Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 janvier 2010

"Bunny" (Ultra Orange & Emmanuelle)

Où je continue dans le cuir, par manque de peau

Hou la vilaine, qui a posé un lapin à ses lectrices en début de semaine. Un sale coup, ce lapin, mais un joli lapin à mon cou, en ce jeudi matin. Le fameux sautoir de Sabrina Dehoff, cette exquise créatrice de bijoux allemande (personne n'est parfait), acquis depuis les soldes chez Eple & Melk. Vous avez bien compris, mesdemoiselles : pour excuser mon absence, je vous fais le coup du lapin.

011.JPG
015.JPG

Sautoir Sabrina Dehoff, jupe Et Vous, sweat et top Vanessa Bruno

016.JPG
Pour les non-Parisiennes, eyes wide shut ou bunny oui-oui, il y a quelques modèles de colliers en cuir soldés chez Creatures of Comfort (avec les soldes, et colissimo internatinal compris, vous en avez pour 89 euros le sautoir...). Pour les esthètes, pour les moi-comme, quelques images de sa nouvelle collection baptisée "Amusement" :
dehoffsmile.jpg
dehoffsmile2.jpg
Entre deux bracelets smiley, je sens déjà que je vous ai rendu le sourire. Vous voyez, ça valait vraiment la peine d'attendre, mes petits lapins.

02:16 Publié dans My Clothes | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : sabrina dehoff

02 décembre 2009

"Black & Brown" (Xzibit)

Où je ne broie pas du noir, ni ne casse des noisettes, contrairement aux apparences

Chose promise, chose dûe. Après la journée de la jupe, la semaine de la robe. Mieux qu'une promesse électorale de Nicolas Sarkozy, mieux que cette bague Dinh Van que vous attendez comme le petit Lucas guette le Père Noël, la deuxième petite robe noire de la semaine. Relevée il est vrai, cette fois-ci, de tons de bon ton taupe et noisette (châtaigne, allons-y gaiement, c'est de saison). Vous notez le gilet camel Werther's Original (ma Boulogne-Billancourt's touch).

017.JPG

Robe Isabel Marant (une autre), gilet Sandro, sac Malababa

018.JPG

L'occasion de vous présenter aussi ma dernière perle Malababa, la copie en plus grand du sac de la jolie Flore d'Eple & Melk (normal, elle mesure 1m60. Je mesure 1m80, j'ai un sac deux fois plus grand. CQFD) Un vieux modèle en cuir chair dont le gros bouton rétro me ravit, et qui me donne aussi l'envie d'évoquer les dernières créations de notre amie espagnole Ana :

pochette2malababa.jpg
pomalalabab.jpg
pochettemalababa.jpg

Oui, c'est beau, j'ai deux yeux comme vous. Oui, l'e-shop n'est toujours pas ouvert, j'ai deux yeux comme vous. (Pour pleurer). L'heure espagnole n'est pas un mythe, on en a la preuve. Rabattez-vous alors, ingrates, sur ce petit modèle poudré foutrement sympathique sur les vitrines parisiennes (à -20%, soit dit en passant) :

malababataupe.jpg

(Oui, les mitaines aussi sont top, mais impossible de trouver la marque). Beau sac, sac à croquer, mais je n'ai craqué. Je vous l'ai confié il y a peu : mon coeur point ne balance, Balenciaga a remporté la (dernière?) danse.

30 novembre 2009

"Dark Lines" (The Gossip)

Où ça va pas être flashy les coloris, par ici

C'est fou les coïncidences, dans la vie, des fois. Mes doigts, depuis quelques jours,  hésitaient à vous raconter ma passion assumée mais un peu assommante pour les petites robes noires. Stéréotypé, l'amour, lourd, enrobant ma penderie, quand fleurissent ci et là, sur les blogs comme sur papier glacé, des imprimés léopard, du coton enduit, de la sequinade à gogo. La petite robe noire, ma grande  faiblesse. Courte, forcément. Décolletée, ah c'est mieux, à froufrous j'en frissonne, à manches volantes je m'envole. Cinq, six, je ne compte plus, j'en redemande, sans même me demander pourquoi cette aliénation. Au même moment, dans ma vie, une libération, intime. Un poids, dont je me suis  séparé, avec inquiétude, mais finalement avec bonheur (Homme de ma vie, à la hauteur!) Alors, maintenant je lâche les chevaux, et je balance mes défauts : "Bonjour, je m'appelle Galliane et je suis accro à la petite robe noire". (Claps de l'assistance). Plus de fashion dérobade, j'assume mon automnale monotonie.

017.JPG
012.JPG
015.JPG
Robe automne-hiver Isabel Marant, top Vanessa Bruno, ceinture School Rag

A suivre donc, encore, cette semaine, de la robe noire à gogo. Mais je vous l'assure, le rouge aux joues et sans peur bleue : même dressée de noir, je vois plus que jamais la vie en rose.

00:13 Publié dans My Clothes | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : isabel marant