Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 juin 2013

"Le jouet extraordinaire" (Claude François)

Où la jeune mère est bien obligée de voir la vie en rose

Sur ses murs, peints par la mère avec amour, du gris clair. Dans sa chambre, des meubles blancs et bois, des accessoires rose tendre, rien que de l'harmonie, du joli joli pour ma fifille chérie. C'était sans compter avec cette vérité qui m'est tombée dessus depuis que la gigoteuse est en âge de prendre son lange à pleine main et de contempler béatement la suspension murale Habitat : bébé aime le flashy, pas l'harmonie. Lui, c'est la fausse note qui le fait vibrer : le vert pomme d'amour, le rouge criard, l' orange dynamique, le bleu pas heureux. Hourra les tableaux d'éveil en mode Kandinsky, hourra les peluches arc en ciel qui envahissent la table basse du salon, hourra la fin de mon bel équilibre chromique. Alors, avant de céder au fantastique plastique et au super doux caoutchouc*, j'ai décidé de me transformer en jouet d'éveil géant pour ma fille : "youhou, chérie, regarde maman comme elle est jolie en colorama fraise tagada" (tsoin tsoin).  

jeuouv.jpg

 

jeulegende.jpg

jeuprofil.jpg

La tentative risque d'être assez marginale, tant ma penderie manque de fluor. Vous le savez bien, avec moi, c'est le règne du bordeaux, du gris, du rose poudré, bref, rien de bien excitant pour les yeux d'un petit enfant. Mais puisqu'on est en été, je veux bien faire l'effort de me transformer plus souvent en sorbet. Après la fraise, prochaine étape, le citron. J'avoue, je ne suis pas pressée. 

* Elmer Food Beat, enfin !

Après tirage au sort de l'HDMV, c'est le commentaire n°36 soit Aurélie - Mister T qui remporte la surprise Mimilou. Un email avec ton adresse postale stp :)

PS : Réassort vide-dressing ! 

03 juin 2013

"Salade de fruits" (Bourvil)

Où on prend les mêmes et on recommence

Dès le début de la saison, je l'avais repéré, le bougre. Je l'avais ensuite rangé dans un coin de ma tête, au rayon "envies-de-saison-mais-t'as-pas-le-pognon". Un rayon que je fréquente de plus en plus désormais, depuis que je collectionne les boîtes de lait à 17 euros pièce, les packs de couche en platine, et les notes de pédiatre au goût de cacahuète (comprendre bien salées). Et puis surtout, je ne l'avais pas essayé. Et maintenant, je me suis fait une règle d'or d'essayer avant d'acheter, après quelques ratages bien sentis (mes vestes Iro notamment. Deux sorties de routes en deux mois, c'est plus permis). Alors, quand j'ai vu ma grande soeur ramener sa fraise avec ce fameux tee-shirt ananas Les Prairies de Paris, ma pomme lui a intimé de l'enlever pour l'essayer. Comme elle n'a pas le melon, elle me l'a prêté et conquise, j'ai validé mon panier. Depuis, dès que je le porte, ma fille a la banane.

saladepuv.jpg

saladelegende.jpg

saladeter.jpg

saladequa.jpg

Oui, je porte encore mon manteau Isabel Marant. A plus de quatre cent boules la bête, je continue de l'amortir avec plaisir, surtout que je n'ai pas encore le loisir de sortir jupes et shorts. Mais promis, dès que le soleil retrouve son juste ciel, et dès que mes cuisses reprennent leur juste poids, les robes et autres jupes auront de nouveau droit de cité ici. Bref, que le mois de juin, lui au moins, porte un peu ses fruits. 

PS : Gros réassort vide-dressing, des nouveautés à petits prix et des marques (Ba&sh, Sandro, Les Prairies de Paris, mais aussi Zara, Kling ...).

13 mai 2013

"Mama" (The Spice Girls)

Où j'ai une conduite irréprochable

Dans mon portefeuille, mes papiers en voient de toutes les couleurs. La carte bleue a souvent, trop souvent, la permission de sortie, merci. La carte verte, vitale en tous points, aussi. Si je me balade, je fais sa fête à la carte orange, histoire de m'offrir des après-midis carte blanche. Bref, il n'y a guère que le grand papier rose qui fait grise mine. Dix ans que j'ai mon permis, mais sur Paris, je n'ai jamais conduit. Une grossière erreur qu'il va me falloir rattraper en cinquième vitesse. Même si, aujourd'hui, je prends les rênes d'un tout autre véhicule. Je joue en effet régulièrement la chauffeuse de luxe pour une poupée de poche qui aime bien s'endormir pendant ses courses. Et je vous rassure : elle a beau toujours oublier le pourboire, je n'en ai pas encore ras la casquette. 

bonemamanouv.jpg

bonnemamanlegende.jpg

bonnemamanprofil.jpg

Vous comprenez désormais pourquoi j'envisage de me séparer de mon sac de luxe ? Parce qu'entre le biberon, la couche, la tototte, le lange, le pack de lingettes, je privilégie désormais des sacs plus "baby-friendly". Et pour lesquels je ne m'arracherai pas les cheveux en cas d'accident de biberon qui fuit ou de couche mal emballée ... Depuis que j'ai pris son volant, ma gigoteuse a désormais toujours la priorité. 

PS : Baisse de prix générale sur le vide-dressing. Et un soin Body Shop offert pour toute commande du sac Jérôme Dreyfuss ou de la veste Iro !

00:57 Publié dans My Life | Lien permanent | Commentaires (14)