Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 avril 2012

"Bonne bonne humeur ce matin" (Tristan) (concours inside)

Où vous allez changer fissa changer d'humeur

Il y a finalement très peu de chances que, ce matin, vous soyiez de bonne humeur en lisant ces lignes. D'abord, c'est le matin, et le matin, ce n'est jamais bien (Jean-Jacques G se plaignait ainsi fort justement qu"un matin, ça ne sert à rien", et ma foi, la philosophie de Top 50 se défend quelquefois). Ensuite il pleut, il fait froid, et vous savez aussi que demain, après-demain, et apparemment jusqu'à la Saint-Glinglin, il pleuvra et il fera froid. Jean-Jacques G. n'a peut être rien chanté contre cela, mais la pluie non plus, ça ne "sert à rien". Ensuite, il y a ce rendez-vous dominical, une autre forme de grand-messe, et vous avez oublié de faire votre procuration, donc vous devez annuler le week-end dans la Meuse pour aller effectuer votre devoir civique (n'oubliez toutefois pas qu'il pleuvra et qu'il faudra se lever, donc encore un matin. Bref.) Sans en référer à IPSOS, BVA et leur copain CSA, je peux donc parier que vous êtes mal lunée. Ca tombe bien, j'ai ce qu'il faut pour mettre un peu de soleil dans votre vie. Blune est passée par ici.

capblune.jpg

Lire la suite

09 avril 2012

"The mood" (Kid Cudi)

Où on va porter notre humeur en bandoulière

Une blonde et une brune, qui décident de ne plus faire qu'une ? Ca fait Blune. Et ça fait surtout rudement plaisir, tant leur belle amitié a débouché sur une aussi belle idée. Blune, c'est une gamme de tee-shirts en coton flammé pour dire comment vous vous sentez. Une déclinaison fashion du mooding, soit ce concept de s'habiller en fonction de son humeur du jour. Poétique, et romantique, et ludique, je tique et je clique. 

blune1.jpg

blune3.jpg

blune2.jpg

blune7.jpg

Déjà, c'est joli. En plus, c'est malin, puisque les deux graphistes appuient sur la fibre maternelle des amoureuses de leurs dessins en déclinant les mêmes modèles pour les tout-petits. Après le mères-filles de Comptoir des Cotonniers, voici le mère-baby de Blune : 

blune5.jpg

blune8.jpg

Oui, "c'est trop mignon", je vous entends le dire du fond de votre caboche pas très bien réveillée. Et en plus, ce n'est pas trop cher (entre 55 et 70 euros pour les modèles femmes, 30 euros pour les modèles enfant), ce qui ne peut que vous convaincre encore plus. L'argent, ça vous réveille, tout de suite. A savoir tout de même que la collection automne-hiver sera plus étoffée que ce premier jet, qu'un e-shop débarquera aussi à la rentrée et que même nos moitiés pourront afficher leurs moods sur leurs torses bombés. Je crois que je vous ai tout dit. Je vous laisse, je vais réfléchir à un prochain post pour mon blode*. 

Liste des points de vente (dont web !)

* Blode = blog de mode

PS : Réassort sur le vide-dressing, à base de canonneries Sandro, Sessun, Bel Air, etc ... FDP groupés, et un cadeau pour deux pièces achetées ! 

28 mars 2012

"Say my name" (Destiny's Child)

Où je ne suis pas sans nom

Quand on vous rend hommage, la moindre des choses, c'est d'y faire honneur. Et honneur est d'autant plus facile à faire quand il s'agit de mettre en valeur un sac qui porte votre nom. Oui, vous avez bien lu. Quand un des créateurs de sac français parmi les plus pointus et talentueux donne votre deuxième prénom à l'état civil (vous voulez la photocop' de ma carte d'identité ou ça va aller?) à l'une de ses créations, d'abord, vous rougissez. Vous êtes humbles, vous avez parfois l'air de l'oublier. Ensuite, vous vous dites qu'il serait bon de faire un peu de publicité à votre double, et vous en parlez ici. Surtout que Matières à Réflexion (LE créateur aux superlatifs ci-dessus) a sorti un mini-Galliane. Et tout ce qui est petit est mignon, alors Mini-Galliane a rejoint dare-dare sa (ma) maison. Voilà, je vous laisse avec mon mini-moi.

DSCN0265.JPG

Sweat Sandro (merci Valentina, je le mets tout le temps !), jupe Ba&sh,
bottes Jonak, sac Matières à Réflexion

DSCN0263.JPG

Lire la suite