Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30 mai 2012

"Marry the night" (Lady Gaga)

Où je reviens de la confrérie de l'anneau

Veuillez nous excuser pour cette interruption momentanée des programmes. Nous étions partis perdre le Nord plus au Sud, lors d'un mariage placé sous les beaux auspices de la très chic Ramatuelle. Il faisait beau, la mariée était belle, il faisait bon, les agapes étaient bonnes. Toasts de copeaux de truffes au gros sel ou de fois gras poêlé, risotto à la minute, gaspacho de melon et balsamique en apéro, ravioles de pétoncles en hors-d'oeuvre, pièce d'agneau dans son jus et gourmandises aux fraises et framboises en guise de cerise sur le gâteau. Un régal qui ne manquait assurément pas de tenue. D'ailleurs, en parlant de tenue ...

DSCN0648 - Copie.JPG

Robe et pochette Ba&sh (coll. actuelle), collier Chic Alors, sandales Kinza

DSCN0650 (2).JPG

(Quand je serai enceinte, à mon avis, la robe sera tout autant parfaite)

DSCN0653.JPG

Oui, zoom sur ce vernis très remarqué, même par une parente âgée de la mariée. "Que c'est ravissant", s'est-elle exclamée à la vue de mes pieds, en exhortant "Apolline", sa petite-fille, à se mettre au vert. Apolline a poliment hoché de la tête, ce qui a rabattu son caquet à l'HDMV, pas très audacieux de l'orteil. On va s'arrêter là pour la reprise, si vous le voulez bien. Comment ça, ma coiffure ? La prochaine fois, promis. Dans ce post-là, franchement, ça arriverait un peu comme un cheveu sur la soupe.

00:50 Publié dans My Life | Lien permanent | Commentaires (48)

07 mai 2012

"Geek in the pink" (Jason Mraz)

Où laissez-moi voir la vie en rose (ou au moins un lundi au soleil ?)

Une fois encore, le pur hasard, mais cette fois-ci, le hasard qu'on aime, celui qui fait bien les choses. Du rose, en ce lundi, c'est purement fortuit, et en même temps tellement joli. A défaut de soleil, on sort un peu du gris ambiant, rien qu'un instant (parce qu'on n'est pas folle, on sait bien que les nuages sont toujours menaçants). Allez, le temps d'une éclaircie, un peu de flashy avant les prochains éclairs. Du néon, et puis les paillettes de la fête, sur ce fameux cabas Vanessa Bruno en passe de devenir mon grand fourre-tout de l'été. Vous l'avez compris : dans ma prose, dans ma pose, l'important, c'est le rose.

DSCN0523.JPG

DSCN0525.JPG

Blazer Sandro (2011), jean Comptoir (2011), top Zara (coll. actuelle),
cabas Vanessa Bruno (coll. actuelle), ballerines Repetto (old)

DSCN0530.JPG

DSCN0534.JPG

Vous aurez encore noté le rappel de rose dans le dos du top. Quand on est malade, on ne se refait pas. Bon, je ne vais pas m'attarder sur ce verbiage écrit dans la bonne humeur et le bon humour. Think pink, je veux bien que cela soit mon slogan, mais soyez tranquilles, mon discours ne se teintera pas à l'eau de rose.

PS : Gros réassort sur le vide-dressing avec de très jolies pièces Isabel Marant, Claudie Pierlot, Vanessa Bruno et un superbe blazer Scarlet Roos (question de taille ;-(

16 avril 2012

"Hallelujah" (Jeff Buckley)

Où ca se passe de commentaire

Des mois de traque, des heures perdues sur Ebay, des tonnes de mails, des aller-retours à l'autre bout de Paris, des arrachages de cheveux... Tout ça pour un gilet. Il n'y a pas à dire, à certains moments, je me fais peur. Un gilet de prix, d'accord, de belle qualité, OK, mais un gilet. Voilà pour l'examen de conscience. L'examen de la pièce, lui, se veut nettement plus enthousiaste : le Betty d'Heimstone de mes rêves, il valait bien tant de persévérance. Son navajo me met en joie.

012.JPG

016.JPG

Gilet Heimstone, blouse Ba&sh (coll. actuelle), sac Jérôme Dreyfuss, boots Sessun

017.JPG

018.JPG

Vous me direz, je n'ai pas tout perdu dans ces heures indues. Outre ce gilet, j'ai pu mettre la main sur ce sac Jérôme Dreyfuss Larry, couleur bubble-gum, pour quelques paquets de chewing-gums (95 euros). Voilà, parenthèse fermée sur l'épisode gilet. Une obsession rayée de ma liste. Le problème ? Une de perdue, une de retrouvée. Me voilà en quête d'un perfecto noir Maje d'une ancienne collection, évidemment. Est-ce que je ne fonctionnerai qu'à l'inaccessible, alors ? Est-ce grave, docteur ? Si je ne le trouve pas, c'est promis, je n'en ferai pas une maladie.

PS : Mercredi, c'est concours ici !