Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 janvier 2008

"Le plat pays" (Jacques Brel)

Ou comment il sera question de gommes fantaisie, d'étiquettes de vêtement et de chèques en blanc

Y'en a qui collectionnent les bouchons de champagne. Y'en a qui collectionnent les migraines. Y'en a qui roulent leurs bosses du Brésil en Ukraine, et y'en a même ... Même, qui comme moi, qui ont subi une dérive financièrement contestable.
11 ans : je collectionne les étiquettes de vêtement, youpie Benetton et Pimkie c'est trop de la balle, est ce que Mickaël viendra à la boum vendredi, tu m'écris un mot sur mon agenda Chipie?
14 ans : je m'assume budgétairement avec mes 100 francs d'argent de poche par mois, je collectionne les gommes fantaisie.
24 ans : je gagne à peu près ma vie mais je n'assume plus rien financièrement, et si je collectionnais les bottes Isabel Marant?

Au commencement était le daim. Gris beige, avec des gros collants, je faisais ma Pocahontas sur les sentiers poudreux de la capitale.

bottesdaimMarant

Puis vint le mélange cuir et toile. Eté, hiver, Ebay, pas cher.

marantsol

Enfin, le cuir. L'aboutissement, le "qu'on-s'achète-en-soldes-en-priant-pour-qu'il reste-la-pointure". Mais quand on aime, on ne compte pas, ou plutôt, on compte mal. Il restait un 40. Je vais mettre des collants sans pieds. Une collectionneuse est prête à tous les sacrifices.

bottescuirfauve

Forcément j'y suis pour rien, c'est la faute à la Nature, elle qui m'a faite longue comme un lampadaire. Elle qui m'a condamné à ce plat pays qui est le mien. Papa, maman, monsieur Truchon, docteur, c'est grave, dites?

Et vous, une collection à déplorer dans vos commodes et autres penderies ?

PS : une bonne fée m'a déniché le modèle en 41. Si jamais une lectrice qui fait du 40 souhaite acquérir celles-ci, neuves, à prix soldé (assez introuvables, ticket de caisse faisant foi), on sera deux... méga-heureuses?

31 décembre 2007

"Shiny Happy People" (REM)

Ou comment il faut choisir son camp, car c'est Marie-Françoise C. qui l'a dit (ou Michèle F., je sais plus)

Bling Bling, she shot him down, bling bling, he hit the ground. Quelqu'un m'a dit, que, Nancy Sinatra n'avait sûrement jamais écouté un disque de Carla Bruni, mais qu'elle avait un peu tout compris à sa belle histoire, chabadabada. Puisque dans l'air du temps, il va falloir faire sa Carla, je m'adapte. Sans vous livrer trois tomes et deux cheddars sur la théorie de l'évolution, on nous a dit, récemment, qu'il fallait choisir son camp entre les natures et les bling bling (édito de Elle de je sais plus quand, demandez aux blogueuses archivistes -et acheteuses - du magazine). Découvertes mais pas Nature, je vote Première dame bling bling. Je vote ça brille, je vote j'me voyais déjà, je vote lurex lamé fluo python argenté grosses chaînes grosses bagouzes (mais pas Yelle et sa robe Castelbajac). La preuve?

erotoblingblingbrontibayblingbling

Top Eros by Erotokritos, soldé sur www.lebazarparisien.com, papa Noël
Sac doré Paloma de Brontibay
Nouvelle frange Carla

boblingbling

Les modèles baptisés "Bling Bling" du créateur de bijoux Objet Trouvé , dispos chez French Touche

Dans le genre, "on fait du beau bling bling (et du romantique évanescent aussi, on est pas contrariantes"), vous aurez l'air moins bêtes quand au détour d'une page de votre hebdomenso favori, on vous parlera de Rodarte. Les soeurs Mulleavy, Coco Rocha ne jure que par elles, et elle a raison, car elle a le look, Coco.

rodarte1

rodarte2

Pendant les soldes privées de ma toujours best friend Vanessa Bruno, j'avais essayé une tunique poudre cuivre lamée du plus bel effet mais à 195 euros. A moins 30%, il aurait fallu que je vende ma gourmette pour me l'offrir. Quelle ne fut pas ma surprise quand je vis que les Engliches d'Urban Outfitters, pas très amis du lamé...

blingblingvanessa

... proposaient la Brunerie à 65 euros FRAIS DE PORT COMPRIS ...

Bruno plutôt que Bruni, mon camp j'ai définitivement choisi.

Et vous, lamé, gros colliers, sneakers aux pieds?

13 décembre 2007

"Ring ma Belle" ( Jean-Michel Apeuprès)

Ou comment on sent que les vacances arrivent bientôt et que la bague, c'est jamais de la blague

Quelques jours après notre première entrevue, un café Ruc entre Jules et Jim, on rapporte que Jeanne Moreau s'est mise à fredonner boulevard Henri Martin : "Elle avait des bagues, à chaque doigt, des tas de bracelets, autour des poignets, et puis elle chantait avec une voix, qui sitôt m'enjôla". Paraîtrait que c'est devenu une chanson culte, je peux pas vous dire, je n'écoute que du hip-hop estampillé Mickael Youn. Bref, la Jeanne, elle avait raison, même si son café c'était plutôt un grog bien enrhumé car je chante faux comme Avril Lavigne. Depuis que je suis toute petite, éternelle romancelle, je me passe la bague aux doigts ( à défaut de me la faire passer. La bague). Comme la dernière fois que j'ai causé verroterie, vous aviez vraiment aimé ma petite "sauterie" (surtout Bambi, ai-je cru comprendre), soyons folles, remettons-ça.

On the one hand, j'aime les grosses bagues, les grosses pierres, la mono-chevallière qui te mange toute la phalange.

Exemple?

baguesophie2

Bague Les Bijoux de Sophie, 35 euros en solde presse, et pas de vernis tulipe noire so trendy sur les ongles

On the other hand, j'aime les bagues toutes fines, délicates, romantiques

baguenereidesbaguen_r_ides2

Bagues Les Nereides, 10 euros l'unité en vente presse que même Violette y est allée, dingue

Parce que ce monde est parfaitement, calimérement injuste et que les ventes presse ne sont pas ouvertes à toutes les modeuses averties et autres moins :

bague_noeud_joyeliastone

Bague noeud Elia Stone disponible sur www.lebazarparisien.com

Et à toutes celles qui ruminent, gnangnan, "la tendance des noeuds est complètement dépassée depuis 6 mois", (je ne lis ni Vogue ni Elle, je le rappelle), je leur fais une fleur :

baguedior

Modèle Gwendoline de Dior, 3 000 euros, dans vos dents

Quand même. Quand même. A ce stade du post "verroterie - vente presse", personne ne se dit : "c'te greluche, elle va aux Bijoux de Sophie et elle ramène qu'une bague, c'te blague ?"Je crois qu'ici, y'a qu'Eamimi qui me comprend. Y'a qu'elle pour me mailer, un dimanche midi froid, venteux, pluvieux, pour me conter sautoirs toute enamourée. Cette photo, Eamiss, je te la cassedédie :

bijouxOK

Sautoir ours polaire qui traîne son flocon, Les Bijoux de Sophie, 55 euros

Pour celles qui se demandent, oui, l'ours polaire et Bambi vivent heureux et auront beaucoup d'enfants contre nature. A en oublier même, parfois, de sauter à mon cou.