Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05 janvier 2009

"This year's love" (David Gray)

Où en 2009, tout sera neuf, et pas brouillé, et on en fera pas tout un plat, et on arrête la coque

L'an dernier, à la même époque, Carine R. me demandait une interview, je faisais la couv' de Vogue, je ne savais pas encore que le gilet en fausse fourrure allait fondre sur la France comme les minettes germanopratines et germanophones sur Tokyo Hotel. C'était le temps des fleurs, où l'on vivait sans peur, où chaque jour avait un goût de miel (Dalida, éponyme). Un CDI, une rupture, un enterrement plus tard, Tokyo Hotel n'a toujours pas droit de cité dans ma platine (Macy Gray, Sexomatic Venus Freak en ce moment même), la fourrure ne pousse toujours pas sur mes épaules, Carine R. ne m'appelle plus because I'm no longer influent, et je ne poste que les jours pairs avec du soleil. Entrez donc dans ma décadanse.

012.JPG
Jupe honteusement courte Et Vous, top Vanessa Bruno, bottes qu'on voit pas et c'est dommage Maloles
011.JPG

Que de charivari, tourneboulement, rififi à Paname. Je ne me rappelle plus ce que l'horoscope de Gala me prédisait, pour 2008, à moi, petit Poissons entraîné en eaux troubles. Entrez dans ma décandanse, plus tout à fait la même, Galliane, qui arrête les robes babydoll, le brownie en sachet, les pop songs de Zazie. Mais qui a regardé son planning, hier, et a vu que ses chefs l'avaient mise en week-end le 7 janvier. Jour d'ouverture des soldes. On ne change pas une fille qui gagne : 2009, Isabel, Sonia, Pierre, Marc, me voilà.

00:15 Publié dans My Life | Lien permanent | Commentaires (55) | Tags : et vous

12 novembre 2008

"Lucid Dream" (Franz Ferdinand)

Ou d'un battement d'aile d'un papillon à une étoile

Ma soeur a eu 30 ans ce week-end et une bague Etoile Marine de Mauboussin. Je ne sais pas ce que je penserai de l'état du monde et de la mode à 30 ans, mais je sais qu'une bague Mauboussin m'aidera sûrement à en penser du bien. Cela étant dit, chargée d'immortaliser la star du jour avec mon appareil crépitant, j'ai tout bonnement oublié ledit objet de culture dans le Sud. La tête dans les étoiles, je viens de vous le dire. Tête en l'air, l'air de rien, rien dans ma tête. Alouette. Inutile de préciser que ce blog sans mes immortelles prises de vue, vous allez vite déserter. En grignotant ma 2e boîte de mini-Smarties, tantôt, j'ai eu un flash. Ouh ouh ouh ouh, en quatre couleurs (Plastic Bertrand, Ca plane pour moi). Un petit post fourre-tout, ça vous dit ?

BagueEtoileMarine-Medium-3-132126_XL.jpg
Ca, c'est pour que ma soeur se la raconte auprès de ses deux copines qui lisent mon blog. "Elle est pas belle ma bague?" "Elle est belle ta bague", répondez-vous en choeur.

noelsessun2.jpg

Ca, c'est le dernier appel officiel que je fais avant d'aller me rabattre sur des low-boots du même tonneau dont je déplierai à vie le revers : si vous avez des bottines Blondie de Sessun en bleu marine, collection hiver dernier, en 40, et que vous voulez craquer sur un autre modèle, je suis la pauvre fille qui renflouera votre compte bancaire.

warmi1.jpg

Ca, c'est parce que vous aviez toutes beaucoup à la folie aimé les créations de Warmi, et que la marque organise une vente presse les 20 et 21 novembre prochains au 55, quai de Valmy, 75010, 2e étage.

burffitvente.jpg

Ca, c'est parce que vous aviez aussi beaucoup flashé sur Burfitt, la marque de la super dessinatrice suédoise, qui organise elle aussi sa vente presse les 13, 14, 15 novembre 8 boulevard de Ménilmontant, 75020 Paris.

D'un coup, même sans appareil-photo, je me sens utile, à vivre et à rêver (Julien Clerc, l'homme qui fantasme sur les jupes en laine). Donc de votre côté, si vous pouviez hurler  à ma soeur qu'elle rapatrie fissa en colissimo mon Nikon cool de la pix, ce serait formidable. L'avenir de ce blog en dépend. Call me mélo-yellow.


PS : un joli manteau Isabel Marant et des low-boots tout aussi Marant sur la Solderie.
EDIT : la robe Isabel Marant en jean est à nouveau dispo sur la Solderie.

02:36 Publié dans My Life | Lien permanent | Commentaires (21)

03 novembre 2008

"URA fever" (The Kills)

Où on va créer une gigantesque penderie avec des babies Miu Miu, des jupes Van Noten, et même une robe de mariée Max Azria si Big se décide à

Mon mot d'excuses à votre égard, il en faut un je sais bien, il ressemblerait à ça : "Mesdemoiselle, notre fille n'a pu assurer le suivi de son blog la semaine passée, et donc donner les résultats du concours, car elle a enchaîné huit jours de travail d'affilée. Veuillez comprendre son absence, cordialement, Papa et Maman Galliane". Normalement, je suis excusée, là, c'est bon, et on repart comme en quarante, 5° en moins et toujours pas cette fichue paire de bottines Blondie bleues Sessun en taille 40 dans ma penderie (ceci est un appel). (Quelqu'un aurait-il un gyrophare?)

Trêve de blablas, mes pieds sans bottes Sessun ne sont pas les héros du billet d'aujourd'hui. Aujourd'hui, on ne parle que de vous, et de vos pièces chéries. Vous me les avez racontées, je ne les ai pas vues, mais je les imagine bien. Merci à toutes, en tout cas, d'avoir joliment joué le jeu. Il y a eu de la robe de mariée, du pull Zadig & Voltaire qui tient la route - on aura tout vu -, plein de bottes vintage et autres de sept lieues pour me désespérer de mes requêtes personnelles, de la robe Comptoir, des babies Miu Miu que j'en suis jalouse par procuration devant mon poste de télévision.

Et puis il y a eu ...

016.JPG

"Une écharpe en laine grise. Oui, dis comme ça c'est vraiment banal et pour tout le monde c'est juste une écharpe en laine chenille gris anthracite. Mais c'est une pièce unique. Pour moi elle a toute une histoire. Parce que dans la famille, il y avait des gens doués pour la couture et fabriquer des chapeaux qu'on n'a pas eu le temps de connaître. Que j'admire d'autant plus que j'ai deux mains gauches. Et ma mère m'a un jour tricoté, entre autres, un gilet en laine. Puis elle a fait l'écharpe assortie. Comme elle ne sait pas faire du crochet et les points qui y ressemble, elle a demandé à ma grand-mère de faire les franges de l'écharpe. J'ai donc l'impression d'avoir un peu de la famille avec moi à chaque fois que je la met et elle n'en est que plus douillette. Ma grand-mère n'est plus. Et j'ai vu il y a deux ans que les franges de l'écharpe commençaient à se détacher et à tomber. Si vous avez croisé une allumée ramasser religieusement des bouts de laine par terre, maintenant vous savez... Et des mailles commencent à s'écarter. Alors je laisse l'écharpe bien au chaud dans le tiroir, en ne la sortant que rarement. Je crois que ma mère se demande pourquoi je ne la met quasiment plus: je n'ai pas encore osé lui dire que j'avais peur qu'elle s'abîme..."

Mon petit palpitant sous son pull Please Don't en a été tout retourné. Marieth, un sublime tee-shirt H&M sous ton écharpe, ça te réconfortera un peu ?

Et puis il y a eu ...

014.JPG

"Elle est en soie.
De couleur prune.
Avec des fleurs noires imprimées en ombres chinoises.
Dans le bas, un volant de mousseline.
Imprimé de fleurs dorées.
En ombres chinoises elles aussi.
Je l'ai portée.
Je ne la porte plus.
Je l'ai déménagée.
Re-déménagée.
Toutes ces dernières années.
Jamais je ne pourrai m'en séparer.
Mais pourrai-je un jour la reporter ?
Je me souviens encore du parfum de la boutique où je l'avais achetée.
Elle est signée Dries Van Noten
Elle était ma première vraie jolie pièce.
Elle demeurera à ce titre la plus belle.
De mon petit musée personnel.
"

Je n'ai aucune pièce Dries Van Noten dans mon dressing, je quitterais Marat Safin sur le champ pour en avoir une, et pourtant Frieda, te voilà sur la 2e marche du podium. Si ça se trouve, le rouge à lèvre Clarins que je vais t'envoyer, il aura la même couleur.

Et puis il y a eu ...

015.JPG

"Mon objet fétiche dort au fond de mon armoire depuis mes 14 ans. C'est mon premier jean large Marthité & François Girbaud. J'ai saoulé ma mère pour l'avoir, lui expliquant à coup de larmes et d'arguments en quoi cet objet était indispensable à la jeune femme tendance que je devenais. Son prix de l'époque (exorbitant) me valait toujours la même réponse. Puis le ciel m'a tendu la main. Ma camarade de classe Marie-Albane est passée en quelques mois d'1m65 à 1m73. Son merveilleux jean Marthité & François Girbaud, ne lui allant plus elle me l'a cédé pour une somme modique.Depuis je crois en Dieu ! ... enfin celui de la mode :)"

D'habitude, je fais gagner les poétiques, et là, un grand éclat de rire quand j'ai lu les mésaventures de Marie-Albane. The Célinette, mi-ange mi-démon en Givenchy, tu pourras vite aller chez Brontibay te faire plaisir avec -20% sur la nouvelle collection.

 

017.JPG

Sur ce, on reprend les choses sérieuses, car la chemise de bûcheronne n'attend pas. Mais pour le gyrophare, je suis toujours preneuse.

01:00 Publié dans My Life | Lien permanent | Commentaires (20)