Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15 septembre 2010

'"Just like heaven" (The Cure)

Où il est bon, parfois, de faire la fine bouche

Nos je d'enfants ont tous rêvé, une nuit, d'être enfermés dans une pâtisserie. D'être pris en macaron dans une bonbonnière, entre deux religieuses bien poudrées qui en laisseraient plus d'un baba. Un éclair de gourmandise, innocent, que l'on confie bien volontiers. Moi, depuis que ma mère ne me choisit plus mes vêtements le soir, c'est dans une gigantesque boutique de fringues que je rêve de faire la bringue. Lâchée, seule, en furie, dans une fashion féérie. Et si possible, une boutique où tout me plairait, de la devanture aux sacs, de la vendeuse aux atours sur les portants. J'ai trouvé sur le web cette petite merveille : que les gourmandes comme moi se ruent chez Yume. C'est tout simplement yammee.

14092010452.jpg

Boucles d'oreilles Titlee

Lire la suite

06 juillet 2010

"Belle" (Notre Dame de Paris)

Où je vais vous raconter un vrai conte de pieds

Il était une fois une Américaine, Kari Sigerson, et une Anglaise, Miranda Morrisson, qui se rencontrent sur les bancs du Fashion Institute of Technology. On est à New-York à la fin des années 80, elles sont belles, elles sont pleines de bonnes résolutions, elles boivent sûrement des macchiato latte Starbucks  et portent des Converse blanches sous leurs jeans bleach. "Oh, t'aimes les couleurs pop, toi?" (Kari). "Oh oui, le gold aussi, les lanières, les spartiates, comme toi quoi" (Miranda). "Tiens, si on créait notre marque de chaussures trop bien ?" (Miranda) "Ouiiiiiiiiii !" (Kari, Américaine, donc un peu hystérique). Voilà à peu près ce que l'on sait de la création de la sublissime marque de shoes Sigerson Morrisson. Même si on suppute que Kari, l'Américaine "Hiiiiiiii", a sans doute fait jouer sa ruse stars & stripe pour imposer son nom en premier sur l'enseigne en néon de leur première boutique. Kari, le prénom ultime de la fashionista, l'histoire des séries américaines nous l'apprendra peu après.

belle1.jpg

Sigerson Morrisson, collection été 2010

Lire la suite

11 juin 2010

"Girls" (The Beatles)

Où vous allez me baiser (la pointe) des pieds

Depuis que j'ai ce post en projet, impossible de le rédiger, je me retrouve avec "Chez Laurette" de Michel Delpech en tête. Je n'en peux plus, c'était bien chez Laurette, c'était chouette, et on y retournera, bla bla. Il y a pire, me direz-vous, compatissantes (du genre, "Oh les champions, on est tous ensemble", de Johnny Hallyday, qu'on nous ressort gaiement pour nos soirées en Bleu du mois de juillet). Fi de chez Laurette, c'est Chez les Filles qu'on va aujourd'hui, une sympathique boutique de l'Est parisien. Les Filles, elles ont du goût pour les petites marques qui montent, et forcément quand elles ont découvert Anniel au gré d'un salon, comme 97,9% des visiteurs, elles ont craqué. Sur leur e-shop, donc, il y a de jolis tee-shirts, gilets, bijoux ... et des merveilles Anniel. Originellement à des prix très sympathiques, et comme les Filles sont très très sympathiques (voir plus haut), deux fois plus que leurs chaussures, elles ont accepté à ma demande de vous concocter une petite opé'.

flyerlesgrandesfillesmodeles.jpg

Lire la suite