Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 novembre 2010

"Special" (Garbage)

Où le talent n'attend pas le nombre des années

C'est le genre de nana qu'on arrête dans la rue, plusieurs fois par semaine, avec la bouche en coeur et la main baladeuse sur sa robe trop bien coupée, mince ce qu'elle tombe bien, et on lâche, ultime aveu de faiblesse: "Excusez-moi, vous l'avez achetée où, votre robe ?" Eléonore, alors, de glisser dans un petit sourire, presque une excuse : "C'est moi qui l'ai faite." Logiquement, la nénette éconduite maudit la Terre entière + Mars et Vénus de ne pas avoir entendu un tout con "Zara" ... Jusqu'à ce qu'Eléonore poursuive : "Mais je peux vous en confectionner une, si vous voulez." Eléonore, que voulez-vous, ça rime avec fille en or. Eleonoreska, ça rimera bientôt avec "nouvelle marque qu'on s'arrache déjà".

eleotenu2.jpg

eleotenue1.jpg

Eleonoreska, collection automne-hiver 2010

Lire la suite

18 octobre 2010

"I want to break free" (Queen)

Où les grandes découvertes restent mon petit plaisir

Ce lundi, j'ai décidé de vous faire démarrer la semaine non pas du bon, mais du beau pied. Mon bon oeil a encore fait des siennes. Happé par des souliers enchantés, du camel, de la fantaisie, il a décidé d'aller voir plus loin que le bout de mon nez. L'objet de sa curiosité ? Les godillots de Patricia Blanchet.

blanchet2.jpg

Bottes Patricia Blanchet, collection automne-hiver 2010

Lire la suite

30 septembre 2010

"Pull the wool" (G-Love and the Special Sauce)

Where the wool is so cool

Parce que l'automne arrive, il n'y a pas que les épaules qu'on réchauffe, que les pieds qu'on embotte, que les mains qu'on gante, que les vestes qu'on encapuchonne. Moi, je vous propose aussi des accessoires de saison, douillets, fins, mignons (champignons, ça rime). Les créations de la gentille Emmanuelle Esther, exilée dans son Berlin de coeur, tricotées de ses blanches mains, postées par ses gentils soins. Bague, bandeau, porte-monnaie, l'aiguillage est fin et toujours réussi. Avec elle, pas de mauvaise surprise : la laine, on ne l'a jamais mauvaise.

emmanuellesteher.jpg

Emmanuelle Esther, collection automne - hiver 2010

Lire la suite