve, vous n'aviez rien vu. Les lundis de reprise sont souvent embués, après tout. Ou alors, vous avez davantage été frappées par ma sale tête #cernes que par mes sales pieds. Allez, trêve de cette histoire d'eau, félicitons Zara et son don industriel pour la chemise à carreaux, ainsi que pour le manteau housse. Ne félicitons pas la météo qui nous gâte particulièrement ces dernières heures. Et pardonnez votre grande fille modèle qui ce matin, malgré sa tenue Mir couleur, fait franchement un peu tache. 

01:55 Publié dans My Clothes | Lien permanent | Commentaires (8)