Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 octobre 2009

"This modern love" (Bloc Party)

Où je foule en bottes bleues mes préjugés de dandy modeuse

Sur le même trottoir que Gérard Darel, que Monoprix, que Kookaï, dans mon cher Boulogne-Billancourt, il y a un Pimkie. Enseigne que, disons-le tout net, je ne fréquente plus depuis mon dernier agenda Creeks, soit mes 14 ans et 3 mois. Mais un jour d'averse, sans parapluie, et une paire de bottes bleues en vitrine plus tard, je refoulais le sol de cette boutique associée dans mon petit esprit de grande modeuse  à "Kevina, la fan du legging et de Secret Story". L'heure est grave, checkez vos poignets-écrans angéliques Zadig & Voltaire, dodelinez de la tête devant vos Mac Book : Pimkie a changé. Une fille de 27 ans, 7 mois, et un compte en banque pas extensible peut y trouver son bonheur. Si, si. Quelques preuves ?

pimkie1.jpg

Pimkie, collection automne-hiver 2009-2010

Pimkietour.jpg

Tour de cou, disponible ici

Pimkiesac.jpg

Sac simili-cuir très Vanessa Bruno, disponible ici

Pimkieboots.jpg

Low - boots type Santiag disponibles ici

N'allez pas me dire que ces pièces ne me ressemblent pas, je n'en ferai rien. Du gris, du noir, du doux, du clouté, bref pile dans la tendance pour toutes les poulettes un peu déplumées en ces premiers frimas. Surtout que la marque organise une happy hour spéciale, le 20 octobre prochain, entre 19h et minuit, où elle offre 50% de réduction sur TOUT le site. Rien que ça. Il suffit juste de s'inscrire ici, et le tour est joué, les oeufs sont dans le panier. Rira bien qui Pimkie-ra la première, ladies.

*Ceci est un billet sponsorisé consenti.

13 octobre 2009

"Carnival Girl" (Texas)

Où la Boulonnaise se met à lorgner vers la Suisse, via son premier billet sponsorisé

Quand on habite à Boulogne-Billancourt, trois boutiques pour trentenaires mamans et un Monop', on fait du shopping en ligne. C'est inscrit dans les gênes des habitantes de la bourgade, dans une case de l'acte de vente de leurs quatre-pièces, sur le fronton de l'église où elles emmènent les triplés le dimanche. "J'habite à Boulogne-Billancourt donc je shoppe en ligne", aurait sûrement dit mon pote Descartes s'il n'avait rien d'autre à faire que philosopher sur la mode. On devient même "la reine" du online shopping, si vous voulez mon avis d'apprentie-princesse qui se défend bien. Genre, je débarque maintenant sur des sites que je ne fréquentais pas avant, type La Redoute, Alinea ou ... Les 3 Suisses qui proposent cet hiver une sélection plutôt sympathique. Et comme ils ont décidé d'être aussi sympas sur les prix, telle une fête d'accueil en mon honneur, hop, ils organisent des soldes flottants à partir de ce mardi jusqu'au 19 octobre prochain. En gros, des réductions jusqu'à -70%. Forcément, à la vue de tels chiffres, mon oeil n'a pas fait qu'un tour, mais plusieurs. Zieutez plutôt :

trois1.jpg

Le perfecto taupe en cuir, à 44,97 euros ...

trois2.jpg

La robe tunique babydoll à 11,97 euros ...

trois_3.jpg

La liquette bûcheron, à 22,42 euros ...

trois-4.jpg

La veste officier à 44,95 euros ...

J'arrête là ma sélection, et j'attends aussi la vôtre en commentaire, tiens ! Alors, ces petits Suisses, ils ont du goût ou pas?

PS : Je ne publie de billet sponsorisé que si l'émetteur me laisse ma liberté dans l'affaire, déjà d'accepter, ensuite de choisir ce dont j'ai envie de parler. C'est pour cela que vous n'en avez jamais vu encore, et que vous n'en verrez pas des masses non plus à l'avenir.

28 septembre 2009

"Smells like teen spirit" (Nirvana)

Où je vais faire beaucoup de bruit autour d'une certaine odeur, n'en déplaise à Jacques Chirac

Entre filles, entre femmes, entre greluches, entre poulettes, entre donzelles, on le sait bien, rien ne vaut le bouche-à-oreille. Quand je vous ai dit qu'il ne fallait pas succomber au boyfriend jean, qu'il fallait fondre pour les créas d'Eple & Melk ou arrêter de faire les soldes le jour de leur ouverture parce que c'était has-been, vous m'avez écoutée, et vous avez eu raison (toujours brosser la lectrice dans le sens du poil). Cette-fois-ci, vous pouvez encore vous en remettre à tata Galliane les yeux fermés. Car dans son entourage proche (celui de l'HDMV, en toute franchise), il y a une nana qui a eu du nez en se lançant dans l'aventure Crazy Libellule and the Poppies. Celles qui ne sont pas encore tombées dessus chez Sephora, laissez-moi vous mettre au parfum. Celles dont le vapo Guerlain pschitte dans leur sac Vanessa Bruno , laissez-moi vous sauver la vie en vous conseillant ce petit objet glorieusement glamour : le parfum en stick.

016.JPG

1) C'est joli (On dirait du rouge à lèvres, donc idéal pour toutes celles qui, comme moi, n'en mettent pas - du rouge à lèvres - mais trouvent ça joli quand même -c'est pas exclu. Cf. le packaging du make-up "Paul & Joe". Un ersatz, en somme.) Psychanalytiquement déterminant.

2) C'est pratique. Quand votre voisin de gauche pue la transpiration dès 9h27 du matin, et que celui de droite a ramené un Filet'O Fish' pour sa pause de midi, ce petit batônnet fait diversion. Socialement dépannant.

3) C'est varié. Il existe cinq collections, et à moins d'être plus difficile qu'un Sudoku force 26, chacune trouvera forcément sa fragrance, son packaging, son bonheur, son moi profond. Stylistiquement valorisant.

4) C'est écologique. Sans parabènes, sans colorant, sans alcool. Après ça, vous ne culpabiliserez plus si vous laissez votre télé en veille le temps de faire cuire votre crêpe aux noix de Saint Jacques Picard. Politiquement impliquant.

1,2,3,4, one, two, three, four, i'll tell you that I love you more. Si vous ne me croyez pas, à vous de jouer, mesdames, mesdemoiselles et mesdames : en commentaires, racontez-moi une expérience marquante de votre vie liée au parfum. Les trois d'entre vous qui m'emporteront dans leur sillage recevront un Crazy Stick, la 1re avec un porte Crazy Stick en prime. Pour toutes les autres, conquises mais pas conquérantes, la découverte se passera ici. Je ne sais pas vous, mais moi je la sens bien, cette jolie petite histoire.