Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 janvier 2012

"Hot & cold" (Katy Perry)

Où je fais monter la température

Le bon sens populaire, notre meilleur ami des moments de solitude en soirée, veut qu'on attrape froid par les pieds. Ca y est, depuis environ 457 jours, j'ai donc compris que je devais arrêter de porter des ballerines en hiver. Il en a fallu du temps pour que ça arrive des pieds à ma tête (1m80, exactement). Maintenant, Houston, Maubeuge et Pontault-Combaut, nous avons un autre problème : je risque désormais  de m'enrhumer par les fesses. J'ai en effet pris la décision que si une robe était courte, elle était courte. Mais elle restait robe. Pas tunique. Ouh, danger. Particulièrement quand je me promène du côté de chez Ba&sh, qui avait outrageusement réussi sa collection automne-hiver je trouve. Assez pour que j'y fournisse en jean (un slim bordeaux), jupe (une tuerie en cuir que j'ai évadée de Franck & Fils samedi), ceinture (merci maman Noël) et robe. RobeS. Dans la cellule création de la marque, ils en ont la définition suivante : "pièce de tissu qui s'enfile par la tête". C'est un peu court, jeunes hommes. (Ce sont forcément des hommes qui dessinent ça, bande de voyeurs).

IMG_0750.JPG

Robe Ba&sh (col. actuelle), duffle-coat La Petite Française (coll. actuelle), bottes Jonak (coll. actuelle)

Lire la suite

03:30 Publié dans My Clothes, My Life | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : ba&sh

11 janvier 2012

"Marche ou rêve" (MC Solaar)

Où le jour J est arrivé

jeveux.png

(Gilet Les Prairies de Paris, jupe Suzie Winkle, sac Petite Mendigote,
escarpins Karine Arabian, sac Charlotte Sometime)

J'ai reçu un email de Place des Tendances. Il me dit : "Préparez votre dressing avant les soldes". J'ai supprimé le mail. J'ai regardé l'heure, et c'était pas encore le moment de partir aux courses. C'était pas le moment non plus de passer l'aspirateur. J'ai récupéré le mail dans ma poubelle, et je me suis dit "Ca coûte rien". Puis je me suis dit "Si ça coûte". Je me suis servie un jus d'orange pressé. J'ai regardé l'aspirateur, j'ai regardé mon ordi. J'ai re-regardé l'ordi. Je suis allée sur mon dressing virtuel. Je me suis dit qu'il était drôlement grand et bien rangé. J'ai définitivement oublié l'aspirateur. J'ai commencé par une paire de chaussures, des escarpins. Je me suis dit qu'il fallait une robe pour aller avec ces escarpins. Je me suis dit qu'il fallait un sac pour aller avec cette robe et ces escarpins. Je me suis dit qu'avec tout ça, je serais belle pour aller faire les courses. J'ai regardé par terre, c'était sale. J'ai cherché sur le site une tenue pour passer l'aspirateur. J'ai validé, dévalidé, validé, dévalidé mon panier. J'ai regardé l'horloge du micro-ondes. C'était l'heure de partir aux courses. J'ai fermé mon dressing. Il y a 34 pièces dedans. Mais il est propre et bien rangé. Bref, je vais faire les soldes.

PS : C'est les soldes aussi sur le vide-dressing !

02:31 Publié dans My Life | Lien permanent | Commentaires (12)

09 janvier 2012

"I keep mine hidden" (The Smiths)

Où je suis en plein âge ingrat

On dit souvent que la mode n'a pas d'âge, et ma penderie ne ferait pas mentir cet adage. Bien malin celui qui, devant mes étagères, ira deviner à l'aveugle l'âge de leur propriétaire. Des pyramides de pulls, chemises, jeans, des jupes (toujours courtes) et pléthore de manteaux (beaux et chauds), voilà pour les preuves matérielles. Mais à moins de dater l'ensemble au carbone 14, l'expert du vestiaire ferait chou blanc. Le cachemire bonne maman y voisine avec le polyester Jennifer, la tunique floue frôle la veste structurée, l'imprimé fleuri bataille avec des pois en pagaille, quand mes Veja montantes draguent lourdement des escarpins vernis. Alors, vous me donnez combien, sérieusement ?

sessun,bel air

Lire la suite

03:23 Publié dans My Clothes, My Life | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : sessun, bel air