Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 novembre 2011

"Here comes the rain again" (Eurythmics)

Où les problèmes de blogueuse, c'est de saison

Si elle fait, parfois, la pluie et le beau temps sur votre penderie, la blogueuse mode, sachez-le, n'a aucun pouvoir magique sur la météo. (Elle se contente d'être une pauvre girl next door, comme Technikart le souligne si faiblement dans sa non-enquête du mois). Elle aimerait bien, ceci-dit, inonder vos lundi de rayons de soleil généreux, comme elle inonde vos vies de codes promo onéreux. Elle aimerait bien, ça s'arrête là, même si "aimer, c'est ce qu'il y a de plus beau" (Gérard Presgurvic). Elle aime moins vous servir, dès que les feuilles mortes se rappellent à son souvenir, des tenues invisibles, cachées sous diverses parkas, manteaux, blousons. Il va falloir vous préparer : à partir de maintenant, on remet le couvert. J'espère que vous ne prendrez pas cette nouvelle avec le dos de la cuillère.

IMG_0237.JPG

Parka Sandro (hiver 2010), robe Sandro (hiver 2009),
sac J. Dreyfuss, foulard Comptoir des Cotonniers, boots Jonak (old)

IMG_0242.JPG

IMG_0241.JPG

Après cet avertissement en préambule sur ce que vous trouverez ici ces prochaines semaines (de la parka, de la capuche, du blouson, de la pelure), revenons-en à nos moutons : le concours Twicy Store. Un peu, beaucoup déçue par le nombre de participantes, mais à défaut de quantité, j'ai eu la qualité. L'une d'entre vous est tombée pile poil sur une des deux pièces que j'ai commandées, c'est Laetia avec le gilet Dedikate modèle Pierrette. Le bon d'achat de 40 euros est pour toi ! Ensuite, personne n'a exactement deviné la deuxième, qui était ce bracelet Coralie de Seynes. Alors, pendules remises à zéro, c'est l'HDMV qui a officié en tirant au sort parmi vous le n°27, soit Zélie. Tu remportes donc le bon d'achat de 20 euros. J'attends vos emails, les filles. Peut-être que je ne suis pas capable de vous offrir le soleil, mais en surprises, j'en connais encore un rayon.

PS : De la parka Comptoir, de la blouse Maje etc... sur mon vide-dressing.

PS : J'ai des lectrices formidables. Vous le savez, ça ?

PS : Et sinon, je suis aussi drôle et sympa sur Twitter.

01:31 Publié dans My Life | Lien permanent | Commentaires (16)

26 octobre 2011

"Cherry lips" (Garbage)

Où la gourmandise est un très vilain défaut

Cerise sur mon gâteau, cerise sur mon chapeau. Il y a la tentation des magazines, des blogs féminins, des vitrines dans la rue, des animatrices TV qui se mettent à trop bien se saper (heureusement, il nous reste la météo pour regarder la télé sans risque. Merci Evelyne, Florence, Catherine, continuez le tailleur coupé taille et la robe trois-trous, nos comptes bancaires vous remercient). Ca, c'est pour les filles normales, les bienheureuses, les pourquoi pas moi ? Pourquoi pas moi, car j'ai le défaut, très vilain, d'un des sept péchés capitaux : la gourmandise. Le cookie chocolat blanc, le foie gras sur du pain d'épice, le scone Starbuck's réchauffé. Une gourmande à l'amende, perpétuelle, surtout quand mon vice glisse vers la mode. Exemple : la framboise, je l'aime en fruit, en sorbet, en yaourt et ... en sacs. En chaussures. La framboise a un goût de péché, dont je récolte trop souvent les fruits, et voilà maintenant que je croque la pomme. La pomme d'amour, bien dorée, bien vernie, luisante, reluisante, trop séduisante. J'en viendrais à croquer mes pieds, si je pouvais. 

naf naf,maje,minelli,repetto,swildens

Babies Naf Naf (collection actuelle, 29,90 euros)

Lire la suite

10 octobre 2011

"Let's twist again" (Chubby Checker)

Où j'ai mis du vent dans mes cheveux, un peu plus de noir sur mes yeux

Et ça va vous faire rire. Ou peut-être pas, dirladi-dalida, mais quand même, les filles, je me demande, vraiment hautement satisfaite du degré de philosophie de ma question : est-ce que quand on se sent bien coiffée, tout peut nous arriver ? La coiffure, ça sauve tout, non ? Le bas troué, la voiture qui passe à 188 km/h en zone urbaine et nous éclabousse de sa plus belle flaque, on s'en fiche si on a la coiffure qui va bien ? Là, présentement, j'ai parfaitement réussi mon brushing et je me sens la reine du monde. Hier, en revanche ... Hier, j'ai appliqué le conseil que ma bonne Ava, la reine du rock en région PACA, me donnait avec sollicitude : "C'est trop "bien coiffé" je trouve... La même chose un peu plus ébouriffé, ce serait super. Il manque un twist, comme disent les gens de la modasserie !" Alors, sous vos yeux ébouriffés, ébaubis, ebony and ivory, je vais vous donner le mode d'emploi du twist que vous allez constater ci-dessous. 1) Vous grimpez dans la baignoire. 2) Vous pensez très fort à cette étagère d'angle qui vous permettrait d'aligner vos shampoings Saint-Algue Syoss, vos soins John Frieda, et votre canard coquin Sonia Rykiel (sacré équipage). 3) Vraiment, le canard Rykiel ? 4) Vous déclenchez la douche. 5) Vous vous rendez compte que vous n'avez pas remonté vos cheveux avec la pince, étagère d'angle mon amour et reine de mon esprit. Et que la moitié basse de votre chevelure dégouline. 6) Vous vous rendez compte que vous devez être partie dans 15 min, et qu'un lavage de cheveux + un séchage professionnel ne sont pas envisageables. 7) Vos cheveux décident de vivre leur vie, et vous la vôtre. TWIST.

IMG_0080.JPG

Lire la suite