Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 janvier 2010

"Anne-Sophie" (Mustang)

Où on ne parlera que de premières dans ce premier post de l'année

On a toutes voulu s'appeler Michelle, un jour, on a toutes voulu. Pas pour Michèle Torr, hein (la Michèle de la pastorale reine des RFM & Vivolta parties, NDLR). Non, Michelle, la belle, celle des Beatles, la gourgandine qui avait une chanson à son nom, la classe ultime. Une chanson à son nom, ça vaut tous les 2.55 et George Clooney du monde. Je ne m'appelle pas Michelle, je m'appelle parfois Galliane (c'est mon 2e prénom sur ma carte d'identité), je m'appelle toujours ... Anne-Sophie. La loose. Avec un tel identifiant, peu de chances un jour de voir mon nom célébré sur les ondes hertziennes, scandé par des baby-rockeurs méchés en chemise tartan à Rock en Seine. Jusqu'à Mustang. Un groupe de rock français rétro banane à souhait, qui a sorti un titre à ma gloire, celle d'Anne-Sophie Lapix, Anne-Sophie de Kristoffy, Anne-Sophie Durand ou Anne-Sophie Dupond. Ca, c'est la première première de ce post.

La deuxième première de ce post, c'est cette robe. Grise. (Jusque-là, rien d'une première, on est bien d'accord, je vois la vie en rose, mais je n'achète qu'en gris. Cf. ma nouvelle - et première - voiture, grise évidemment). Heimstone. Ah ah, enfin, j'ai cédé à l'appel (merci maman Noël) de la marque chouchou des it-blogueuses mode en compensées fourrées. Présentations.

Noël 2009 054.JPG

Robe Heimstone, boule à facettes "Youpi, c'est la nouvelle année!"

Troisième première de ce premier post : la qualité du cliché ci-dessus. Oui, 2010 oblige, je suis pleine de bonne résolutions (soit, faire disparaître mon radiateur blanc de votre champ de vision et prendre des photos en plein jour). Et puisque c'est la période, je me dois de vous souhaiter une excellente année, en ma compagnie évidemment (et plus celle de mon radiateur, on l'aura compris), pleine de tous les bonheurs possibles, imaginables, descriptibles ou pas. 2010 moi, j'y vois un signe. 2010, comme 20.10 pétantes, horaire auquel, chaque jour, je cède aux charmes de mon feuilleton préféré sur France 3. Alors forcément, en 2010, Plus belle la vie. CQFD.

19:44 Publié dans My Life | Lien permanent | Commentaires (29) | Tags : heimstone

20 décembre 2009

"Les piles" (Vanessa Paradis)

Où il faut bien que je me fasse enguirlander à un moment ou un autre

Je n'ai plus de piles dans mon appareil-photo. N'allez pas chercher midi à quatorze heures, extrapoler des jours durant sur ma rareté ici ces temps-ci - "elle a largué son HDMV pour se faire bonne soeur chez les lépreux" (hypothèse non d'actualité), "elle a sauté du quatrième étage de son immeuble de Boulogne-Billancourt parce que c'est le désert du shopping" (hypothèse à étudier), "elle a arrêté de s'intéresser à la mode et prépare un nouveau blog sur les boissons au litchi" (hypothèse fumage de moquette intempestif). Non, rien de tout ça, je plaide coupable, mesdames les juppées, et je n'ai rien pour me défendre hormis : je n'ai plus de piles dans mon appareil-photo. Et chaque fois que je descends à Monop', je pense plus facilement à acheter leur "tendresse aux framboises" (rayon surgelés, quatre parts, 1 minute de dégustation) que des alcalines. Alors c'est comme ça que je passe sous silence, honteusement, mon Balenciaga City camel (qui ne se marie qu'avec du bleu, vous verriez ça!), mes bottes Isabel Marant ... camel (faut bien que je fume de quelque part, moi, c'est du portefeuille), ma parka Vanessa Bruno encapuchonnée d'un OFNI (Objet fourrurant non identifié, l'enquête mériterait un post et un coup de main de l'inspecteur Adamsberg). Mais tout ça, vous le verrez bientôt, on a du temps vous et moi, on a toute la vie plus l'éternité et le cosmos devant nous. Oui, promettons-nous tout, soyons folles, en cette fin d'année, la vie, l'amour, le rêve. Toujours le toujours, jamais plus le jamais.

noelikea.jpg

D'ici là, je descends quelques petits jours en famille, gratter du talon sous la table et le sapin foisonnants. Et si tout se passe bien, peut-être qu'à côté d'une robe Heimstone (soyons folles) ou Erotokritos, un petit paquet Duracell m'attendra sagement. Alors, rendez-vous ici avant la fin de l'année, disons le 29 décembre ? A midi. Midi pile.

Joyeux Noël !

04:15 Publié dans My Life | Lien permanent | Commentaires (60)

06 octobre 2009

"Say yes" (Wax Taylor)

Où un petit coup de vent, avant une jolie bourrasque en fin de semaine

Ah, l'attente ... Le clic rageur, et cette page de fichu blog qui ne s'actualise pas. Vous êtes deux catégories, cette semaine, à m'avoir maudite. La première, ce sont les participantes au concours Crazy Libellulle and the Poppies. "Mais quand est-ce-qu'elle annonce les gagnantes, la Galliane, là, elle n'a que ça à faire, elle vit en couple à Boulogne-Billancourt maintenant, fini le shopping, finis les apéros en terrasse, finie sa vie dissolue et welcome la desperate houseblogueuse". Ouais, bon, elles n'ont pas tort. Alors, on dit que Blandine, Sarah (babille) et Clémentine, on envoie un gentil petit email avec son adresse (lesgrandesfillesmodeles@gmail.com) et on va devenir fantastick du parfum. Les autres, on ne désespère pas, on est tout aussi fantastiques et il y aura un autre concours bientôt.

La deuxième catégorie, elles ont encore des paillettes plein les yeux à l'évocation de ma robe Shyde au col "sequins-coquin". Elles ont raison, qu'elles les gardent, ces étoiles : une fois déballée, essayée, portée une journée, cette pièce est pleinement validée et approuvée. Allez-y donc les yeux fermés (elle risquerait de vous éblouir).

essais.JPG

Robe Shyde, collection automne-hiver 2008-2009

Une fois ces mises au point établies, on repart du bon pied d'ici vendredi, avec de la mode à vous faire pâlir d'envie. Oui, parce qu'après vous avoir voulues brillantes, je vais vous conseiller d'attraper grise mine. On va se gris-mer, les filles, et pas qu'un peu. En attendant, on regarde "Un Dîner presque parfait" en comptant les jours où on a échappé à la grippe A, et ça va passer très vite, vous verrez. Foi de Stéphane Rotenberg.

PS : Stéphane Rotenberg, il cherche un code réduc sur Modetrotter, si vous avez ça ... ;-)

00:02 Publié dans My Life | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : shyde, crazy libellule