Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 octobre 2014

"It's only mystery" (Eric Serra)

 Où je vous présente mes cous(s)ins du Nord 

Comme l'impression, ce matin, de détenir un peu le secret le mieux gardé de France (le nom du père de l'enfant de Rachida Dati ?). Non parce que trois mails, dans ma boîte overoutlookée, qui me demandent d'où vient mon nouveau petit coussin gris, je me suis dit que j'avais là un sacré sujet de discussion. (Ah, on me dit à ma droite que le père de l'enfant de Rachida Dati est connu). Il faut dire que ce coussin n'est pas bêtement tout droit arrivé sur mon canapé depuis son entrepôt standardisé. Il vient de loin, dans tous les sens du terme. De loin parce que je l'ai traqué sur mes comptes Instagram sué-danois préférés, partant à la quête de l'information dans mon anglais le plus courant (si, si, je maîtrise mieux l'anglais que la généalogie privée des anciens ministres de la République française). Et j'ai donc découvert le petit monde du ...

knudemontage.jpg

Le Knudepude donc, soit un coussin noeud je dirais, traduit "knotty tot" en anglais. Et j'ai découvert que d'une, en boutique, ça valait la peau des fesses de l'orignal du coin (cf sur la boutique Umemi). De deux, qu'il existe des Instagramettes très douées qui en commercialisent pour la moitié du derrière de l'orignal. Il faut juste un peu de patience parce que les commandes pleuvent et dans le grand Nord, c'est bien connu, les journées durent six heures. 

knudeouv.jpg

knudeouv2.jpg

knude1.jpg

ok_design_Chango_knudepude_image_acapulco_stol(1).jpg

Du coup, j'ai pris le combo du moment chez moi, du gris et du rose layette, chez la bien nommée @kirsten_agnethe sur instagram. Il y a aussi @marialindgaardmogensen qui en réalise de très jolis. Un petit mail, un peu de patience et vous aussi vous "knunepuderez" en toute sérénité. Ca y est, le plus grand secret de ces dix dernières années est révélé. Bon, tant qu'on y est, vous avez une recette de grand-père pour faire pousser les cheveux des bébés ? Vu que je vous ai sauvées du coussin, vous pouvez bien me filer un coup de main ? 

05 septembre 2014

"Alone in my home" (Jack White) *concours*

Où on va gentiment s'afficher 

C'est ma pièce autant que la sienne, vu tout l'amour que j'ai mis dedans. Plus d'amour que de meubles, c'est dire, puisque j'en ai mis du temps, à la décorer, et "le temps, c'est de l'amour". (C'est pas moi, c'est Pascal Obispo qui le dit, et je veux bien le croire, même si "c'est pas marqué dans les livres"). Alors dès que j'ai l'occasion de la rendre plus jolie, la chambre de ma Romy, je fonce tête baissée et marteau levé. Comme la gigoteuse sait se faire entendre quand arrive l'heure d'aller au lit, j'ai trouvé que cette jolie affiche signée Oh my home était parfaite pour la rappeler à ses devoirs de petite fille modèle. Non, non, ma fille ne parle pas anglais, évidemment. Elle ne parle même pas encore français, si vous voulez tout savoir, alors de là à maîtriser le verbe de Shakespeare ... Vous êtes vraiment mauvaises langues. 

concoursouv.jpg

concours2.jpg

Oh my home est née de l'association de deux copines, l'une graphiste, l'autre décoratrice, qui ont eu envie de donner un peu de pop pour pas cher à nos intérieurs chéris. La bonne idée que celle de ces deux amies, qui en plus proposent une gamme très jolie. 

121209-e6b906fb432348b885660e5fe20a0987.jpeg

121209-54dd3758678749be9c0e5fdfd7cb2a9b.jpeg

121209-a994e9e66d65457daa84475dc7067379.jpeg

Et comme ces deux amies sont bien sympas, elles ont accepté ma proposition de vous gâter en organisant un petit concours. Deux gagnantes, une sur le blog, une sur Instagram, choisiront l'affiche de leur choix sur la boutique. Ici, le principe est très simple : mettez-moi en commentaire le lien de l'affiche que vous choisirez si vous gagnez. Bien évidemment, vous pouvez aussi aller jouer sur Instagram, c'est autorisé. J'espère que ce petit concours saura vous faire oublier mon rythme très espacé ces derniers jours. Des affiches en cadeaux, voilà ce que j'ai trouvé par peur que vous ne puissiez plus m'encadrer. 

PS : Ma soeur a mis du Isabel Marant, Vanessa Bruno et Zadig & Voltaire sur le vide-dressing ! 

10 juin 2014

"Vintage clothes" (Paul MC Cartney)

 Où j'aime bien faire partie des meubles

Quand les créateurs de jouets pour enfant auront fait les Beaux-Arts, les Arts Appliqués, et auront appris à lire en parcourant Ideat / Elle Déco, on n'aura plus ce genre de problème. Mais oui, le problème qui se pose à tous les jeunes parents, un jour, quand Bébé quitte son tapis d'éveil / son parc / SA PRISON BIEN DELIMITEE et part vivre sa vie partout, ses jouets plastique orange fluo à la main, qu'il sème négligemment dans votre appart' si chèrement décoré. En datation au carbone 14, on appelle ça "l'âge de la mort de ta déco", et cette ère totalement préhistorique dure à peu près une douzaine d'années (Après, c'est "l'âge de la mort de ton portefeuille", car ton petit vélociraptor veut les derniers gadgets numériques qui coûtent la corne du mammouth). Chez nous, le parc a fermé ses portes, le tapis d'éveil est allé se faire toiletter, et il faut camoufler autant que possible les superbes anneaux Fisher Price. D'où ma quête il y a quelques semaines d'un coffre à jouets adapté aux appartements de région parisienne (aux cages à rats, en somme), quête à laquelle ma mère a glorieusement mis fin en tapant "coffre à jouet vintage pieds compas" sur Google. 

charlot3bis.jpg

romy.jpg

charklotouv.jpg

Lire la suite