Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 décembre 2008

"Blue Christmas" (Elvis Presley)

Où je termine l'année en bottée

Le Père Noël est une femme, il a de longs cheveux châtains épais, il a les dents du bonheur, il a une garde-robe à faire pâlir le père Fouettard, il habite Marseille. Il est ma soeur. En un paquet cartonné de, disons, 35 cm sur 20 cm, il a réussi, un 25 décembre, à mettre fin à la (ma) crise. Les bottes Blondie Sessun. Bleu marine. Navy Blue, pour les j'me la pète, et les stars internationales qui posent leurs yeux deci, delà. Les Blondie, qui one day, or another, devaient être miennes, je n'en parlerai plus ici. Haut les mains, haut les coeurs, la prise de tête est finie, elles sont à mes pieds.

027.JPG
034.JPG

Une bonne chose de fête, me direz-vous, direz-vous à la Mère Noël, et à l'autre Soeur Noël d'ailleurs. Alleluia, en ces heures divines, l'enfant que je suis restée est comblée (et rentre dans du 40, un miracle n'arrive jamais seul, il arrive par paire. De bottes. Ah ah). Du coup, j'ai vu la vie en bleu, et au pied du sapin, alors que Guitar Hero vrombissait sous les riffs de Jesus & Mary Chain, je me suis tenue à carreau :

032.JPG
Tunique Avant-Première, gilet Les Prairies de Paris, ceinture School Rag

C'est pas tout ça, que je me demande, songeuse, mon colt à la ceinture, mes bottes empiétées, ma tête têtue, mon oeil brouillé. Mais maintenant, de quoi on va parler ?

Et vous ? Le cadeau de Noël fashion ultime que vous avez trouvé au pied du sapin cette année ?

00:02 Publié dans My Clothes | Lien permanent | Commentaires (28) | Tags : sessun, blondie

10 octobre 2008

"Something is not right with me" (Cold War Kids)

Où je reprends le blog à cloche-pieds

En un mois, il s'en est passé des choses, des jolies et des moins, et moi et moi et moi. Le monde a trouvé le moyen de se payer une crise financière, Nicolas et Carla de se payer une séance photo avec Annie Leibovitz, et moi une double paire de bottes. Entre trois cartons, trois semaines pour monter une étagère Ikea (véridique, mon ouvrier afghan recruté sur petite annonce peut en témoigner et sa perceuse aussi), trois hectolitres d'oranges pressées Monoprix, j'ai eu le temps de me rendre compte qu'il existait une perfection de bottes en cette rentrée.

Et cette découverte ne s'est pas faite sans larmes, car j'ai aussi enfin assumé, sous l'oeil d'une vendeuse, que les santiags n'étaient pas faites pour mon 41. Imaginez le choc, une métaphore vite, comme si comme si... Comme si on vous disait que vous étiez interdite de mascara à vie. Le classique, l'indémodable. La santiag', ce Graal que toutes les rockeuses mettent par dessus jogging pour le pain aller chercher. Cet état de grâce m'est définitivement prohibé, "sois sage ô ma douleur et tiens toi plus tranquille". En passant par Baudelaire avec mes sanglots, Lou Doillon, tu m'expliqueras comment tu fais, ou comment tu t'en fous de tes panards de five kilometers long. Prête-moi de ta nonchalance, Birkin'girl, five seconds, please. Alors, rue des Canettes, le coeur dans les talons, je pensais que plus rien (Isabel Marant exceptée, mais on ne parle pas de Dieu ici) ne me botterait. Jusqu'à trois vitrines plus loin. Coeur d'artichaussée, Galliane :

002.JPG
Modèle Egardy taupe, Mellow Yellow


Puis en y regardant de plus près, franchement, j'ai vu double :
004.JPG
Modèle Egardy, daim noir


Elles existent aussi en beige clair.
Je n'ai pas pu compter jusqu'à trois, et ma CB non plus.
Tout ça pour vous montrer qu'en un mois, la Bourse peut s'arrêter de tourner, les banques s'arrêter de prêter, mais votre Galliane, elle n'a pas changé.

Parce que ce blog n'a pas vocation à devenir un espace de vente, j'ai préféré ouvrir une annexe spécialement dédiée à mon vidage de dressing permanent : La solderie. Et comme c'est le thème du jour, deux paires de bottes en vente, dont une Isabel Marant en daim beige ... C'est ici !

00:02 Publié dans My Clothes | Lien permanent | Commentaires (19) | Tags : mellow yellow

03 septembre 2008

"Store bought bones" (The Raconteurs)

Edit : en rouge, les nouveaux prix et les pièces vendues ..

Où il n'y aura rien de spirituel dans ce qui va suivre, mais notez l'effort pictural tout de même

Il n'y a rien de bien passionnant à écrire sur un vide-dressing. On va donc aller à l'essentiel : cette petite braderie a lieu ici et maintenant parce que c'est la Fashion week carreaux, et qu'il y a deux pièces qui en ont. Même Kierkegaard n'aurait pas pu faire plus aisé s'il avait voulu. J'ai beau me gratter le chignon sept fois avec mon Bic en ce moment même, je ne vois rien d'autre à ajouter à part que :

- les prix sont frais de port en colissimo compris (sauf la chemise H&M, envoi lettre)

- envoyez vos paiement rapidement que je groupe les expéditions à la Poste

- ces vêtements sont soit neufs et étiquetés, soit en excellent état évidemment

014.JPG
Tunique Isabel Marant, taille 38/40, dégriffée en haut mais avec étiquette matière griffée au nom de la créatrice, manches trois quarts
65 euros VENDU

Gilet sans manches Gap, bon état mais quelques bouloches visibles sur la photo, 29 euros  VENDU

015.JPG
Chemise manches ballon H&M très "Bérangère Claire", T36 mais va à un 38, taille empire
12 euros VENDU

013.JPG

Sweat Athé de Vanessa Bruno gris, taille 2, manches légèrement ballon, col rond
45 euros VENDU

013.JPG
Spartiates noires à franges Swildens, 41, comme neuves, 45 euros

018.JPG
Robe Sandro neuve et étiquetée, colori marron ocre avec noeud au col, très babydoll, taille 2, 49 euros VENDU

027.JPG
Robe Isabel Marant, idéale aussi avec collants et gilets, taille 2, 90 euros VENDU

022.JPG
Tunique vieux rose Scarlett Roos, fines rayures dorées, taille 2, boutonnée au col et manches légèrement ballon, 35 euros VENDU

004.JPG
Long gilet Maje sans manches en laine grise, taille M (38/40/42), 45 euros, VENDU

Pour valider l'achat d'une pièce, un email à lesgrandesfillesmodeles@gmail.com. Demain, on revient avec un peu de spiritualité (vous aimez la bière, au fait?)