Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20 août 2013

"School" (Nirvana)

Où je reprends le sentier de l'écritoire

Des ballerines d'étudiante, une blouse de communiante. Tout ce qu'il y a de plus scolaire, à quelques jours de ma rentrée professionnelle. Après 7 mois et demis de vie en mère, je vais donc revenir sur terre. A la fois nostalgique et contente, gardant en mon for intérieur toutes ces minutes de bonheur passées au plus près de ma gigoteuse. Gardant aussi en tête toutes les belles heures à venir. Et dans ces heures, quelques minutes, aussi, pour ici. Notamment pour dire tout mon amour des jolies choses que nous propose Isabel Marant cet hiver. 

indienneouv.jpg

indienne2.jpg

indiennelegende.jpg

Lire la suite

22 juillet 2013

"Le retour de Gérard Lambert" (Renaud)

Où on prend les mêmes 

Je pourrais vous citer du Nietzsche et sa théorie de "l'éternel retour" pour amorcer ce billet. Par 33° à l'ombre et en ces temps vacanciers, je doute que vous preniez la référence avec philosophie. Alors, je me contenterai de faire remarquer que j'ai quasiment posté ce même look il y a un an jour pour jour. La blouse était plus légère, les Repetto arboraient un ton tout aussi fluo, et la mèche mangeait à part égale mon front. Rien de nouveau sous le soleil. On prend la même, et c'est comme si tout recommençait. Sauf qu'il y a désormais, hors cadre, une poussette avec une petite poupée qui attend sagement que sa mère ait fini de jouer à la Barbie.

retour.jpg

retourlegende.jpg

retourfin.jpg

Comme pour la tenue et la coiffure du jour, je vais faire court. La chaleur met mon esprit au ralenti, et sûrement aussi vos appétits. 

PS : réassort vide-dressing (Isabel Marant, Sezane, Zara, etc...) et tous petits prix sur l'ebay de ma soeur (Swildens, Isabel Marant, Sessun, Masscob ...)

16 juillet 2013

"Stars" (The Cranberries)

Où ça sent le chlore et la merguez grillée

On était en juillet, on était en 2013 et pourtant, et enfin, il faisait beau et chaud. Un doux parfum de congés payés et de sable humide flottait sur la blogosphère abandonnée, mais je me décidais à continuer à poster. Malgré le soleil, malgré la solitude, je résistais pour cette poignée d'irréductibles Gauloises encore coincées dans la moiteur du RER et les effluves d'essence. Pour ma part, un petit tour au Sud cette semaine avant le grand départ, le premier avec bébé à bord. Cela n'empêche pas le relâchement capillaire (le sèche-cheveux et le fer à lisser sont partis en vacances en amoureux) et vestimentaire : le tuesday wear se vit en mode shorty. Un laisser-aller quasi total, à un (plusieurs) poil(s) près. On est en juillet, on est en 2013. Pas en pleine Préhistoire.

sables1.jpg

sables2.jpg

sables3.jpg

sables4.jpg

Notez aussi le relâchement avec ce mix d'imprimés chéri : les étoiles cohabitent avec les pois pour mon plus grand bonheur. Ne manque plus des triangles en haut pour que la fête soit complète et qu'on me dénonce à la police du style. M'enfin, la quadrature du cercle, toujours, m'a laissée d'équerre. Encore plus quand la météo tourne si agréablement en rond.