Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 juillet 2015

"Fresh" (Kool & the gang)

Où on est franchement heureux de se prendre une veste 

Parmi les plaisirs simples de ce mois de juillet, après les saveurs des premiers melons et la chaleur des premiers rayons, il y a eu revêtir cette petite veste. Un plaisir, c'est un fait, après avoir erré en débardeur collant et en short dégoulinant. Après avoir refusé la moindre intrusion de mode sur mon corps encaniculé, j'étais ravie de retrouver le besoin de sortir une petite veste le matin. Parce que le trop (chaud) est l'ennemi du bien, parce qu'il m'avait un peu ôté l'envie d'avoir envie, j'ai accueilli à bras couverts la baisse du mercure. Avec les yeux de Vénus, on dira même. 

bleach3.jpg

bleach2.jpg

bleachlegende.jpg

bleach1.jpg

bleachgros.jpg

Cet été aura aussi été l'occasion de me découvrir une petite addiction pour le jean clair, que je trouve incroyablement élégant et rafraîchissant. J'ai commencé par les petites salopettes de ma fille, avant de me lancer avec cette chemise très bien coupée, en attendant la robe ou le combishort. A 33 ans, je crois qu'il était enfin temps que je tire mes choses au clair

01:40 Publié dans My Clothes | Lien permanent | Commentaires (2)

23 juin 2015

"Sans chemise, sans pantalon" (Rika Zaraï)

Où je me mets en mode gauloise

Une grande gauloise, pour commencer la semaine. Loin d'avoir mal à ma France, j'ai dégainé mes plus belles braies pour aller au boulot. Certes, pas franchement de potion magique dans ma tenue du jour, mais un pantacourt bien pratique en ces heures "bâtardes". Celles où on aimerait allègrement sortir ses jambes, mais où la repousse pileuse assortie à la teinte cireuse desdites vous incite à la prudence vestimentaire. Comme c'est quand même l'été, et qu'il n'est plus question de sortir en collants à partir du 21 juin (8e commandement sur la tablette de Cristina Cordula), il ne reste que ce stratagème pour se sentir un peu comme à Ibizum ... Tout en restant à Lutèce. 

raye1.jpg

rayeprofil.jpg

rayelegende.jpg

rayelong.jpg

rayegros.jpg

raye2.jpg

Le point beta-test de l'ensemble : les fameuses ballerines Jonak équivalentes à des pantoufles, le top Cos boyfit qui va bien, le trench Zara qui se froisse à tout va et le dernier arrivé de ma collection de bijoux Natalia Henrik... Et des rayures dans mon petit pantalon Caroll, censées masquer les makrout que je m'enfile depuis le début du Ramadan. Impossible en effet de résister au petit corner apparu juste à côté du boulot, parfaitement positionné sur le chemin qui mène à mon bus. Le piège idéal pour me transformer en Obélix, et dans mon couple perdre définitivement la concorde. 

09 juin 2015

"Tout le monde veut devenir un cat" (Les Aristochats)

Où la grande joue les petites reines

Après les jupes ras la religion, voici le modèle de communiante. Pas à une contradiction près, votre humble "serviteuse", d'autant plus qu'elle arbore également le bleu marine de rigueur au Couvent des oiseaux. On lui donnerait le bon dieu sans confession, à la blogueuse mode, partie faire un tour dans les jardins du roi Soleil, histoire de prendre le mieux possible les Lumières. Ne dites rien sur les plis que vous constatez sur la tenue, madame a eu une longue journée, vous risqueriez de la froisser. 

chaton1.jpg

chatonok.jpg

chaton2.jpg

Jupe et sac Caroll, tee-shirt Golri, ballerines Jonak 
(Tout collection actuelle)

chatonprofil.jpg

chatoncoupe.jpg

cat.jpg

Un peu de bleu finalement très royal, de l'or aux pieds, et ma petite dauphine en mode charlotte, la grande patate comme on peut le voir. On se revoit très vite avec une bonne petite adresse made in Versailles ? C'est qu'on y prend goût, à la vie de château. 

01:35 Publié dans My Clothes | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : golri paris, caroll