Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 mars 2011

"Sand in my shoes" (Dido)

Où ses souliers sont des fées

Comme il y a les habits du dimanche, j'ai envie de vous causer, aujourd'hui, des souliers de Demanche. Priscille Demanche. Une nana diplômée es chaussures, primée es chaussures, et qui m'a mise à ses pieds, au détour de sa nouvelle collection printemps-été. Ellips, que ça s'appelle, que ça se retient aussi, car je parie que cette découverte va vous séduire. Pourquoi ? Parce qu'elle incarne, selon moi, la disciple française de notre chère Chie Mihara. Les formes, les matériaux, l'esprit, le confort, Priscille a des idées en or. Et en cuir, évidemment, assemblé de mains de maîtres en Espagne. La vie de château pour des souliers de princesse, jugez-en par vous même.

imageC.jpg

Jugez plutôt des formes, des couleurs, de la hauteur des talons ... Pour cet été, Ellips fait block en technicolor, avec du fluo et des teintes hyper-vitaminées. Nos pieds vont se sentir revigorés.

DSC_0505ok.jpg

DSC_0481ok.jpg

DSC_0460ok_2.jpg

DSC_0484ok.jpg

Je ne résiste pas non plus à vous glisser quelques photos des modèles de cet hiver, toujours autant d'actualité et toujours autant ... soldés.

image2.jpg

Avec un nom pareil, je vais forcément oublier de vous dire quelque chose sur cette jeune marque pleine d'avenir. Oublier de vous glisser qu'une collection de chaussures de mariage attend les heureuses élues.  Oublier de vous suggérer de laisser traîner votre CB sur son e-shop. Et parce qu'on n'est jamais aussi bien chaussée que par soi-même, je vous glisse aussi mes coups de coeur dans la collection printemps-été de Chie Mihara. Priscille ne m'en tiendra pas rigueur : Chie Mihara, c'est un peu comme de la famille éloignée, et la famille c'est sacré. Ca vaut bien de partager un post sur un blog mode lambda.

chie1.jpg

chie3.JPG

chie4.JPG

Tiens, tiens, j'ai encore plein de choses à dire, dans ce post, tellement que je n'arrive pas à le boucler. J'ai envie de vous dire du bien, rien que du bien, ô combien,  du nouvel album de The Do. D'annoncer que je vais enfin, vendredi, essayer ces satanées baskets Isabel Marant (modèle été, faut pas pousser). De crier ma joie d'aller enfin voir Florence Foresti, ma meilleure amie qui s'ignore, jeudi soir au Palais des Sports. On en reparle vendredi ? Allez, j'arrête de vous promettre la lune... Et je m'éclipse.

PS : du Isabel Marant, Chie Mihara, Maloles, Vanessa Bruno sur l'Ebay de ma grande soeur !

18 février 2011

"Débranche" (France Gall) (Concours inside)

Où cet Albert et ce Marc là sont de vraies stars de gala

A toutes les branchées qui s'ignorent, et à toutes celles qui s'adorent, à toutes les vieilles branches encore étanches, à toutes les embranchées qui cherchent encore leur route, halte-là : Don't switch* me off vous tend les bras. Don't switch me off vous ouvre surtout la voie de la hypitude simple et cool, la hypitude du dimanche, si ça vous branche. Moi, c'est mon cas. J'avais déjà repéré leur fameux tee-shirt hommage à Alber Elbaz, Monsieur Lanvin, sur Punky ou encore Kenza. Alors, quand les créatrices m'ont proposé de rouler des mécaniques en portant leur dernière créa' mirifique, j'ai aussitôt répondu "Chic!". (Oui, à certains moments, je me la joue bourgeoise de Saint-Cloud). Et me voilà à vous présenter aujourd'hui le petit dernier de la griffe, petit dernier, si j'ose m'exprimer ainsi : Marc Jacobs. 

don't switch me off

Lire la suite

26 janvier 2011

"This song has no title" (Elton John)

Où même sans nom, on lui dit oui (oui)

Méfiez-vous de la stagiaire qui est assise, là-bas, de l'autre côté de l'open-space. Bon,  ce mercredi matin, clairement, elle n'a pas l'air de grand chose avec ses grandes lunettes, son keffieh, et son air absorbé dans la lecture de l'horoscope du Parisien. Mais demain, ah demain ... Demain, elle aura peut-être compris que le keffieh c'est fini, que l'horoscope lunaire de Elle vaut dix fois mieux que celui du Parisien, demain elle créera peut-être le sac que vous rêverez de porter. Demain, comme l'ancienne stagiaire d'Eple & Melk, qui a lancé une ravissante collection de bijoux baptisée Untitled Jewels. Permettez qu'aujourd'hui, moi, je lui donne un titre de noblesse, à cette revendiquée roturière.

untitled2.jpg

Untitled Jewels, collection automne-hiver 2010-2011

Lire la suite