Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17 décembre 2013

"Long black scarf" (Belle and Sebastian)

Où je passe un col première catégorie

A 31 ans et du haut d'1m81, on grandit encore. On a beau avoir un calendrier de l'Avent comme sa fille et se demander si on télécharge la version Bambi ou Fée Clochette de l'album We love Disney, on sait aussi enlever les stabilisateurs quand il faut. Genre arrêter de nouer son écharpe comme les candidats au premier piou / ourson / flocon et réaliser quelque chose de plus mature. Oui mesdames : je ne sais peut-être pas tricoter, mais je sais maintenant mettre la main au collet. 

Woo_plaited_light_grey__85672.1373976124.700.490.jpg

Inspiration : le superbe snood Kumeko

ouvcou.jpg

cou2.jpg

coulegende.jpg

cousuite.jpg

Rien de bien révolutionnaire dans ce look où vous connaissez déjà tout par coeur. Je reporte et donc je rabâche, je mélange et je mixe. En cela aussi, oui, je grandis. 

PS : Et un joli petit concours pour finir la semaine ? 

09 décembre 2013

"Cherry lips" (Garbage)

Où je me prends un feu rouge

Aussi évident que sa fille est la plus belle du monde, aussi criant que les Verts sont la meilleure équipe de football de tous les temps et du système solaire, aussi frappant que je suis une dépensière éhontée qui refait toute la déco de l'appart' dans son dos, l'HDMV a livré il y a peu une nouvelle vérité nue et implacable : le rouge à lèvres, ça fait "pupute". Merci, au revoir, n'oubliez pas de claquer la porte en partant. Dossier classé. Allez vous démener avec ça, vu la portée argumentative de la sentence. J'ai bien levé le doigt et marmonné un "mais", il s'est détourné pour enfourner définitivement son Kiri. Après l'imprimé léopard, après les Susanna western, me voilà avec une nouvelle fatwa cosmétique sur la peau le dos. C'est bien simple : quand je sors le tube, aussitôt monsieur voit rouge. 

rougeok.jpg

gros.jpg

ouvrouge.jpg

Lire la suite

25 novembre 2013

"I want you back" (The Jackson's Five)

Où je vous prends pour des bécasses (c'est la saison)

Le nez encore rougi par le froid, les mains glacées sur votre mug brûlant, les jambes engourdies par la marche post-métro et pré-bureau, vous vous frottez les yeux devant votre écran. Vous regardez votre écharpe, vous re-regardez l'écran. Vous regardez le ciel cotonneux et acier par la fenêtre, et vous re-regardez votre écran. Vous vous dites forcément qu'elle vous prend pour des bécasses, la Galliane, avec son col nu, son petit cuir de rien du tout (euh, là, excusez, mais je viens à peine de finir de le payer celui-là, alors un peu de respect), et sa jupe ras l'indécence. Pour des galinettes cendrées, même tant qu'on y est dans la métaphore chasseresse. Halte-là, pas la peine de me sortir tous les noms d'oiseaux de votre wikipedia : ce look, je l'ai shooté il y a presque trois semaines. Je l'avais mis au cellier, comme on range sagement ses boîtes de conserves de haricots verts et de maïs, en attendant des jours moins rieurs. Je l'ai oublié au cellier, même. Alors pardonnez-moi, mais je l'ose, et tant pis s'il dépasse la date de péremption. 

ouv.jpg

DSCN5925.JPG

Lire la suite