Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24 novembre 2008

"At last" (The Do)

Où pour ne pas mentionner Ségolène Haleine ni Martine Tartine, parlons peu parlons mode

Alors et vous, la semaine qui vient de s'écouler, elle était comment, on se dit tout? Bas les masques, je mets ma perruque façon Dumas (Mireille) et prends ma voix la plus nasillarde pour écouter vos récriminations, élucubrations, oh yeah. Pour ma part, des hauts, des bas, high and low, rien de bien fashion folichon à raconter. Si ? Si, alors je m'exécute.

Lundi : les ballerines Atelier Voisin ne sont plus disponibles en boutique. Vous savez, cet ersatz bien commode de la ballerine à brides montantes Chloé, mon Graal de l'automne et, par la force des choses, de l'hiver. Cet ersatz que Elle nous met en pages shopping la semaine passée, la preuve que je n'étais pas en retard de deux TGV et trois carioles :

008.JPG

Voilà, donc elles n'existent plus en boutique parisienne (la seule qui distribue la marque sur la capitale, rue des Abbesses) qu'en pointure 37 1/2. Moralité : merci ma mère de m'avoir doté d'un 40 1/2 si facile à chausser. Moralité² : Elle, c'est que des mensonges de nous faire croire qu'on peut porter des babies à brides montantes cet hiver. Mais moi je savais qu'ils mentent dans ce magazine, ils nous ont dit que le gilet en fourrure c'était beau.
(Toujours pas, pour ma part.)

Mardi : je mange une pôlée Marie filet mignon et rigatoni sauce moutarde. A réessayer.
Mercredi : tiens, une bonne nouvelle dans ma boîte aux lettres. Non, rien du Père Noël, pas encore, mais plutôt de la mère Isabelle :

006.JPG

Jeudi : je mets le réveil à 6h58 pour la vente Vanessa Bruno sur vente-privée. A 7h01, j'arrive enfin devant mon Graal, une robe en alpaga ardoise idéale pour mon mariage non conventionné avec le docteur Mamour ou, à défaut, le concert privé des Kills sur le balcon de mon studio. Mais voilà, le site buggue, il y a 102 567 greluches qui veulent ladite robe au moment T, même si c'est pour aller applaudir Franck Michael. Je me fais une raison, et laisse cette robe à sa funeste destinée.

robeardoiseflanelle.jpg
A 12h01, je me reconnecte par hasard sur le site, il reste une pauvre robe ardoise dans ma taille, et je me décide de la sauver de Franck Michael, Frédéric François, et même Michel Torr. Ura fever.

Vendredi : y'a bien un jour dans la semaine où on peut ne pas se préoccuper de la mode, non? Bon. Ben c'est celui-là.

Samedi : J'ai acheté une jupe outrageusement courte chez Et Vous, dont la longueur non réglementaire pourrait me valoir une verbalisation en bonne et dûe forme pour racolage actif. Deux dames ont acheté la même juste parce que je dansais le tamouré avec dans le hall d'essayage. Je la mets ce soir pour une soirée à laquelle je ne voulais pas me rendre mais le port urgentissime de cette jupe m'y oblige. Vous voulez la voir ? Vous voulez la voir, hein? Mais c'est lundi. Une autre semaine. Va falloir poireauter, mes bichettes. J'ai attrapé la grosse tête. Ou peut-être une angine, pa pa pa pa lalala.

01 septembre 2008

"The angry mob" (Kaiser Chiefs)

Où j'adorerais vous dire de mal du concert de Justice à Rock en Seine, mais on est pas dans la page courrier des lecteurs de Rock & Folk

Et là, la foule se dresse devant moi. De dépit. Brandissant qui son 20 Minutes de mots fléchés griffonnés, qui son Starbucks macchiato café à moitié vidé à ma face livide : "Tu nous avais promis plein de carreaux, des petits, des gros, Galliane, toute la semaine, même que t'avais baptisé ça la fashion week à thème". Mais moi aussi, j'aime les mots fléchés (en trois lettres, "colère" ? Ire, ne me remerciez pas). J'ai croisé vos maux, ce week-end, et je me suis repris. J'en avais des tonnes à dire, redire, sur la tendance lourde de cette rentrée, le motif à carreaux. Un historique en bonne et dûe forme, bien barbant, et pis un peu Marant, la pure et dure qui nous en ressort à chaque collection. Puis, non. D'abord, j'ai décidé de vous montrer le carreau moche. Le "carreaumanichel", je l'appelle. En gros, si vous m'aimez encore un peu, vous évitez, ou vous changez de trottoir quand vous me Sacré Coeur-croisez :

008.JPG
Je crois que c'est Paul & Joe Sister, mais c'est surtout Mir Couleur

Ensuite, il y a le carreau barbant. Gentil, hein, mais sans risque. Je l'appelle le "carreaumantique". Celui-là, vous pouvez l'adoptez, mais vous le dévergondez un peu, vous serez gentilles. Allez hop, wouhou, on se passe la main dans le brushing, on est folles ce matin.

018.JPG
Robe tunique Athé de Vanessa Bruno

carreauxvanessabruno.jpg

Enfin, le carreau idéal. Le carré magique, aurais-je envie de lancer, tant j'ai été enthousiasmée par sa vue. Il est indépendant, autonome, hivernal et audacieux. Voici le "carreau'ck'n'roll".

carreauxsessun.jpg
carreauxsessun2.jpg
carreauxsessun3.jpg
Tous ces carreaux sont extraits de la très - trop - réussie collection automne-hiver de la créatrice marseillaise Sessun

Emportée par la foule, qui s'élance et qui danse une folle farandole (Edith Piaf, La Foule), j'ai fait ce que j'ai pu, en un post, pour déclarer carrément mon calendaire coup de coeur, trèfleurbleue, au carreau. Pique et pique et colegram, faites vos jeux, les filles.

PS : demain, un petit vide-dressing pour la forme, car je déménage bientôt et dois me délester de quelques fanfreluches ...

26 août 2008

"One week" (Barenaked Ladies)

Où j'inaugure une nouvelle rubrique, sonnez hautbois résonnez musettes 

J'en vois déjà des blasées, des rabat-joie, des gnagnagna, qui vont dire que mon idée du jour ne sort pas de la cuisse de Jupiter. Qu'elles ont raison, et qu'elles passent leur chemin. Dans leur penderie, la chemise à carreaux qui fera leur hiver trône fièrement entre un gilet en faux lapin (la rabat-joie n'assume pas aimer la fourrure) et une cape Vanessa Bruno. Trop forte. La gnagnagna a déjà la moitié de sa garde-robe automnale constituée. Trop up to date. Moi, je mange encore des Cornetto fruits rouges et je sors en sandalettes par 19° C. Même pas peur. Mais sous mes airs de Xéna la guerrière, j'ai les mêmes envies que tous les garçons et les filles de mon âge (même si je ne me promène plus deux par deux depuis quelques jours) : je veux du carreau, à force d'en voir, et même avant. J'ai pas attendu le 1er septembre pour en mettre de partout dans ma vie, jusque sur mes froufrous du fessier. La preuve? Regardez comment je devais me balader cet été ...

Non, pas de photo de moi en lingerie.

010.JPG
009.JPG
Robe et bottes Isabel Marant, merci les ventes presse

Cette semaine, les filles, les garçons, Kirsten, Katie, on se tient à carreaux exclusivement. La première Fashion Week de ce blog, avec comme envoyée très spéciale, moi. La Loveuse de carreaux.

PS : il y aura du carreau Marant et autre à vendre ici d'ici la fin de la semaine, dont cette robe neuve et étiquetée malheureusement trop grande pour moi... 150 euros FDP colissimo compris (au lieu de 320 euros), si intéressée, un email : lesgrandesfillesmodeles@gmail.com.