Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06 juin 2012

"I feel good" (James Brown)

Où je suis politiquement très correcte

Comme une grande vague rose qui déferle sur ce blog. Du pamplemousse, du fuschia, du fluo, saumon, du melon et même de la pastèque, couleur affichée par mes nouvelles Repetto (la 8e paire, on peut parler de Repettite aïgue.) J'en raconte, des salades, mais ce n'est pas le fruit de mon imagination. En grande adepte du mooding, je ne peux que vous le confirmer : je me vêts comme je vais. Et depuis quelque temps déjà, je vois la vie en rose bonbon. J'aimerais beaucoup la voir en rose layette, mais il faut encore patienter. On n'est pas à une nuance près, allez.

DSCN0820.JPG

DSCN0815.JPG

Gilet Sandro (coll. actuelle, disponible sur Place des Tendances), tee-shirt Sud Express,
jean Comptoir des Cotonniers (old), sac Jérôme Dreyfuss (modèle Larry)

DSCN0808.JPG

DSCN0816.JPG

DSCN0819.JPG

Ballerines Repetto été 2012 ("pastèque"), via Ann Tuil (merci !)
-10% sur toute l'e-boutique avec le code "GALLIANE"

Quand on n'ose pas franchement le pantalon bariolé fluo ou les bracelets brésiliens garnis de strass, comme moi quoi, on met de la couleur où on peu. On garde le même jean qui a fait les beaux jours de notre hiver pour les beaux jours de notre été, accessoirisé par quelques touches ensoleillées. Un peu de lurex et du cuir sur le gilet, du fluoré à mes pieds et du think pink plein les idées. Ben oui, on dit que les filles naissent dans les roses ... Et moi, les filles, je trouve ça chou.

PS : J'ai adoré vos histoires de cheveu (qui se finissent presque toujours bien ;-) - La gagnante, après tirage au sort de l'HDMV, est le commentaire n°29 soit Sib'. Ton adresse postale dans ma boîte mail, stp ! Et pour les autres, un autre concours prévu la semaine prochaine. 

23 mai 2012

"Funky stuff" (Kool and the Gang)

Où avant d'être Posh, je suis "sporty"

Après le nom des gens, le nom des choses. Parce que parfois, on pense avoir l'air de rien, mais en fait, on a tout bon. Comme moi ces derniers matins, enfiler un perfecto (nous y revoilà), un jean et des baskets - chouette, c'est sympa tu verras - et en fait, coller à une tendance qu'on ne soupçonnait même pas. En lisant quelques bons blogs un soir, j'ai appris que mon no-look no time du matin s'appelait en réalité du "casual sporty". Je me suis d'un coup sentie bien savante, et bien fashion, et bien incitée à ne pas en faire plus parce que "c'est tendance". Si ça se trouve, ai-je sorti à l'HDMV médusé, ouvrir un sachet surgelé Picard et l'assortir à une salade verte, c'est aussi "tendance". Et ne plus se raser les poils des jambes aussi. Autant sur le premier point, il pouvait sacrifier à la hype du congélo, autant sur le second, il n'a pas semblé un poil d'accord. 

DSCN0610.JPG

Perfecto Maje Austral (coll. actuelle), top Isabel Marant, jean Comptoir, baskets Veja

DSCN0611.JPG

Collier Chic Alors, disponible chez Twicy Store à -20% avec le code "GALLIANE"

Lire la suite

16 mai 2012

"Baby, it's cold outside" (Zooey Deschanel & Leon Redbone)

Où il n'y a que la maille qui m'aille

On y a cru, et on est tombées de haut, comme notre gentil thermomètre. Au moment même où j'écris ces lignes du bout de mes doigts résignés, mon Celsius affiche éhontément 12,5°. Un 16 mai. La provocation n'a plus de limite. Alors, je m'adapte. Comme nos ancêtres les sapiens, erectus et néanderthal à chaque glaciation, je vends chèrement ma peau. Pour ma part, voilà ma ruse : la maille d'été. Parce que la maille d'hiver, ce serait un peu renoncer. La maille d'été, elle est claire et légère, mais elle reste maille et mienne en ces heures de mai. La maille de mai, quoi, mi coton mi laine. 

mailleete.jpg

Disponibles ici

004.JPG

Pull Bella Jones (coll. actuelle), sac Zara (coll. actuelle),
ballerines Anniel, trench Comptoir des Cotonniers

012.JPG

010.JPG

Après la "parka de mi-saison", voici ma deuxième tentative pour essayer de printaniser un peu les heures actuelles, trop fraîches pour nos envies de fashion show. En mai, on devrait faire ce qui nous plait, et non pas constamment ce dont on se plaint. Pas de doute, pour l'instant, entre le joli mois et moi, c'est la guerre froide.

PS : Le concours Krapoutchic est ouvert jusqu'à jeudi soir minuit !