Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 mai 2011

"Hier encore" (Charles Aznavour)

Où en cinq ans, je garde la tête dans le sac (CONCOURS INSIDE)

C'était le 10 mai 2006, ou le 8 mai, ou le 9, je ne sais plus bien, j'ai la mémoire vive qui flanche, mon disque dur a un coup de mou. C'était hier, à l'époque, j'étais parisienne, j'étais heureuse, je ne savais pas encore qui était Jérôme Dreyfuss, mon banquier était content que je ne connaisse pas encore Jérôme Dreyfuss, et je lançais un blog de mode. Un blog de mode, avec beaucoup de moi, d'émois, et ça dure depuis 60 mois. 60 mois, c'est presque l'âge de la retraite dans le monde du web, de l'instant, du futile. Aussitôt lue, mais pas aussitôt oubliée, parce que vous êtes là, encore plus d'un millier chaque jour, à rester fidèles à la grande fille modèle. Alors, j'ai tenu à choisir un chouette cadeau pour mes demoiselles de compagnie. C'est aujourd'hui, je suis boulonnaise, je suis heureuse, je ne sais que trop bien qui est Jérôme Dreyfuss, mon banquier s'en serait bien passé d'ailleurs, et je vous propose donc de gagner un joli sac.

050520111455.jpg

Sac Barockine's

Lire la suite

00:37 Publié dans My Life | Lien permanent | Commentaires (98) | Tags : barockine's

25 mars 2011

"Most of the time" (Bob Dylan, High Fidelity soundtrack)

Où j'annonce la couleur pour les jours "passé et avenir"

Les dernières heures ont soufflé le chaud et le froid dans ma petite vie jusqu'alors bien tempérée. Tantôt le grand soleil, et je sors la ballerine rose glacée sur pied dénudé, tantôt les nuages sur mes souhaits immobiliers, tantôt les flocons sur mes projets de vacances par vaux et par monts. D'où mon absence ces derniers jours, si prise que j'étais à jongler entre parapluie et paradis, prise par le temps dans toute sa splendeur. J'ai juste quelques minutes, avant la rechute (de neige), pour vous glisser cette pastille de rose bonbon, histoire de patienter avant mon retour des cîmes enneigées.

220320111270.jpg

220320111271.jpg

220320111272.jpg

 Parka Maje, ballerines Repetto, gilet Pimkie (2011), sac Matières à Réflexion

Car oui, je pars au ski, après avoir trouvé, sans tambour ni tempête, mon futur abri pour une grande partie de la vie. Mon premier chez moi, chez nous, officiel, avec du blanc, du parquet, de la baignoire, de la cuisine américaine et de la petite terrasse en teck. J'ai aussi trouvé, en allant chercher mon petit manteau canon, la parfaite petite robe rose fuchsia pour les autres adeptes de l'arrosage printanier.

rose1.jpg

Robe Zara, printemps-été 2011

Donc, on se donne rendez-vous la semaine prochaine avec du concours top (c'est sûr), le manteau en situation (c'est programmé), du By Zoé pour appeler l'été (c'est encore dans le carton) et du bronzage à en être verte (c'est nettement moins assuré). Bref, un peu de vie en rose, quoi.

02:00 Publié dans My Life | Lien permanent | Commentaires (20)

07 mars 2011

"Life's too short" (Madcon)

Où je vais me pendre haut et court

Cette saison, vous l'avez sans doute remarqué, il faut tout prendre à revers, à commencer par le jean. Et sur ce point-là, il est facile de nous prendre à défaut, moi et mon mètre 80. Le petit ourlet qui va bien n'est jamais inclus dans la longueur minimale et réglementaire du jean. Alors comment elle fait, la grande Galliane ? Elle ne fait pas. Elle est rebelle dans l'âme (et un peu Alain Delon aussi, avec sa 3e personne), elle porte le jean brut, hautes coutures apparentes. Pas de revers, seulement du tout droit. Mais les beaux jours arrivant, les silhouettes jean toniques se multipliant dans les street-styles, j'ai moi aussi pris mes doutes à revers. Attention au syndrome "à la pêche aux moules", tout de même.

mon.JPG

280220111157.jpg

280220111155.jpg

Jean et tunique Zara, manteau Maje, gilet Vanessa Bruno, sac Balenciaga

280220111154.jpg

280220111156.jpg

Vous avez vu un peu comment je suis à l'aise avec du pantalon trop court mais assumé? En fait, il est trop court. (Et pas vraiment assumé). J'espère qu'avec les beaux jours, le port de la sandale dédramatisera ce 7/8 si compliqué pour ma silhouette, ma confiance, mon aisance devant l'objectif. Quoiqu'en disent les diktats de la mode, prière, sur ce coup-là, de ne pas me remonter les bretelles. Il semblerait que je ne sois guère réversible.

02:22 Publié dans My Life | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : zara, maje, balenciaga