Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24 octobre 2008

"The lovers are losing" (Keane)

Où chouette, un concours philosophique

Quand on était jeunes et belles, on écoutait de la musique sur des K7 dans notre lecteur Sony gris, avec le petit micro attaché, et y'avait un type dedans, un type moustachu qu'on se disait qu'on l'épouserait jamais plus tard, un type qui professait et ça avait l'air vrai, que quand on aime une fois, on aime pour toujours. Francis Cabrel, ne me demandez pas pourquoi, avait l'air de dire toujours vrai, sur l'encre des yeux, sur les taureaux qui patientent dans la chambre noire, un peu moins je l'accorde sur la cabane au fond du jardin. Mais sur l'amour inconditionnel, le philosophe des ondes était sans pareil, et j'en convenais encore, il y a peu, en regardant mon gilet Comptoir des cotonniers élimé. Elimé et moi, qui l'adule toujours autant, malgré ces mailles qui partent de partout.

012.JPG

Gilet Comptoir, top Vanessa Bruno, jupe Gat Rimon et sac Erotokritos

Les jours raccourcissent, les gorges s'enflamment, et les feuilles mortes me rappellent à son beau souvenir. Je ne verrai pas cette manche qui se déboîte, ni ce bouton qui se dépareillera, je ne verrai pas, comme le petit Ecureuil n'a pas vu 600 millions d'euros quitter son nid. (Ca habite dans quoi, un écureuil?) Ah si j'étais riche, digigigigigido, chantait Catherine Ringer et reprend Galliane la bouche en c(h)oeur, j'aurais acheté ledit gilet en 2 exemplaires, histoire de. Histoire d'ose', toujours.

Il en va de même pour ce jean Used, celui qui me fait la silhouette de Gisele Bundchen mais qui du grand bleu vire au petit gris. Plus loin, de cette robe Isabel Marant, que je laisse flotter sans frotter dans son bain de peur de la fâner. De ces bottes imperméabilisées qui ne voient l'extérieur qu'en cas de grand soleil, soit à Paris une fois par mois. Bref, de toutes ces pièces qui me sont chères, des êtres, mes avoirs, et dont j'ai peur que l'âge, le temps, les gens, la guerre et l'apocalypse me privent un jour. Irremplaçables.

Vous et moi, c'est pareil. Alors, parce que j'aime bien lire vos histoires, parlez-moi de cette pièce que vous protégez comme le numéro perso de Julien Doré. Qui, quoi, où, comment, en commentaires évidemment. Un concours de belles histoires, bien Kleenex ou bien Florence Foresti, on prend tout ici jusqu'à lundi soir.

- La numéro 1 remportera : une eau de toilette Ange ou Démon de Givenchy + un carton avec 20% de réduction sur la nouvelle collection Brontibay
- La numéro 2 : un rouge à lèvre Clarins
- La numéro 3 : un tee-shirt H&M trop cool trop rock'n'roll

J'ai pris mes lunettes, mon paquet de cookies, un ou deux mouchoirs, mon encyclopédie de la mode. Dites, dites. Je piaffe.

01:06 Publié dans My Life | Lien permanent | Commentaires (45)

09 octobre 2008

"Back for good" (Take That)

Je reviens.

Demain.

Non, ce ne sera pas dans le 20h de Laurence Ferrari, ne cherchez pas.

Ne cherchez pas, mais soyez-là.

00:26 Publié dans My Life | Lien permanent | Commentaires (13)

29 septembre 2008

"Free as a bird" (The Beatles)

Edit : nouveaux prix (les mêmes qui seront sur Ebay...)

Où tout n'est pas si facile, tout ne tient pas qu'à un fil (même pour la Suprême blogueuse)

Faut-il se rendre à l'évidence, il le faut, reddition sans conditions : I'm not Free to do whatever I ... Non, je ne suis, and I sing the blues if I want. Dans cette Oasis de mélancolie, je vous annonce que ma Freebox n'est toujours pas arrivée dans ma petite boîte aux lettres. Que je trépigne de vous raconter mes aventures de rivegauchère (oui, j'ai viré de bord), de vous parler de ces bottes exceptionnelles que je vais m'offrir en deux couleurs tellement elles révolutionnent ma vie, et de mon dernier coup de coeur créateur.

En attendant, là, je suis au boulot, et j'ai 10 minutes pour poster ce premier vidage de penderie post-déménagement qui devrait faire des heureuses.
Toujours le même concept : les prix sont frais de port en colissimo compris ; dès que la commande est validée, expédition rapide du paiement souhaité pour que je groupe les envois ; les Parisiennes, remise en mains propres dans le XVe possible, dans ce cas compter 5 euros en moins sur le prix affiché.

Prêtes ?

002.JPG
Gilet Gap, beige poudré, excellent état voire neuf, 29 euros VENDU
025.JPG
Ravissant sweat Isabel Marant, rose poudré, Taille S, 38 euros VENDU
031.JPG
Ballerines NEUVES Chie Mihara, rose poudré, T 41, 70 euros
033.JPG
Joli sweat Vanessa Bruno, Taille M, 38 euros
037.JPG
Tunique bleu marine Swildens, Taille M, étiquette de la marque décousue mais comme neuve sinon, 38 euros
041.JPG
Jupe en jean gris Diesel, T38-40, 29 euros VENDU
042.JPG
Jupe violine Isabel Marant, neuve étiquetée, collection 2008, taille 1, 69 euros
044.JPG
Robe babydoll Sandro grise, T38, 45 euros VENDUE
028.JPG
Sublime paletot Maje rose poudré, neuf, étiquette marque coupée en deux (dégriff) mais bien visible, 40 euros VENDU
A suivre bientôt, des bottes et de la robe Isabel Marant, du top Erotokritos, et du blouson en cuir gris .. Pour acheter une pièce, lesgrandesfillesmodeles@gmail.com. Et si je vous manque vraiment, comme vous me manquez, un courrier de réclamation à Freerendnousgallianeonenpeutplus@escrocs.com. A très vite, pour du sérieux.
PS: si vous m'amez un peu, allez voter là : http://www.concoursdestyle.com/modules/default/scenes/modulevote/page_vote_fiche.php?users_id=373 ; Flore d'Eple & Melk le vaut bien !

13:46 Publié dans My Life | Lien permanent | Commentaires (15)