Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 juillet 2014

"Dont' panic" (Coldplay)

 Où vous n'êtes pas prises dans une faille météo-temporelle

Mais nan, revenez. C'est bien là que vous vouliez venir, il n'y a pas erreur sur la marchandise, y'a de la blogueuse mode en tenue et au garde à vous. Il y simplement un léger décalage météo-temporel entre son post du jour et la quasi-totalité de la France, repassée comme par désenchantement en mode "l'automne youpi bientôt Noël". Du gris, de la pluie, du frais au saut du lit, rien de franchement bien excitant. Mais comme vous ne le savez peut-être pas, la godiche qui pose, elle a un vrai métier sinon, avec des gens qui badgent en arrivant et se retrouvent plateaux rouges au bras tous les midis à la cantine. Donc elle ne peut guère s'amuser à jouer les Linda, Claudia, Eva avant d'aller prendre son tram (à la bourre), elle ANTICIPE. Elle prévoit trois bons jours à l'avance que ce serait bien, un petit photocall pour immortaliser quelques nouveautés et pas mal de vieilleries. Donc si vous le voulez bien, en ce 9 juillet qui a oublié qu'il avait été, remettez-vous en mode joie de juin. 

poisshortencore.jpg

poislegende.jpg

 

shortpoisouv.jpg

shortpois1.jpg

Et encore plus incongru que mes jambes very nude en ce temps very prude, le fait que je porte du Mango en bas et en haut. Très inhabituel chez moi, Zara-fidèle devant l'éternel, mais il se trouve que la collection été du rival espagnol était à mon sens très réussie. Alors un débardeur tout simple mais en crêpe, un short bien coupé mais à pois, des cheveux propres mais qui n'ont ni queue ni tête, et voilà un look sans prétention et totalement anachronique. Promis, la prochaine, je vous sers de la parka et des boots pour vous convaincre davantage. Car comme le dit le proverbe, "pluie en juillet, blogueuse mode sur le pavé". 

01 juillet 2014

"Fidèle" (Charles Trenet)

Où souvent, femme ne varie pas

Prise dans le grand tourbillon de la vie, j'appuie sur pause, et je prends la pose. Le boulot, les amis, et surtout cette petite gigoteuse qui grandit, grandit, sourit, sourit. Tout cela va si vite, l'important, c'est le changement, et le changement, c'est perpétuellement maintenant. Dans ma penderie aussi, vous vous en êtes rendu compte au fil des mois : je ventile, ça défile, tout ce qui ne figure plus sur mon podium passe par l'élimination. Heureusement, épargnés par ce va-et-vient constant, quelques survivants. Des pièces de marques avec qui je me suis trouvée, depuis longtemps et pour de bon. Cette tenue, elle m'a inspiré ça : la fidélité. Sur le dos, du Ba&sh, encore et toujours, MA marque de vêtements chouchou depuis plusieurs années. Même leur fichue habitude de pondre des robes aussi courtes que les nuits d'une jeune maman ne m'en a pas détourné. Sur l'épaule, du Jérôme Dreyfuss, évidemment. Un modèle qui date de mes années folles, et qui garde une allure joliment rock'n'roll. 

rayeouv.jpg

raye3.jpg

rayelegende.jpg

Lire la suite

18 juin 2014

"Poom Poom short" (Nuttea)

Où je pars en rando chic

Un short, un grand panier, il ne manque plus que le bâton de berger et me voilà membre du club des grands randonneurs des Hauts de Seine. Riez, riez, j'assume, j'assume. Le short, mes chères, ou la seule solution pour assumer une longueur indécente sur le bitume francilien. Un coup de vent, un regard lubrique, et la mère de famille respectable que je suis prendrait des (courants d') airs de fille de rue. Avec une clôture interjambiale (ne cherchez pas dans le dictionnaire, le petit Robert est en voie d'approbation), plus aucun souci de pudeur mal placée. Ne cherchez plus : pour faire court, il faut faire short

melouv.jpg

melprofil.jpg

shortlegende.jpg

mel3.jpg

Ok, le bémol : je n'irais pas courir le GR 20 en K. Jacques, pensez-vous. Hé bien détrompez-vous, tant la semelle de la bête et les lanières sont robustes. Solides, très solides, les spartiates, conformes à la renommée de guerriers du Péloponnèse (donc, leur prix est à mon sens justifié, d'autant plus que plusieurs sources proches du dossier m'ont confirmé leur durabilité). 

A8256_NA6763.jpg

En short et en sandales plates, au secours le glamour, la grande fille modèle. Notez, tout de même, que je n'ai pas cédé à l'appel de la Birk. Depuis 2007, je reste fidèle à moi-même, et résiste à l'invasion des Allemandes sur nos pieds French manucurés. 

PS : Le commentaire n°9 soit Delph33 remporte l'attrape-rêves Grace & Rose de son choix ! Ton adresse postale par mail, heureuse gagnante !