Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 décembre 2007

"Ruby Tuesday" (The Rolling Stones)

Où je me rends compte que j'aurais jamais eu mon doctorat es gégène

Ciel, mon mardi ! (Théâtrale, Judith Magre dans Judith, 1947).  Ciel mon post du mardi, devrais-je vitupérer même, devant votre empressement à filer direct, plus bas, voir la photo. Vous ne me la ferez pas. Je sais pourquoi vous êtes là, mes circonvolutions matinales n'y changeront rien. Vous, vous voulez voir ce que j'ai acheté chez New Look. Terre à terre. Ashes to ashes, funk to funky. C'est superficiel. C'est petit. Je pourrais continuer comme ça longtemps mais vous m'auriez à l'usure en utilisant bêtement la molette défilatoire, à droite de votre écran pour mater la photo pis fini (sauf Jeune Demoiselle, elle c'est la polie du groupe, qui lève la main avant d'aller aux toilettes). On va à l'essentiel, fi de la littérature, on est sur un blog de mode après tout, chiotte (monothématique).

Normalement, ces lignes, vous ne les lirez jamais. Alors, pour la postérité, et pour les brebiches égarées, mon analyse de la parade sexuelle du lépidoptère.  En gros, oubliez tout ce qu'on vous a dit sur le sujet et si on ne vous a rien dit, tant mieux pour vous, vous évoluez dans un milieu sain et équilibré. Soit. Sortons des clichés qui pullulent dans Elle et autres Bien dans ma Vie : le lépidoptère mâle n'a rien d'un romantique. Il féconde des dizaines de lépidoptergirls à la volée, et ça, pendant les vacances, entre juillet et août. Le vrai connard du camping en somme, avec les tongs bleu azur et le "je te rappelle dès que je suis arrivé à Vaucresson". Le lépidoptère n'a jamais habité Vaucresson.

J'ai beau y faire, je suis nulle en torture. Alors New Look, si vous ne devez retenir qu'une seule chose de ce post, ce sera "le rayon chaussures". Top priorité sur votre shopping list, en mars prochain pour les Parisiennes. Cf. ces bottes, parfaites copies d'anciens modèles des Prairies de Paris, en cuir avec aplats daim, 70 euros, à TALON HAUTS oui mesdames (surprise, surprise). Même qu'on est TOUTES reparties avec. Le club des 5 reformé autour de deux talons et un bon d'achat, yipee.

bottesport_es2bottesnewlook1

A gauche, robe Isabel Marant, à droite, sac Matières à réflexion, parfaitement coordonné par hasard

022

Ici donc se scinde mon lectorat. Les dingues des bottes, allez par . Les déjà fans des lépidoptères, pour vous, c'est par ici. Quand il sera temps de relancer la conversation, le 25 décimbeurre, entre les coquilles Tipiak Saint-Jacques et le rot d'oncle Jules, vous me remercierez. A Vaucresson comme ailleurs.

14 novembre 2007

"Stop (in the name of love)" (Diana Ross)

Ou comment il faut aider son prochain, même quand il paye l'ISF

Confession intime. Email reçu hier, en angliche, traduit par mes soins. Toute falsification et tout détournement des propos tenus serait proprement fortuits.

Galliane,

On ne se connaît pas, mais il faut que je te confie quelque chose : tu as parlé de low-boots plates et de ton prochain craquage sur ton fameux blog formidablement drôle et dont les photos sont si bien prises, sans mentionner quel avait été ton choix. Ma fiancée, Gwynnie, me rabat les oreilles de cette histoire et n'en dort plus la nuit. Elle actualise frénétiquement, F5 F5 F5 sur son Imac Apple (pas ma fille, l'ordi), la page d'accueil de ton site pour savoir, enfin, ton choix. Elle ne dort plus. On ne baise plus. Fais quelque chose, vite. On est en grave "Trouble".

Bien cordialement,

Chris Martin

PS : Bono et Perez t'embrassent.

Ma Saint-Bernard Menez attitude me perdra. Oui, la vie privée de mes lecteurs m'importe, même celle des VIP. Car sous le petit pull Prada de la star, y'a un coeur qui saigne, aussi.
Donc, je mets fin au terrible suspense qui a paralysé 0,00007% de la blogosphère cette semaine. Bravo les filles, vous m'avez bien cernée. Ces six mois à lire mes âneries ont déteint sur vous, je ne vous félicite pas. Les Jonak, j'ai oublié. Les Mellow Yellow, j'ai adhéré.

melowbo_te

Des Mellow Yellow, oui mais lesquelles?

mellowrobemellowdessus

melloface

mellowstyle2

Notez les indéniables progrès photographiques de votre servante

Le modèle Cobalt de Mellow Yellow, donc, délicatement bottarde et tweed à la fois, 120 euros, épuisé en boutique mais St-Bernard Menez a LE bon plan : www.sarenza.com, avec le code RENTREE20,
-20% et pas de frais de port, donc ces merveilles à mes pieds et aux vôtres pour 96 euros TTC et 0 kilocarie brûlée.

Enfin, message perso pour Chris : j'ai lu que toi et Gwyneth divorciez, alors je ne crois que moyennement à ton histoire. Si ce mail est un prétexte pour entrer en contact avec ma personne, c'est scandaleux. Mais c'est réussi. T'as un Tam Tam?

05 novembre 2007

"Hello, Doty" (à peu près Louis Armstrong)

Ou comment mon blog me sert pour assouvir mes manies grâce à des super nanas minute "we are the world we are the children".

Il était une fois un sac fantasmé par la moitié de la blogosphère.
Il était une fois une grande fille que ne pouvait pas se le payer sans briser son plan épargne écureuil.
Il était une fois une jeune femme qui, elle, se l'était payé, mais ne voulait pas le garder.
Il était une fois une vente Ebay prématurément terminée, pour cause de prix de réserve non égalé.
Il était une fois un blog qui permit à la jeune femme la grande fille de retrouver.
Il était une fois un véritable prix d'amie.
Il était une fois "quand Gallie rencontre Doty".

003
Sac Doty en cuir, Vanessa Bruno

dottyport_

Ah, j'oubliais, ma penderie m'a soufflé : "Hello, Doty". C'est bon, ça c'est fait.