Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 juillet 2007

"Rehab" (Amy Winehouse)

J'en vois de partout. A chaque coin de rue, à Carrefour, à la plage, pas à la plage, dans le bus, chez le papetier et vraiment, je n'en peux plus.

birkenstock

Je suis Birkenstockophobe, donc, sortez-moi de là. Je n'ai rien contre la Birk chez soi ou pour aller sortir le chien, mais la Birk pour les soirées, la Birk pour les restos, la Birk avec la jolie robe manches ballon qui n'a rien fait pour mériter ça, je dis Birk Beurk.

Dites-moi qu'au Nord, la tong', le nu-pied fin et harmonieux, la spartiate, bref, le bon goût a remporté la bataille. Car je le confirme, la tête basse, la frange triste : le Sud est définitivement aux mains des Allemands.

23 juillet 2007

"Who do you think you are?" (Spice Girls)

En cinq lignes, Télé 2 Semaines a ruiné ma journée du 22 juillet. Un écho gribouillé en page 5, écrit vite fait, lu vite fait, et dont les dommages collatéraux se chiffreront à :
- plusieurs millions de téléspectateurs sur le carreau Casto
- une tache sur mon sweat La Fée quand j'en ai lâché, de rage, mon Choco Sprit (noir, bien entendu, le chocolat au lait n'a pas droit de cité chez moi).

Je vous l'annonce donc, là, sans prendre de gants (malgré les 3° dehors), parce que y'a pas de raison que vous soyiez plus ménagés que je ne l'ai été (et mon Choco Sprit idem) :

EUX, C'EST FINI

clara1

Ah, de suite, je vous sens toutes chose. Pour les boulettes qui étaient en train de se dire : "ah mais merdeuuh, la Doutey et le Diefenthal étaient ensemble, chavais pas", et qui en ont lâché leur Choco BN de 16H30, je parle ici de "Clara Sheller", la série qui avait réveillé le service public l'an dernier. Une nana journaliste (comme moi), pas épanouie professionnellement (comme moi et Cél'), avec une frange (comme moi ; Cél? ;) et qui navigue entre son coloc' homo (le Grand Brun est en train de me faire signe que non de la tête) et son voisin viril (pas moi encore, les poils abondants et régulièrement répartis de celui d'en face ne suffisent pas à lui valoir cette qualité- merci la fenêtre de la salle de bain).

Donc, on attttttttttttend depuis des mois la saison 2. Et "vla ti pas" (Mémé Augustine, sors de ce corps), que les deux acteurs principaux précités décident de ne pas reprendre leurs rôles. Comme, évidemment, France 2 ne compte pas lâcher le filon (c'est pas Thé ou café qui fera rentrer des recettes publicitaires, hein, Patrick de C. .. ), la boîte de prod' leur a déniché de jolis remplaçants en les personnes de :

zoe_felix_1chico

Zoé Félix et "Chico" (Patrick Mille)

Alors, moi je dis non. Je dis niet, je dis que ça ne passera pas par moi, je dis que je ne paie pas ma redevance pour ça, je dis qu'il valait mieux que Clara Sheller meure plutôt qu'on lui inflige ça. Je dis que je réfléchis à une manifestation éventuelle de mon mécontentement autre que le boycott (le sitting devant France Télé? Avec un peu de chance, je croiserai Sophie Davant qui me laissera une photo dédicacée? )

Les Ricains n'ont jamais remplacé Carrie Bradshaw par Corinne Touzet et Big par Mister Bean, que je sache.

PS, tant que j'y suis : dis-donc, la directrice de Elle, tu nous prends aussi pour des billes avec tes summer numéros proches de zéro?

30 juin 2007

"Love is in the (h)air" (John Paul Young)

Ca ne devait plus arriver. Je me l'étais promis, je le LEUR avais promis, la main sur mon Rolling Stone et la mine solennelle, telle Christine Boutin au matin de sa prise de fonction. C'était fini, je ne les confierai plus à ces criminels au coup de ciseau facile, j'allais prendre soin d'eux. Et puis, un lundi gris, un lundi d'ennui, je passe devant cette vitrine Biguine et je me dis : "allons, et si on se refaisait une frange?"  Une fille normale et bien dans sa tête ne se demande pas cela un 2 juillet. Juste avant la plage, l'idée bien maligne, celle qui vous donne tout de suite l'air désirable avec votre barrette rose Kitty sur le front pour éviter la marque de bronzage au-dessus du sourcil, car ça ne se fait plus (et ça ne s'est jamais fait, même, tiens).

Assise à côté de Madame Moreno, le cheveu court orange encore fadasse et la langue qui la démange ("Pfiouuuuuu, je sors de clinique là, c'est pas joli joli. Et regardez ce temps, je mets des collants et j'ai chaud, un collant dans mes compensées, ça se fait? "), la fille anormale - comprenez-moi et mes envies de frange un 2 juillet - veut que ça se passe vite. Oui, on rafraîchit, oui on coupe un peu les longueurs "parce qu'elles sont bien abîmées" (tu m'étonnes, Ginette Biguine!) mais c'est tout. Je ferme les yeux, mon moi futur en tête :

frangelongue

(Photo the Face Hunter)

Qu'est ce que je vais avoir l'air cool avec ma Lou Doillon attitude, le tee-shirt loose, la lunette XXL, le sourire timide, la frange, les cheveux LONGS.

Contente, sûre de moi, un peu Barbara Gould sur les bords, j'ouvre les yeux. Et là, je vois ça :

chantalok

(je vois la personne à gauche, hein, pour les boulets et boulettes que je vois arriver, même derrière ma frange de Chantal).

J'ai une fois de plus oublié les mesures métriques de nos ennemis les coiffeurs:

une pointe = 15 cm

Une goutte d'eau dans un été qui s'annonce pénible, la barrette Kitty.