Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 décembre 2010

"Sweet dreams" (Eurythmics)

Où on va y aller tout doux, tout doux, tout doucement

En ces heures hivernales, cotonneuses, douces par les températures, j'ai envie de moelleux. De moelleux au chocolat, mais ça, ce n'est guère nouveau, c'est valable tout l'année, vous m'en vendrez même l'été par 30°, du moelleux au chocolat. Non, du moelleux cocoon-cotoon, confortable et reposant, pas du pull qui gratte et du sous-pull qui sous-gratte. Quelques grammes de finesse dans ce monde de brut, je veux du sweat. Et malgré tous ces défauts, malgré ses répétitions chaque saison, malgré le fait qu'elle n'ai pas encore ouvert de boutique à Boulogne-Billancourt (mais à Los Angeles, ça, pas de problème), Vanessa Bruno reste ma reine en la matière. Vous avez vu sa collection hiver ? Elle a chouchouté ses sweeties dans sa ligne Athé, et je lui en donnerai le bon dieu sans confession.

FIN2.JPG

FIN1.JPG

sweats.JPG

Photos piquées à Urban Outfitters et Place des Tendances

Lire la suite

02:06 Publié dans Mustave | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : vanessa bruno

10 novembre 2010

"Even better than the real thing" (U2)

Où la SPMA, c'est mieux qu'I.M, CQFD

Elles débarquent tout doucement sur Ebay, sur la pointe des pieds. Le signe de la fin de leur règne, deux mois après leur couronnement au sommet de la branchitude absolue. Les sneakers Isabel Marant, tu les aimes ou tu les quittes ? Ni aimées, ni quittées dans mon cas, je les ai juste regardées, sur la chaussée, fouler le bitume d'un pas ... empesé et compensé. Deux mois, c'est aussi le temps que j'aurais mis aussi à trouver mes baskets de l'hiver, mes sneakers du désert, comme je les appelle.

3661424957.jpg

24102010634.jpg

Veja, collection automne-hiver 2010

Lire la suite

06 octobre 2010

"She" (Charles Aznavour)

Où je ne me prendrai plus jamais une veste

Vous allez me faire remarquer qu'en anglais, un objet se désigne par l'impersonnel "it". Permettez que je renvoie, fuck l'orthographe, la "gran'mère" anglaise à la confection de ses puddings. Pour moi, cette veste, ce sera "She". "She", car la perfection personnifiée.  Et une personne, c'est "She", chababadada, il était une fois cette veste et moi. Je suis la première à renâcler à lire les déclarations d'amour vestimentaires qui fleurissent bon sur les blogs mode. Inspiration, quand on te retient ... Mais là, je n'ai pas le choix. C'est LA veste, celle que vous ne verrez jamais, au grand jamais, sur mon vide-dressing. Celle que je suis sûre de garder plus longtemps que mon appart actuel (ah ah, la serial déménageuse a une nouvelle échéance), plus longtemps que l'ordi sur lequel je tape, plus longtemps que mon humour et ma taille de sylphide. Isabel Marant, tes vestes, je les aime et je les aime.

03102010539.jpg

Veste Etoile Isabel Marant (automne-hiver 2010), sac Vanessa Bruno

Lire la suite

02:56 Publié dans Mustave | Lien permanent | Commentaires (20) | Tags : isabel marant