Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 juin 2017

"Little doll" (The Stooges)

Où je vis ma vie par procuration

Evidemment, d'aussi loin que je me souvienne, soit à peu près le milieu des années 80, j'ai toujours voulu avoir une fille un jour. Pour regarder La Petite Sirène avec elle sur un canapé moelleux en mangeant de la barbe à papa, pour lui faire des coiffures que même mes Barbie n'auraient pas voulu porter, pour tout ce qui est si bon d'être fille. Pas pour qu'elle gagne deux fois moins qu'un homme à poste égal, en gros, à l'époque j'étais loin de me douter que la société mettrait si longtemps à évoluer. Au final, je ne fais aucun tirlibibi capillaire à ma fille (frisée comme l'enfant naturelle de Julien Clerc), et je suis parfois obligée de me farcir les pompiers de la Paw Patrol. Mais je peux jouer à la maison de poupée. Oui, à la maison de poupée, avec une vraie cuisine et même un mini-aspirateur rose, une armoire avec des cintres et un rouleau de papier toilette pendu où il se doit. Merci l'univers ravissant (mais encombrant) des Sylvanians, désormais entreposé dans la plus jolie maison de poupée que j'ai jamais vu, signée Petite Amélie

amelie1.jpg

amelie2.jpg

Derrière cette marque de meubles, créée à Lyon, se cache une volonté de proposer des meubles et des jouets durables, fabriqués en Europe, au design intemporel : des lits enfants, des poussettes en bois ou encore de jolis parcs. Et donc, des maisons de poupées sobres, en bois naturel et blanc, idéales pour concilier les envies immobilières de votre chère tête blonde (il y a un ascenseur intérieur, veillez bien à lui expliquer que cela reste très rare) et vos exigences décoratives de sobriété. 

amelie4.jpg

amelie3.jpg

Bien évidemment, quand je regarde ces photos, je vois plus loin que cette maman sylvanian sûre de son bonheur ménager dans son lodge avec ascenseur. Je me dis que je suis si heureuse, dans ma maison, de pouvoir jouer avec cette poupée grandeur nature. Même si elle préfère regarder Cars en jouant avec sa boîte à outils. Surtout si elle préfère regarder Cars en jouant avec sa boîte à outils. 

18 avril 2017

"Too much love" (Demi Lovato)

Où je suis Red dingue 

En matière de design, je suis aussi d'une grande fidélité. Quand j'aime une fois, j'aime pour toujours (et toute ressemblance avec des paroles de Francis Cabrel ne serait pas fortuite). Passée quelquefois par le magnifique showroom Red Edition, il fallait bien que j'en ramène un nouveau coup de coeur (après leur bulle de Nua que Papa Noël m'a gentiment apporté) : leur "stool", tabouret d'appoint qui fournira un repose-pieds de choix à mes soirées hautement télévisées.  

stoolOUV.jpg

stool1.jpg

stool2.jpg

P4163512.JPG

Une pièce aussi confortable que belle, que j'ai choisie d'un bleu indien en toile lin pour se marier avec les teintes douces de notre salon. La touche chic qui me parle beaucoup : l'alliage du bois et du laiton, car le gold est une atmosphère de plus en plus présente chez nous. J'ai également déjà repéré mes prochains craquages chez eux : 

turn022.jpg

Lampe Petite Machine (Amour inconditionnel)

02_bureau_blanc.jpg

Le bureau

01_miroir.jpg

Le miroir Ellipse

Hâte de découvrir ce que cette maison d'édition de design nous réserve pour les prochains mois. D'ailleurs, si vous passez par le Marais, n'hésitez pas à pousser leur porte, vous y serez bel et bien reçus. 

Showroom Red Edition, 38 rue des Blancs-Manteaux, 75004 Paris 

08 février 2017

"Blue Moon" (Frank Sinatra)

Où je vous propose une mise au vert 

En attendant les premières rosées du printemps, je me cherchais, depuis quelques semaines, un joli jardin d'hiver. Une petite touche arborée, de belles plantes & des bonnes feuilles pour apporter de bonnes ondes dans nos univers saturés d'ondes négatives (pour ne pas dire nocives). J'avais bien vu des serres sur pieds, un peu hors de prix et souvent surdimensionnées, alors jusqu'à présent, je faisais ... Chou blanc. Un petit détour aux Batignolles, un jour gris de pluie, et la solution m'a sauté aux yeux dans une vitrine déco. Un compromis à la fois design et pratique, avec cette touche de couleur bleu passé qui se marierait à la perfection avec mon entrée. Ironie de l'histoire, j'ai levé les yeux au ciel, toujours aussi gris, et j'ai souri : le nom de la boutique, Blou, s'affichait en lettres colorées comme un joli clin d'oeil. 

blououv.jpg

blou2.jpg

blou3.jpg

blou4.jpg

Plant Box Ferm Living (couleur dusty blue)

blou,boutique design batignolles,hay,muuto,ferm living

Voilà donc une chouette façon de se concocter un coin de verdure d'appartement sans en passer par la case grand pot en plastique made in Leroy Merlin. A tester, aussi dans une entrée, pour remplacer le banc sur lequel vos ados grincheux ne s'assoient plus. Autre possibilité : mixer plantes et porte revues. Bref, une plant box, trois idées, 100 possibilités. 

blou,boutique design batignolles,hay,muuto,ferm living

montageplant.jpg

(Photos Pinterest)

Tant que j'y suis, je tenais à vous faire partager cette bien jolie adresse qu'est Blou, je devrais dire ces biens jolies adresses car la boutique, lancée en 2010 par deux passionnés de design et d'art contemporain, se démultiplie en trois enseignes dans le même périmètre. 

bloub3.jpg

bloub1.jpg

bloub2.jpg

bloub4.jpg

Trois espaces épurés qui proposent une sélection (Tolix, Hay, Muuto, String, Normann Copenhagen, Donna Wilson ... ) bien pensée et renouvelée au fil des semaines. Il y en a pour tous les goûts, toutes les bourses, et tous les curieux, car il y a toujours une bonne idée d'agencement à piquer ça et là. En parlant d'agencement, les fondateurs de la boutique ont accepté, en cette Saint-Valentin qui se profile, de faire une heureuse parmi vous ... Rendez-vous sur Instagram pour un concours complètement Blou, complètement fou. 

Blou#1: 77 rue Legendre, 75017 Paris - Blou#2: 75 rue Legendre, 75017 Paris - Blou#3: 20 rue des Dames, 75017 Paris